Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Ven 29 Juin - 0:00

- Je doute trouver là d'où je viens une personne suffisamment instruite en la matière malheureusement. Votre humble ami sans doute, est ce qu'il y a probablement de mieux là-bas, et il m'a déjà beaucoup enseigné.

Arya aligna en vitesse le flot de ses pensées afin de trouver une solution à son problème, elle avait peut-être quelque chose, une proposition.

- L'un de vos élèves ne désire-t-il pas voyager ? Ne serait-ce qu'un an ? Il n'aura pas besoin de penser au frais, il aura tout juste ce qu'il faut, un toit et de quoi vivre décemment. En échange il m'apprendra ce que vous lui avez appris.

De son point de vue c'était honnête, ainsi effectivement elle pourrait revenir pour recevoir quelques corrections en ayant apprise de son côté. Mais la jeune femme était consciente de l'impact que pouvait avoir le mal du pays, autant que la peur provoquée par l'abandon de son chez soi et de sa famille, même pour une courte durée.

- Et bien sûr ce serait un plaisir de recevoir ce cadeau, je suis une personne qui je pense correspond au moins à la moitié de ces qualités. La lecture ne pose aucun soucis.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Ven 29 Juin - 0:26

- Un élève, dit-il pensif, c'est une possibilité oui.

Légèrement en retrait derrière lui, une jeune homme d'une trentaine d'année se tenait droit. Ses traits sont très marqués par rapport aux autres, signe qu'il n'est sans doute pas chinois.

- Kenichi Sawai, prononce t-il d'une voix clair, c'est un de mes disciples. Je l'ai rencontré lors de l'occupation Japonaise en Chine, il a terminé son apprentissage à mes côtés et souhaite repartir au Japon pour y ouvrir son école, peut-être qu'un voyage afin de découvrir l'occident lui fera le plus grand bien.

Il hoche la tête, c'était la seule chose qu'il pouvait lui proposer en l'état.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Ven 29 Juin - 1:10

- Ce serait un très grand honneur de l'accueillir chez moi, néanmoins si cette expérience l'intéresse. Qu'en pense donc ce monsieur ?

C'était son unique espoir et s'il acceptait une chance inouïe dans le même temps. Un moine Shaolin accompli en guise de professeur, à domicile, qui pouvait rêver mieux ? Espérant ardemment que celui-ci accepte, la jeune femme se tourna vers lui, essayant peut-être de le convaincre simplement par la force de son expression, de sa volonté, de son regard... Sans en faire des tonnes.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Dim 1 Juil - 21:31

L'homme s'avance, ayant été invité à prendre la parole, puis penche la tête pour saluer son maître, Tiang, puis finalement celle qui lui adresse la parole : Arya. Il est vêtu d'une tenue des plus simples.

- Je vous suivrai, cependant je logerai chez Mr. Ning si cela ne lui pose pas de problème.

L'intéressé acquiesce, ils semblent être tous deux d'accord. Après un bref échange, sûrement de politesse, il reprend.

- Je pourrai vous apprendre à vous défendre et a vous battre, la philosophie, ainsi que différentes postures qui vous permettront de soigner tous les maux de la vie : Arthrose, problèmes d'articulations, respiration, courbatures... en plus de vous aider à être détendue.

En l'état, il ne pouvait rien proposer d'autre. Lui-même était un disciple et il n'avait pas forcément une maîtrise de ses facultés aussi avancé que celle qui était en face de lui en ce moment, bien qu'il pourra sans doute aider à sa manière.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Dim 1 Juil - 23:33

- Cela ne me pose aucun problème. Je comprends que la différence de culture et de langue puisse rébuter, même légèrement. Encore une fois merci d'avoir accepté, j'ai comme le sentiment que vous ne regretterez pas cette aventure.

À dire vrai son choix quant à loger chez Tiang la soulageait à un point que ce jeune confirmé n'imaginait sans doute pas, abriter un Moldu ? Une affaire pleine de contraintes. Puis une nouvelle fois la jeune allemande se tourna vers ce grand maître, le remercia, une nouvelle fois.

- Encore merci. Nous partirons donc la semaine prochaine.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Lun 2 Juil - 21:53

Il hoche la tête en écoutant la traduction, effectivement c'était quelque chose de problématique pour lui de vivre dans la demeure d'une inconnue alors qu'il ne parlait pas sa langue et s'introduire ainsi dans la vie privée des gens n'était pas dans les mentalités de cette population. Le maître reprend la parole alors que le disciple dispose afin de mettre en ordre ses affaires.

- Voulez-vous visiter le monastère ? Je n'y reste pas longtemps non plus, dit-il en l'invitant d'un geste du bras en direction de la cours intérieur, ce serait une belle occasion.

Tiang après sa traduction, regarde autours de lui. Sans doute que beaucoup de choses avaient changé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Lun 2 Juil - 23:06

- Bien sûr.

Inconfortable dans cet habit trop étranger pour son corps apparemment, elle le suivit sans hésiter plus d'une seule seconde, car Arya lui avait d'ailleurs déjà avouée raffoler non pas des visites oui, mais de vieilles histoires, d'anciennes légendes.

- Et outre le monastère, sauriez vous si la région possède d'autres sites historiques de ce type ? Ils pourraient être ma prochaine destination avant mon départ.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Mar 3 Juil - 2:38

Alors qu'ils s'éloignent enfin de l'entrée principale ouest, ils progressent sur une longue allée parsemée de stèles noires tout au long du trajet. Sur les dalles de pierre au sol, on pouvait voir différents ornements, principalement des rosaces dont la ressemblance avec le tournesol reste étonnante ; c'est en regardant autours de soi que l'on réalise alors qu'il s'agit de fleurs de lotus. Certaines ne sont pas qu'un décors et sont forgées dans du fer, disposées comme un bougeoir sur le sommet de piliers de pierre ; à l'intérieur d'ailleurs brûle toujours une flamme, dégageant une senteur de rose et de lavande.

Un arche gigantesque se fait finalement voir au détour d'une promenade et rien qu'à le regarder, certains pourraient éprouver de la fatigue, surtout quand ils se rendent compte qu'il faille gravir presque une cinquantaine de marche pour finalement l'atteindre et passer dessous. Ce monument servant d'entrée principale est soutenu par des piliers circulaires rouge sang et tout ce qui compose le sommet est bleu-clair, parfois bleu marine. Gravures, symboles, dessins, il est difficile de tout analyser tant une myriade de détails sautent aux yeux. Alors qu'ils passent dessous, une autre vision se profile.


A gauche ainsi qu'a droite bientôt, des murs assez hauts font leur apparition avec leurs entrées respectives, cette fois-ci fermée, surmontée d'une pancarte ou est peint ce qu'on devine être une indication, comme ceux d'une résidence privée ou d'un château en écosse, ce qui donne ainsi l'impression d'être dans un square londonien. Au centre à une distance régulière, de grands arbres que l'on devine être des chênes sont plantés, apportant ombre et fraîcheur. ne laissant que peu passer les rayons du soleil.

- A votre gauche se trouve le Hall de Zhongpu et à droite le Couloir aux stèles.

Alors qu'ils continuent de progresser, plusieurs stèles sont visibles directement dans cet espace, en pierre, dispersées un peu partout comme ils avaient été placées là d'une façon hasardeuse, elles représentent l'architecture chinoise. Cela ressemblait assez à des petits bâtiments de Londres, excepté que les coins de la toiture située à chaque étage, se recourbait vers le ciel. Ces dernières étaient à hauteur d'homme, d'autres atteignent plusieurs mètres de haut. Bientôt, ils arrivent à une autre arche imposante, cette fois-ci complètement détruite et brûlée.

- Le second hall ; Le hall de Devajara.

Finalement, il marque un arrêt pour répondre à la question de la jeune femme qui l'accompagnait.

- La cité interdite à Pékin, bien que si j'étais vous, je ne me risquerai pas la bas par les temps qui courent : c'est l'un des endroits favoris de Mao Zedong et les bâtiments sont gardés et fermés au public.

Ce qui n'était pas étonnant au vu de la révolution qui avait lieu dans le pays. Sauver le patrimoine était bien tout ce qu'ils pouvaient faire.

- La grande muraille qui part de Shanhaiguan sur le territoire de la ville de Qinhuangdao dans la province du Hebei à l’est pour arriver à Jiayuguan dans la province du Gansu à l’ouest ; vous pouvez aussi visiter Xi'an, une légende raconte qu'un jour une armée de guerriers de terre gardait l'âme de la citée ; Le palais d'été à Pakin ou encore le temple du ciel, dans la même ville. Je pense que vous devriez aller à Pékin si vous souhaitez voir le maximum de choses.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Jeu 5 Juil - 0:53

- Autant m'avouer qu'il est inutile de songer à se rendre dans cette "Cité Interdite", car cela ne serait ni plus ni moins qu'un acte idiot et complètement irréfléchi. Je vous remercie quand même pour tous vos autres bons conseils.

Il lui restait un peu moins de quinze jours de congés, pas question de perdre une seconde de ce temps si précieux qu'elle était parvenu à arracher aux mains de ses supérieurs. Reste que pour autant, nul ne lui interdisait de prendre quelques minutes parfois, à simplement contempler ces figures architecturales lui étant parfaitement inconnues deux jours auparavant. En levant les yeux par exemple, juste par un simple regard, cette arche qui fut à l'époque dévorée par les flammes suffisait à rappeller un certain souvenir, contait une histoire aux autres. Avide de savoir l'allemande l'avait toujours été.

- Une armée de terre protégeait la cité. Vraiment ? Mais pourquoi de terre ? D'où tenez-vous donc cette étrange légende si je peux me permettre monsieur ?

Entre les palais, les cités interdites et autres grands lieux d'intérêt c'était bien Xi'an qui l'intriguait le plus. Typiquement le genre de mythes qui pouvait effectivement trouver une origine, partager un lien avec le monde magique, et cela l'intéressait particulièrement. Peut-être espérait-elle trop mais rien ne lui coutait d'essayer.

- Et ces palais de l'été et du ciel qu'honorent-ils de leur côté ? J'imagine que la logique voudrait qu'ils rendent respectivement hommage à l'été et au ciel pour le coup... Mais l'on ne sait jamais.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Ven 6 Juil - 14:26

Le vieil homme hoche la tête puis s'immobilise, bras derrière le dos, afin de répondre à ses questions.

- Les habitants à la périphérie de Pékin aiment raconter cette légende. Il est dit que le premier empereur de chine fût enterré avec d'immenses trésors, ainsi qu'une centaine de rivières dans un temple sous-terrain, afin que la cité ne tombe jamais aux mains de l'ennemi, il aurait créé la vie depuis la terre et dressé une armée qui veille depuis cette période au bien-être de la région. Mais je ne vous cache pas que personne n'a jamais rien vu de ses propres yeux, du moins en dehors de quelques éclats de terre cuite sans réel intérêt.

Une poignée d'éclats de terre cuite était bien loin de toute une armée.

- Le temple du ciel est aussi connu sous le nom de "Temple du ciel et de la terre". Il fût bâti afin de rendre hommage aux empereurs, il était coutume d'y faire des sacrifices car les gens d'alors avaient pour croyance que l'Empereur était un envoyé du ciel avec pour mission de faire régner l'ordre sur terre. Les célébrations permettaient aux regrettés dirigeants de se reposer au ciel.

Ce qui n'était dans le fond, pas très loin des croyances égyptiennes avec les pyramides.

- Quant au palais d'été, c'est un grand jardin avec une flore incroyable, il fût reconstruit par l'impératrice Cixi il y'a moins d'un siècle sur les ruines de l'ancien palais du même nom qui fût incendié en 1860.  C'est un condensé de plusieurs jardins sur plus de deux kilomètres et il y'a 70km² de surface construite, si ça peut vous donner une idée.

Il n'y avait pour ainsi dire, aucune plante que l'on ne trouvait pas la bas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 0:57

- Mais bien évidemment ce récit fantastique n'est probablement qu'un conte. Un temple sous-terrain, des centaines de rivières et une armée de soldats. Je vous en demande beaucoup encore une fois mais n'auriez vous pas quelques informations de plus inscrites quelque part à ce sujet ?

L'idéal aurait été de trouver une communauté sorcière locale, mais comment faire ? Se dissimuler des yeux Moldus était un sport ancestral chez eux, débusquer des locaux ne serait pas tache aisée à tous les coups. De plus elle ne parlait pas la langue donc par extension l'allemande ne songeait même pas à abandonner Tiang, une idée ridicule dans ce contexte.

- D'ailleurs le tombeau en question à déjà été identifié n'est-ce pas ? Son emplacement n'est pas inconnu, ou bien serait-ce le cas au contraire ? Dans tous les cas je crois que je me suis bel et bien décidée, j'irai.

La Chine regorgeait de mystères et de lieux d'intérêts, malheureusement rien que le voyage suivant lui dévorerait au moins quatre à cinq jours, voir plus. À choisir, Arya optait pour l'armée sentinelle du premier Empereur.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Sam 7 Juil - 11:38

- Des informations, répète t-il pour lui-même, il y'a un historien d'époque, Sima Qian, qui donnait beaucoup de détails. Je n'ai pas son récit exact en tête, sans doute devriez vous vous rendre dans une bibliothèque afin d'en avoir un exemplaire. Si cela peut vous éclairer il ne parlait pas des soldats de terre, mais du contenu de la tombe de l'Empereur ainsi que des mécanismes la protégeant. Croyez-le ou non mais depuis sa découverte, personne n'a jamais ouvert la tombe, ou du moins devrai-je dire le mausolée ; il se situe à Xi'an, dans le Shaanxi. Si vous êtes curieuse, vous devriez commencer par la bas.

Le fait qu'il n'ait jamais été ouvert voulait sans doute dire par extension qu'il était gardé et protégé des pilleurs, tant par ses mécanismes que par des hommes.

- Quant aux soldats de terre, nous n'avons donc aucune source historique et comme vous dites il ne s'agit probablement que d'un conte. De mémoire, il n'est pas fait mention dans les récits historiques d'une telle armée, ou du moins pas dans la tombe en elle-même. Ainsi naissent les légendes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 16:35

Arya l'écouta une fois encore lui livrer ses récits de légendes, complètement captivée, l'allemande buvait ses paroles. Une fois qu'il eu fini, la jeune femme resta muette un instant, les yeux rivés sur l'arche en ruine.

- Je vois. Xi'an dans le Shaanxi, j'imagine que ce n'est pas la porte à côté.

Dans quelle sorte de mésaventure sa soif de découverte allait-elle encore la mener ? Et cet homme qui lui parlait déjà du contenu de la tombe ne faisait ici que renforcer cette curiosité imbécile. Elle serait prudente, c'était bien dans ses cordes. Un long et pénible périple les attendait désormais, inutile donc de perdre plus de temps car la jeune femme venait aujourd'hui de trouver tout ce qu'elle avait pu attendre de ce voyage.

- Je vous remercie pour toutes ces précieuses informations. Pour votre acceuil mais également de votre patience, une longue route me tends les bras, grâce à vous. Sauriez vous si nous pouvons trouver une bibliothèque dans la région ? Autant me renseigner un maximum.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Sam 7 Juil - 16:49

- C'est a 500 km d'ici a l'ouest, vous en aurez une journée au mieux, ce n'est pas très loin quand on connait la surface de la Chine.

A pied, a cheval ou encore en faisant la liaison sur les lignes de chemin de fer existantes pour le peu que ces dernières relient la province, il fallait compter une journée complète à cheval et plusieurs jours à pied.

- Allons, c'est normal, nous serions de bien piètres hôtes si nous n'accueillions pas les personnes ouvertes d'esprit. Cependant n'oubliez pas que ce n'est pas le cas de chacun de nos concitoyens, vous êtes ici dans un temple, en amie. Sitôt quitté cet endroit la foi ne s'applique plus.

C'était son devoir d'au moins la mettre en garde à ce sujet.

- Il y'a une bibliothèque en ville, a Dengfeng, celle que vous avez traversé au pied de la montagne.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 18:28

- Une journée au mieux ? Cela dépendra très fortement des correspondances. Je doute trouver un aviateur qui nous conduira là-bas, mais une voie ferrée... Peut-être. Au pire des cas nous irons à pieds. Merci pour tout.

Ouverte d'esprit ? Oh... Arya n'aurait pas été jusque-là, cette parole la fit sourire d'ailleurs car elle était bien consciente que ce n'était pas forcément, pas totalement le cas, à bien des niveaux. Ce peuple avait su gagner son respect, certes, mais pas grand chose de plus.

- Je ferais attention. Pourriez vous me raccompagner monsieur ?
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par MJ Auxiliaire le Sam 7 Juil - 18:56

- Je doute aussi qu'un aviateur décide de vous transporter.

Afin de répondre à son attente, il se dirige mains dans le dos à ses côtés jusqu'à l'entrée du monastère.

- Mon disciple vous rejoindra le jour de votre départ. J'espère que vous trouverez ce que vous êtes venue chercher.

Une façon philosophique de conclure l'échange, mais avant que cela ne soit fait, il tend à Tiang un parchemin qu'on venait de lui apporter, sans doute la légende que voulait Arya, bien que pour l'instant elle ne soit pas traduite. Ce sera fait à son retour à Londres avec un peu de chance. Une fois devant les portes, il hoche simplement la tête, mains jointe, exécutant le salut traditionnel.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 19:12

- J'ai déjà trouvée ce que je cherchais. Ce monastère, ses occupants et vous. L'objet de ma quête à l'origine, le reste n'est qu'un bonus. Un bonus qui n'en resteras pas moins appréciable.

Son regard n'aura pas manqué de capter le parchemin, toutefois elle le conserverait pour plus tard. Il était temps de partir, Tiang l'avait sans doute bien compris lui aussi, ce dernier en fut au moins assuré lorsque son élève salua le maître à son tour, mais à l'européenne.

- Nous partons pour Xi'an, dit-elle soudain à l'adresse de Tiang, mais nous pourrons nos reposer pour ce soir en ville, Monsieur m'a confié pouvoir trouver une bibliothèque à Denfeng.

Lui était âgé, Arya en avait conscience, cela signifiait qu'ils auraient besoin de faire étapes, plusieurs fois sans doute. De toute façon l'allemande n'avait pas vraiment le choix.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Tiang Ning le Sam 7 Juil - 19:31

Un dernier salut au maître et ami qui n'aura pas jugé utile de relever la phrase d'Arya autre que par un geste de tête en guise de respect et remerciement, puis ils s'en retournèrent après ce court séjour en direction de la ville.

- La jeunesse est éphémère, vous avez raison de profiter de vos voyages de la sorte, la vieillesse arrive parfois bien vite. Je vous montrerai la bibliothèque, passez donc devant.

Au moins si il chute, il n'ira pas très loin. C'était l'avantage d'avoir une compagnie moins courbaturée que lui, et ce ne sera qu'au bout d'une petite heure qu'ils arrivent finalement à leur point de départ, le pied de la montagne et la ville de Dengfeng.
avatar
Tiang Ning


Feuille de personnage
Affinité Magique:
0/0  (0/0)
Volonté:
0/0  (0/0)
Statut: Moldu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 19:59

L'allemande ne fit aucun autre commentaire quant à sa concerne. Désormais devant le vieil asiatique, le nez dans la lune et voguant entre ses pensées, elle songeait déjà à propos du reste de son voyage. Finalement ce n'était pas si désagréable de partir loin de son foyer, bien sûr cela était plus facile que d'être arrachée à sa famille.

- Je ne vous avais jamais révélée mon identité ? Maintenant vous la connaissez, je m'appelle Arya Crain. Je pense que nous nous connaissons depuis suffisamment longtemps pour cela.

Arya avait gardée le silence pendant tout le trajet de la descente, évidemment le chemin fut moins pénible dans ce sens, raison pour laquelle sans doute son esprit pu s'évader sans encombre une heure durant.

- Je suis heureuse d'avoir su tirer quelque chose de vos enseignements. J'ai grandie, vous n'êtes pas le seul responsable, mais vous avez votre part là-dedans vous aussi.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Tiang Ning le Sam 7 Juil - 20:40

Une fois en ville, il ne mit pas longtemps à trouver la Bibliothèque, qui ressemblait davantage à une vieille bâtisse délabrée, bien que l'écriteau en chinois soit grand et suffisamment explicite pour celui qui sait le lire.

- Un nom n'est pas intéressant, sans la différence entre les hommes, l'identité de chacun disparaîtrait. C'est l'étincelle divine en chacun qu'il faut préserver. Vous êtes suffisamment différente pour que je puisse vous identifier autrement ; mais maintenant que vous le dites, pourquoi pas après tout. Je suis Tiang Ning.

Dans toutes les régions du monde, il était poli de se présenter ; certains avaient juste des mœurs propres à eux et passaient outre cette étape qu'ils jugeaient inutile, ce qui était le cas du chinois.

- Vous êtes la seule responsable. Un enfant qui écoute ses parents ne les remercie pas de leur enseignement mais l'applique, de la même façon qu'un enfant qui applique l'enseignement de ses professeurs, maîtres, camarades... je n'ai rien fait autre que de proposer une réponse à vos questions, le reste vous revient de droit.

Il pousse la porte de la bibliothèque, de nombreux livres y sont en vrac. Sans perdre de temps, il demande à la vendeuse des informations sur ce qu'ils étaient venus chercher ici.


avatar
Tiang Ning


Feuille de personnage
Affinité Magique:
0/0  (0/0)
Volonté:
0/0  (0/0)
Statut: Moldu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 21:05

- Fidèle à vous même, toujours aussi humble. C'est aussi pour cette raison que j'apprécie votre peuple, bien que selon ce Monsieur là-haut ce ne soit pas le cas partout.

Il savait ce qu'elle cherchait, il avait traduit ses demandes. Elle ne savait pas encore vers où cette aventure s'orienterait mais comme on lui avait déjà dit, le mieux était de connaître au maximum son adversaire. En creusant un peu ce n'était pas si différent.

- Vous savez ce que l'on cherche ? Il faut essayer de trouver quelque chose sur cette tombe. Peut-être sur l'Empereur également.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Tiang Ning le Sam 7 Juil - 22:05

- Ce n'est pas non plus le cas en Grande-Bretagne, le monde est ainsi fait. La sagesse est minoritaire de par le monde, mais un peu de sagesse suffit à venir a bout d'une montagne de folie.

Il saisit le livre qui lui est sitôt donné par la bibliothécaire, puis le feuillette. Les dates sont écrites en chiffre, langage universel. En réponse à Arya, il commence sa lecture à voix haute :

- Sima Qian écrit en ces termes :
"
Dès le début de son règne, Che-houang avait fait creuser et arranger la montagne Li. Puis, quand il eut réuni dans ses mains tout l’Empire, les travailleurs qui y furent envoyés furent au nombre de plus de sept cent mille ; on creusa le sol jusqu’à l’eau; on y coula du bronze et on y amena le sarcophage; des palais, des (bâtiments pour) toutes les administrations, des ustensiles merveilleux, des joyaux et des objets d’art y furent transportés et enfouis et remplirent (la sépulture). Des artisans reçurent l’ordre de fabriquer des arbalètes et des flèches automatiques; si quelqu’un avait voulu faire un trou et s’introduire (dans la tombe), elles lui auraient soudain tiré dessus. On fit avec du mercure les cent cours d’eau, le Kiang, le Ho et la vaste mer ; des machines le faisaient couler et se le transmettaient de l’une à l’autre. En haut étaient tous les signes du ciel, en bas toute la disposition géographique. On fabriqua avec de la graisse de phoque des torches qu’on avait calculées ne pouvoir s’éteindre de longtemps.

Eul-che dit: « Il ne faut pas que celles des femmes de l’Empereur décédé qui n’ont pas eu de fils soient mises en liberté. » Il ordonna que toutes le suivissent dans la mort; ceux qui furent mis à mort furent très nombreux. Quand le cercueil eut été descendu, quelqu’un dit que les ouvriers et les artisans qui avaient fabriqué les machines et caché les trésors savaient tout ce qui en était, et que la grande valeur de ce qui était enfoui serait donc divulguée ; quand les funérailles furent terminées et qu’on eut dissimulé et bouché la voie centrale qui menait à la sépulture, on fit tomber la porte à l’entrée extérieure de cette voie, et on enferma tous ceux qui avaient été employés comme ouvriers ou artisans à cacher (les trésors) ; ils ne purent pas ressortir. On planta des herbes et des plantes pour que (la tombe) eût l’aspect d’une montagne.

"
Le vieux chinois descend son doigt et continue sa lecture.

- Il semblerait que c'est la bas qu'a été mis en terre le premier empereur de Chine, Qin Shi Huang.
avatar
Tiang Ning


Feuille de personnage
Affinité Magique:
0/0  (0/0)
Volonté:
0/0  (0/0)
Statut: Moldu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Sam 7 Juil - 23:24

- On dirait bien.

C'était une oeuvre colossale mais nullement incohérente lorsque l'on possédait un peuple de près d'un demi-milliard de personnes. Mais à l'époque ces chiffres n'étaient pas d'actualité,.

- Quelles sont les dates du règne de l'Empereur ?

Arya ne cessait de marcher depuis le début de sa lecture, tournant en rond puis allant ici et là, à son rythme. Nul trace d'une éventuelle armée non plus, l'on évoquait seulement un tombeau ô combien trop classique à son goût, ce n'était pas quelques centaines de joyaux qui l'eu intriguée plus tôt, non.

- Aucune trace de cette armée de sentinelles non plus ? Une rivière de mercure c'est sans doute très joli, mais malheureusement ce n'est pas cela qui a attisée ma curiosité.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Tiang Ning le Sam 7 Juil - 23:35

Il hoche la tête sans quitter le livre des yeux.

- moins 247 a moins 210 avant notre ère.

Le vieux chinois secoue la tête, cependant, son doigt s'arrête sur un passage du récit.

- Pas d'armée de sentinelles non, cependant vous qui aimez les légendes, il est marqué...

Tiang s'éclaircit la voix avant de reprendre la lecture.

"
A la fin de son règne, l'esprit de l'Empereur était affligé par une idée fixe, funeste, vaine et arrogante : Il souhaitait se rendre aux îles des immortels pour se procurer l’Élixir de l'immortalité. Les émissaires de l'Empereur se sont rendus sur les îles des Immortels et les habitants leur ont donné l’Élixir mais à une condition : En échange de l'immortalité, Qin Shi devait renoncer à la gloire. Quand on fouillera sa tombe, sous un tas de cendres et parmi les trésors carbonisés, on retrouvera un flacon jamais ouvert. Le sourire de l'Empereur flottera alors : Juste avant de mourir, il avait compris que la véritable immortalité est celle de vivre dans la mémoire des hommes.

"
avatar
Tiang Ning


Feuille de personnage
Affinité Magique:
0/0  (0/0)
Volonté:
0/0  (0/0)
Statut: Moldu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Arya Krüger le Dim 8 Juil - 0:16

Une époque lointaine où moldus et sorciers savaient encore cohabiter d'une certaine façon, bien qu'elle ne trouverait aucune trace des siens pour sur.

- Je vous écoute.

Une fois encore elle se tut afin d'entendre ce que celui-ci avait à ajouter, et cette fois cela parvint enfin à retenir son attention. Un elixir d'immortalité ? Encore ? Décidément cette quête n'avait aucune frontière.

- L'île des Immortels ? Est-ce un endroit fictif comme je me l'imagine ? Cela reste tout de même une belle histoire à raconter aux plus vaniteux, ce pourquoi elle a été créée je pense.

Mensonges. Mais les moldus préféraient rester dans des choses plus terre à terre, autrement cela devenait vite suspect, voir l'on vous prenait pour un fou.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dengfeng, Province du Henan, Chine, 1947

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum