Esparron-de-Verdon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Mar 24 Juil - 3:22

Lieu de résidence de la famille Beauchamp, c'est un petit village à flanc de colline, entouré de forêts et à proximité d'une rivière turquoise. Il est situé non loin d'un plateau que l'on appelle de Valensole, couvert de lavandes en fleurs lorsque l'été est venu, d'amandiers, d'oliviers, de pommiers et de vignes. Même en hiver, les températures y restent agréables.

avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Mar 24 Juil - 21:07

Voilà plusieurs mois qu'Espérance était rentrée dans un endroit qu'elle pouvait qualifier de "Chez elle" ; le soir de son retour, elle avait procédé comme d'habitude une fois arrivé à Sainte-Mangouste et était arrivée bon-gré mal-gré avec la totalité de ses affaires, c'est à dire une seule valise qu'elle s'était évertuée à tirer -Quoi que le mot exact était davantage trainer- le long de la route à l'aide de ses deux bras. A peine rentrée, la louve s'était immédiatement penchée sur sa thèse a l'attention de Mme. Stump concernant l'étude des poches d'anticorps et cellules de certains dragons afin de savoir si oui ou non, il était possible qu'elles soient compatibles avec le corps humain.

A première vue, cette affirmation aurait fait bondir n'importe quel scientifique non-mage, cependant la jeune femme n'avait pas achevé sa scolarité sans encombre chez les Serdaigle pour rien et avançait la théorie que dans le cadre ou le corps humain rentrerait dans une profonde hibernation artificielle, elle pourrait empêcher le système immunitaire de rejeter ce qui serait alors considéré comme une agression extérieure du moins le temps que le processus de soin ne soit achevé. En plus de traiter d'une façon générale, elle tentait en parallèle de mettre au point une puissante pommade anesthésiante qui fournirait les mêmes effets au niveau local dans l'optique de pouvoir faire en sorte que le traitement puisse s'opérer directement sur la peau afin de réparer les cellules mortes, enlevant ainsi les cicatrices ou marques de brûlures qui sans cela, seraient définitives ou au mieux camouflées mais jamais traitées à proprement parlé.

Outre les études qu'elle n'avait jamais arrêté, Espérance piochait ses conseils de partout ou il était possible d'en tirer des avantages. Revues sur la biologie, bouquins non-mages sur l'avancée de la science, elle n'avait pas perdu une seule seconde afin d'acquérir une plus grande connaissance soit via les livres que possédait déjà sa tutrice, soit via ceux qui se portaient exclusivement sur la biologie du corps humain et le soin des blessures graves.

Son quotidiens depuis son retour n'était pas si différent de celui du manoir, bien qu'elle soit désormais une jeune adulte -Du moins quand on connaissait son âge- car elle faisait désormais plutôt jeune femme que vieille adolescente. Le matin, elle était debout très tôt, c'est à dire à l'heure ou l'aurore commençait à teinter le ciel de sa couleur capucine et le soir, elle veillait jusqu'à l'heure ou les premières constellations en étaient à leur point de culminance sur la voûte céleste.

Calme par nature, tout ce qui animait sa journée entre l'aurore et le crépuscule était rythmé selon le travail qu'elle devait produire, ainsi son essence de soin avait pu être achevée... ou presque. Le résultat était bien là, cependant il restait un effet secondaire que la Serdaigle n'arrivait pas à faire disparaître : des plaques vertes teintaient la peau d'un vert émeraude à l'endroit du traitement, faisant passer n'importe quel blessé pour une cétoine dorée d'un mètre de haut. Contrariée par ce premier résultat discutable, elle avait décidé que ces désagréments étaient moindres comparé à la petite avancée en terme d'économie d'ingrédients que cela représentait pour le traitement des blessures légères et intermédiaire, brûlures incluses. Peut-être même que cette dernière sera réalisable et réalisée à Poudlard par les Médicomages en formation a l'avenir quand elle sera au point.

En dehors de ces phases d'étude intensives, elle ne manquait pas un seul repas ni une seule occasion d'être câlinée car en cela, elle était restée une enfant. Discrète au possible, elle passait entre deux et trois heures dans sa chambre par jour à étudier et maintenant que ses examens étaient finis, elle ne se laissait qu'une journée de repos par semaine qui était sans surprise le Dimanche, marquant ainsi le fait qu'elle respectait au moins une partie des pratiques religieuses dans lesquelles elle avait été élevée. Ce jour du Seigneur était donc l'occasion pour elle de pratiquer le "train de vie du midi" et s'adonner sans complexe aucun au très célèbre rite italien du "Farniente".

Dans sa chambre à cette heure tardive, fenêtre légèrement entrouverte afin de faire rentrer le froid du soir et aérer la pièce, elle travaille à la lueur d'une bougie à la rédaction de sa thèse, s'aidant de trois ou quatre ouvrages marrons dont les lettres sur le flanc composent un titre en doré. C'était un peu le genre de livres que l'on trouvait dans les armoires des cabinets médicaux ou encore dans les bibliothèques de ceux qui voulaient étaler leur culture auprès de leurs invités, sauf que ceux qu'elle tenait entre les mains avaient pour vocations d'êtres consultés et non simplement exposés au regard.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Ven 27 Juil - 17:52

Grâce aux murs en pierre épaisse de la maison et les fenêtres presque toujours ouvertes l'été venu, il ne faisait jamais trop chaud dans la maison, malgré des températures extérieures avoisinant souvent les 30 degrés dans cette partie de la France.

Cela Esperance l'avait bien compris en ouvrant celle de sa chambre ce soir-là, et parce qu'il s'agissait justement de sa chambre, Agnes toqua deux fois à la porte avant d'entrer, lui adressant un sourire.


- Tout va bien ?
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Ven 27 Juil - 18:10

Espérance passe sa main dans les cheveux en entendant la porte s'ouvrir, remettant en place une de ses mèches qui avait tendance à retomber devant ses yeux. Le timing lui rappelait la fois ou Agnès lui avait fait une jolie coupe dans l'infirmerie et elle ne put s'empêcher de sourire, retournant la tête afin de faire face à sa tutrice.

- Je... crois ? demande t-elle avant de retourner brièvement la tête vers ses notes afin de se rappeler ou elle en était. En vérité et ce n'était pas surprenant, elle nageait complètement en biologie en ce moment car ce n'était pas une simple matière que l'on assimilait dans les livres, cela demandait bien plus que ça et apprendre en autodidacte sur ce sujet était peine perdue.

Elle affiche une mine légèrement déconfite face à sa feuille déjà bien remplie.

- Enfin... je n'arrive pas à comprendre comment on peut observer des cellules ni ou trouver un ... "Microscope" pour ma thèse. Mais même quand j'en aurai un dans les mains, je ne sais même quoi regarder exactement.

La jeune femme se demandait si elle ne devait pas rendre une thèse sur un autre sujet afin de se faire pardonner.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Sam 28 Juil - 0:49

- Un microscope ?

Penchant la tête sur le côté, elle ferme doucement la porte derrière elle.

- Gabriel pourrait sans doute t'en trouver un sans trop de difficulté, et même t'expliquer le fonctionnement, si tu lui demandes.

Agnes le pourrait aussi, mais son mari s'en sortirait mieux, plus habitué à manipuler les instruments Moldus. S'avançant de quelques pas, elle se dirige vers lit et s'y assied avec légèreté.

- Si tu veux bien faire une pause dans ta thèse, il y a plusieurs sujets importants que j'aimerais aborder avec toi ce soir.

Sa main reposant à plat, juste à côté d'elle, elle invitait Esperance à la rejoindre, toujours souriante.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Sam 28 Juil - 1:29

Espérance penche la tête sur le côté, elle ne savait pas que Gabriel avait autant de connaissances au sujet de la biologie, il faut dire aussi qu'elle n'avait jamais osé lui poser la question car elle ne voulait pas vraiment l'embêter avec ça ou le gêner sur des sujets ennuyeux ; une retenue de politesse afin de ne pas le mettre dans l'embarras.

- Super j'ai hâte de lui poser plein de questions, dit-elle en souriant.

La jeune femme acquiesce d'un son de gorge puis prend le temps d'ouvrir un tiroir et d'enfiler sa paire de gants l'un après l'autre, s'assurant ainsi de pouvoir lui faire un potentiel câlin sans qu'elle ne risque quoi que ce soit ; elle n'avait pas oublié son cauchemar même si elle n'en parlait pas et intérieurement elle s'était interdite à l'idée de faire courir le moindre risque à sa famille. La louve rejoint Agnès sans broncher avant de s'assoir juste à côté d'elle, les deux mains jointes entre les jambes. Elle ne semble pas très rassurée de ce que sa tutrice allait lui dire, elle avait toujours été craintive des annonces à suspens mais c'est en voyant son sourire qu'elle se calme.

- Oui ? demande t-elle à voix basse.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Sam 28 Juil - 3:21

- C'est quelque chose auquel j'ai pensé il y a quelques années déjà.

Voici pour le préambule, avant qu'Agnes ne s'éclaircisse la voix.

- Pour tout un tas de raisons, je n'étais pas certaine que cela soit possible, et bien sûr il a d'abord fallu que j'en discute avec Gabriel. Mais...

Adulte, sûre d'elle, avec de l'expérience tant humaine que médicale, elle n'avait aucune raison de douter ou d'hésiter. Pourtant, c'était le cas.

- Et bien, j'ai fait les démarches et considérant que tu es désormais majeure, il ne manque plus que ton accord, ainsi que quelques signatures.

La médicomage regarde sa pupille et les yeux brillants, lui adresse un sourire plus lumineux que tous les précédents.

- Ce que je te demande aujourd'hui, c'est si tu accepterais de devenir notre fille adoptive.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Sam 28 Juil - 12:09

Espérance écoute attentivement puis s'arrête de respirer au moment ou Agnès parle d'une discussion avec Gabriel et d'une décision importante, attendant la fin d'une demande formulée en quelques secondes qui paraissaient être autant de minutes pour la Serdaigle. Quand l'annonce tombe une chaleur s'empare de son cœur, un sentiment ressemblant à une peur soudaine mais qui n'en était pas une vient la saisir et l'adrénaline trouble sa vue pendant un quart de seconde.

Bouche entrouverte, elle reste immobile un court avant de sourire à son tour puis se décale légèrement afin de serrer Agnès dans ses bras, tête sur son épaule.


- Je t'ai toujours considérée comme ma mère depuis l'incident des cachots, avoue t-elle à voix basse, tu m'as déjà adoptée le jour ou tu m'as envoyé la lettre me disant que je saurai trouver une famille ici et Gabriel est quelqu'un que j'aime beaucoup aussi.

Elle repense un court instant à ses parents, se demandant si c'était là le bout du chemin qu'elle avait parcourue seule pendant sept ans en Amérique et seule à l'infirmerie bien qu'entourée par ses camarades. Agnès avait toujours été là pour elle, tant sur le plan affectif que pour l'aider à aller mieux.

- Quand on m'a demandé il y a deux ans ou était ma famille, j'ai répondu qu'elle était ici avec toi, je n'oublie pas mes vrais parents mais je suis sûre que dans l'impossibilité de s'occuper de moi, ils auraient été d'accord pour que vous preniez le relais à leur place. Je suis d'accord pour signer tous les papiers, parce que tu es ma maman depuis le jour ou tu as risquée ta vie pour moi...

La louve passe la main sur ses yeux afin d'éviter de pleurer et émet un long souffle afin de se calmer, c'était la plus belle nouvelle qu'elle avait entendu depuis très longtemps.

- ... merci.

Ce dernier mot vient conclure et donner du poids à tout ce qu'elle ressent, elle n'en a pas trouvé un autre pour répondre à cette requête.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Sam 28 Juil - 20:53

Agnes passe son bras autour de la taille d'Esperance, et dépose sa tête au sommet de la sienne. Elle ne pouvait plus voir son sourire, mais il était toujours présent.

- Après avoir été bannie d'Angleterre, je me suis dis que te prévenir et te rassurer était la moindre des choses.

Cette époque était assez lointaine pour qu'elle puisse en plaisanter, d'autant qu'elle avait obtenu son diplôme en France et donc, cette sanction ne représentait en fin de compte pas grand chose.

- C'est décidé, alors. On s'en occupera demain.

Elle s'écarte juste assez pour pouvoir l'embrasser dans les cheveux, avant de la serrer à nouveau contre elle.

- Merci à toi.

Il y avait encore un sujet à aborder, mais elle préférait apprécier l'instant pour le moment.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Sam 28 Juil - 23:01

Espérance se laisse faire et relève sa tête afin de la plaquer contre le cou d'Agnès comme elle était invitée à le faire par ce langage corporel qui l'incitait naturellement à cette position.

- C'était le moment le plus important tu n'as pas idée, quand tu n'étais plus là a côté de moi je n'avais plus envie de rien, j'ai arrêté de manger parce que j'étais perdue et j'ai fait un malaise c'est Ezo qui m'a aidée et convaincue de manger un peu, je voulais te rejoindre parce que tu m'avais dit que tu habitais ici donc je serai venue de moi-même après Poudlard pour te retrouver, c'est la seule chose qui m'a donné la force de tenir jusqu'à ta lettre.

Être séparée de sa famille une seconde fois était traumatisant pour elle, ce n'était pas très compliqué de comprendre pourquoi quand on la connaissait. Espérance hoche la tête puis émet un petit rire étouffé quand Agnès l'embrasse sur la tête avant de la serrer d'autant plus fort dans un élan de tendresse.

- Tu crois que... hésite t-elle un instant, je peux t'appeler maman à partir de maintenant ?

C'était une question innocente car après tout, il était l'heure pour elle de passer à autre chose même si elle n'oublierait jamais ni qui elle est ni d’où elle vient. Un jour peut-être la vie lui permettra de passer voir la tombe de ses parents, d'apporter un joli bouquet de fleurs ainsi qu'un long ruban noir aux senteurs de la médicomage qui avait été tutrice puis mère, afin de les rassurer là ou ils sont et leur dire que la vie continue.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Dim 29 Juil - 4:43

- Tu ne me l'avais jamais dit.

La vie au Manoir les avait rapprochées et la séparation avait pu être brutale pour Esperance, qui était peut-être trop attachée à sa tutrice. Cela Agnes en était consciente alors, et que c'était un défaut également, mais les dernières années de Serdaigle à Poudlard avait contribué à l'estomper et tout était pour le mieux.

- Pourtant, si Ezo est aussi douée pour s'occuper de ses amis que pour se blesser, alors je gage qu'il a pris grand soin de toi en mon absence.

Une touche d'humour qui aurait pu amener la médicomage au deuxième sujet de la soirée, s'il n'y avait eu cette question qui la fait sourire, et à laquelle elle n'a pas besoin de réfléchir deux fois.

- Tu n'es pas obligée, mais tu peux si le souhaites. Quant à moi, il faudra sans doute que je m'y habitude.

C'était tout de même quelque chose d'être appelée " maman " d'un jour à l'autre. En fait, c'était quelque chose d'adopter une enfant, tout simplement. Agnes n'ajoute rien et lui frotte doucement l'épaule. Quelques minutes s'écoulent ainsi avant qu'elle ne prenne une inspiration, signe qu'elle allait s'exprimer à nouveau et sans détour.


- J'ai reçu des nouvelles de Madame Welden. Nous allons partir bientôt.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Dim 29 Juil - 11:20

La Serdaigle ne bouge pas de sa position, acquiesçant simplement aux paroles d'Agnès. Elle n'en avait jamais vraiment parlé car c'était à ses yeux un aveu de faiblesse, de plus, inquiéter son entourage n'avait pas été quelque chose de très mature.

- Il a été plutôt absent malgré son intervention, Josh m'a dit qu'il avait envie de mener la vie qu'il souhaitait de son côté et il n'a jamais répondu à mes courriers. Mais j'étais contente quand j'ai appris qu'il en avait marre de se battre, je pense que ce n'est pas plus mal si il arrête de tuer, c'est déjà une petite victoire même si ce n'est pas celle que j'espérais.

Espérance avait longtemps fait des pieds et des mains pour qu'il consente à arrêter d'ôter la vie par automatisme, bien que cela ne voulait pas dire qu'il soit poussé a s'en aller ; elle ne s'attendait pas à ce qu'il passe d'un extrême à l'autre sans avoir trouvé de juste milieu.

- Le plus dur c'est de se comporter comme une mère, je suis déjà habituée à toi alors le reste se fera tout seul, je crois.

Quant au reste, elle se demande également si Gabriel acceptera le fait qu'elle l'appelle papa, mais plutôt que de le demander cette fois-ci, elle attendra simplement à ce qu'il s'habitue à entendre Agnès être appelée maman, cela devrait alors paraître plus naturel. Espérance réfléchit en entendant cette annonce, les yeux mi-clos en proie à une réflexion intérieure évidente, avant qu'elle ne prenne une inspiration à son tour.

- D'accord, dit-elle simplement en premier lieu, Rachel m'en a parlé j'attendais juste de savoir quand nous partirons et si tu partais aussi car je ne vais nulle part sans toi.

La jeune femme s'arrête immédiatement dans sa lancée avant de reprendre un instant plus tard.

- Comment doit-on faire ? Ou devons-nous aller ? Et pour ma formation... dit-elle en baissant les yeux au sol, elle aura été de courte durée, même si je sais que tu m'apprendras.

Espérance avait beaucoup de questions mais en soi, elle n'avait jamais rien fait d'autre que de suivre Agnès et cela n'allait pas changer. Concernant son cursus, elle n'avait encore pas mis les pieds à Sainte-Mangouste et n'aura visiblement pas l'occasion de le faire. Ce qui soulève instinctivement une autre pensée, elle n'avait pas envoyé de courrier à James et il faudra impérativement qu'elle lui donne de ses nouvelles, cependant ce dernier travaillait au ministère donc dans l'immédiat, la seule chose à faire était de ne rien dire du tout à ce sujet et se contenter de lui dire qu'elle resterait en France. Bien qu'en ce sens cela soit un mensonge éhonté et qu'il n'appréciera sans doute pas le fait qu'elle lui ai menti sur ce sujet alors qu'elle lui avait parlé de son état de santé, mais que dire de plus ? Elle le mettrait dans une position intenable si il était forcé à garder le silence au sein de l'institution dans laquelle il travaillait.

- J'ai rencontré quelqu'un de bien mais lui il reste en Grande-Bretagne, j'espère que je ne vais pas trop lui manquer... d'ailleurs il m'a parlé du serment d’Hippocrate, c'est quand que je devrai signer ça aussi ?

Elle n'avait pas vraiment d'idée quand on lui demandera d'engager sa responsabilité morale dans sa pratique de la médecine, car au vu de la voie qu'elle empruntait aucune institution officielle n'allait lui faire signer pareil document avant un long moment.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Lun 30 Juil - 16:52

- Je ne crois pas qu'il ait jamais tué quelqu'un. Peut-être qu'il aura essayé, mais ce n'est pas vraiment la même chose.

Agnes avait soigné de très nombreux soldats, sur de multiples fronts, et elle savait qu'ôter une vie changeait irrémédiablement un homme. D'un coup d’œil, elle était presque capable aujourd'hui de reconnaître ceux qui portaient ce poids.

- Tu peux commencer à réunir tes affaires. J'ignore combien de temps nous partirons exactement, alors prends des vêtements d'hiver et été. Je m'occuperai du reste.

Heureusement, elle n'aurait aucune difficulté à quitter son nouvel emploi car elle y travaillait en tant qu'infirmière, un poste en-deçà de ses compétences réelles et aisément remplaçable.

- Tu as " rencontré quelqu'un " ? La formation ne peut être validée que si elle est académique, et le serment d'Hippocrate se prête à son terme. Ce sera une formalité avec l'expérience que tu acquerras sur le terrain, et puis rien ne t'empêche d'emmener des ouvrages de médicomagie.

Car la théorie était aussi importante que la pratique, et un sac extensible permettait d'emporter à peu près tout avec soi.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Lun 30 Juil - 17:30

- J'espère que tu as raison, c'est rassurant alors.

Lui-même ne parlait que de tuer à une époque, la Serdaigle n'avait pas l'expérience de savoir qui avait tué ou non et s'en référait donc a l'expérience d'Agnès sur ce sujet. Espérance hoche finalement la tête, puis regarde autours d'elle ce qu'elle pourrait emporter. Elle avait toujours été extrêmement simple au niveau des vêtements mais désormais que la jeune femme collectionnait les ouvrages de Médicomagie, sans doute emporterait-elle plus de lectures que d'habits.

- D'accord, Une valise et un grand sac suffiront.

Elle se débrouillera pour faire tenir tout ce qu'il lui faut dedans, elle fera une liste détaillée de ce qu'elle emportera une fois qu'elle aura commencé à ranger.

- James Carter, il est originaire d'Amérique, c'est un Poufsouffle on a travaillé un peu ensemble les deux dernières années. Il m'a offert des fleurs et je suis allée manger une tarte aux fraises avec lui et puis il est au courant pour moi, il ne m'a pas jugée... mais il voulait travailler au ministère dans les transports magiques je crois.

Cela paraitrait dérisoire à d'autres car aller manger une pâtisserie n'avait pas grand chose d'une rencontre pour quelqu'un de l'âge d'Espérance, cependant c'était bien la première fois qu'elle quittait l'infirmerie ou l'enceinte du château pour autre chose que d'acheter des ingrédients, ce qui était plutôt rare et très entreprenant à ses yeux. Le fait qu'il projetait de travailler au ministère rimait bien évidemment avec le fait qu'il n'était au courant de rien de ce que projetait la Serdaigle sur ce départ.

- Je suis rassurée alors, je ferai comme tu dis.

Un sourire se dessine sur son visage alors qu'elle se sépare enfin du câlin, l'été ce genre de rapprochement affectueux avait tendance à vite faire transpirer, quand bien même il aurait duré toute la journée si ça ne tenait qu'a elle.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Ven 3 Aoû - 0:53

- Non, pas de valise. Nous mettrons tout dans un sac extensible pour voyager sans encombres, y compris des ingrédients de potions.

Agnes pensait à une potion en particulier. Même si elle en avait de réserves, comme tout médicomage qui se respecte, celle-ci surpassait les autres en terme d'importance.

- A ce sujet, nous n'aurons pas forcément des endroits où t'attacher les soirs de pleine lune. Il faudra que tu respectes le dosage de la tue-loup avec une précision encore accrue, d'accord ?

Elle lui faisait entièrement confiance, et n'abordait le sujet que par acquis de conscience.

- C'est sûrement un gentil garçon pour que tu te confies à lui ainsi, mais... je pense qu'en l'absence de nouvelles de ta part il... offrira des fleurs à une autre.

Sans connaître l'étendue de leur relation, il valait mieux être honnête, même de façon imagée.

- Je suis certaine que tu y arriveras.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Ven 3 Aoû - 1:22

Espérance hoche la tête, ce voyage allait donc rimer avec beaucoup de marche ainsi que très peu de pauses, peu d'encombrement allait souvent de paire avec peu d'arrêts.

- D'accord, j'espère qu'ils ne vont pas être écrasés, dit-elle pensive, je ne sais jamais vraiment comment ranger les choses dans un sac comme ça.

Elle n'avait que très peu lancé ce sortilège, a vrai dire jamais en dehors des cours. Espérance est déjà nettement plus préoccupée par cette seconde affirmation, ne pas être attachée était une très grosse prise de risque sans une assurance personnelle.

- Je serai irréprochable sur les dosages, comme toujours, dit-elle sûre d'elle car la jeune femme n'avait jamais lésiné avec la sécurité des autres ainsi que de la sienne, par contre... je voudrai travailler sur un sortilège pour m'empêcher de bouger si jamais il y a un problème. Si on perd le sac...

Un accident était si vite arrivé qu'elle ne se pardonnerait aucun écart au niveau de la sécurité.

- Et puis Rachel voulait me caresser quand je suis transformée mais je ne veux pas, je voudrais au moins être enfermée à part, seule, j'ai des griffes et je ne veux pas que quelqu'un se fasse mal la nuit.

C'était l'une de ses hantises depuis la création de la potion tue-loup, c'était plutôt idiot mais elle s'imaginait souvent que quelqu'un lui marche sur la queue dans le noir ou trébuche sur elle, une petite inattention pouvait avoir de terribles conséquences mais sans doute réfléchissait-elle un peu trop. La phrase d'Agnès à propos de James lui tira un faible sourire.

- Oui, sûrement. Je pense bien qu'il n'attendra pas aussi longtemps et qu'il aura oublié cette tarte aux fraises mais j'aime penser... enfin... que j'ai été un peu spéciale pour lui le temps d'une sortie.

Espérance affiche un sourire pincé, ce dernier ne représentait pas uniquement la joie mais également une part de mélancolie. Ces moments à parler de l'Amérique allaient lui manquer.

- Si tu es là j'y arriverai toujours et puis on y est toujours arrivées toutes les deux.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Agnes Beauchamp le Lun 6 Aoû - 2:00

- Ne t'en fais pas pour ça, je m'en occupe. Tu ne mettrais pas en doute mes compétences de rangement, tout de même ?

Elle avait déjà réfléchi à tout, longtemps à l'avance. Avant même qu'Esperance ne termine sa scolarité.

- Si tu souhaites développer un sortilège, je ne peux que te conseiller d'en toucher un mot à Madame Welden, et de lui expliquer ce que tu cherches à accomplir exactement.

En cela, ils avaient beaucoup de chance : peu de sorciers pouvaient se targuer d'avoir les compétences de l'enchanteresse, et ils pourraient bénéficier tous les jours de ses enseignements.

- Bien sûr que tu seras toute seule. On n'est jamais trop prudents. Et je garderai toujours une fiole sur moi, au cas où nous perdions justement le sac.

Ce qui pouvait arriver à tout le monde à et n'importe qui.

- Rien ne t'empêche de lui envoyer un courrier, pour entamer une relation épistolaire. C'est plutôt romantique, tu sais...

La poussant doucement de l'épaule, Agnes se jouait d'Esperance, c'était vrai, cherchant une réaction qu'elle ne pouvait qu'imaginer être mignonne.

- Je vais y aller, je me lève tôt demain. Ne tarde pas trop, d'accord ?

Tournant la tête, elle dépose un baiser sur son front avant de se lever.

- Bonne nuit ma belle.
avatar
Agnes Beauchamp

Baguette : Sorbier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
139/200  (139/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Médicomage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Esperance Goldstein le Lun 6 Aoû - 16:17

Espérance secoue la tête suite à la première question d'Agnès, ce n'était pas exactement le souci.

- Non c'est juste que moi je ne sais pas ranger et que je risque de tout mettre par dessus, je suis une bien mauvaise architecte, avoue t-elle en haussant brièvement les épaules. Il faut dire qu'elle n'avait eu que très peu de temps pour les problématiques d'ordre technique, elle ne préparait que rarement sa valise et les premières années à Poudlard elle n'avait pas eu le loisir de la défaire. Je regarderai comment tu fais !

Elle écoute attentivement les conseils dispensés, ils lui avaient toujours été bénéfiques jusqu'a présent.

- D'accord je lui demanderai, j'espère que ça ne va pas lui demander trop de travail de s'occuper de moi.

La jeune femme n'était pas la seule et n'osait monopoliser quelqu'un, cependant cette fois-ci c'était pour le bien être de tout le monde. Elle hoche la tête suite à l'idée de mettre une fiole de côté, c'était une assurance plus que bienvenue.

- Tu penses à tout tu es géniale, assure t-elle en souriant. La taquinerie de la médicomage au sujet de James ne fût pas immédiatement interprétée comme telle, Espérance entrouvre d'abord la bouche sous l'effet de la surprise attendant la fin de la phrase d'Agnès, cherchant à savoir ou elle voulait en venir exactement. Elle s'apprête à répondre avant que le petit geste affectueux ne vienne souligner le caractère taquin de son intervention.

- P... P... Peut-être qu'il viendra sur un cheval blanc m'enlever à mon triste sort... tu serais bien embêtée, affirme t-elle précipitamment telle une vaine défense face à l'idée même de romantisme.

Quitter la maison alors même qu'elle n'y avait passé que si peu d'années était à proscrire pour Espérance, ses projets étaient ailleurs quand bien même ils eurent été non loin l'un de l'autre. Quoi qu'une lettre de temps à autre ne pourrait pas faire de mal, tant qu'elle faisait attention à ce qu'elle écrivait, malgré son ton ironique elle réfléchissait sérieusement a cette idée, le côté fleur bleue en moins.

Elle hoche la tête, elle aussi devait se lever tôt demain afin de rassembler la montagnes d'affaire à ranger, que ce soit des livres ; des outils de premier soin non-mage comme des bandes ou encore de l'alcool médical ; ses affaires de change ; du fil et des aiguilles... tout ce qui pouvait trainer dans la maison. Gabriel allait sans doute se retrouver avec le minimum mais c'était l'un des inconvénients d'avoir deux filles sous le même toit, il était en infériorité numérique et cédera plus facilement aux caprices avec un peu de chance.


- Bonne nuit maman.

Cela donnait le ton sur la nouvelle conclusion de cette soirée, témoignant de sa rapidité d'adaptation.
avatar
Esperance Goldstein

Baguette : Poirier, corail

Feuille de personnage
Affinité Magique:
85/200  (85/200)
Volonté:
64/150  (64/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esparron-de-Verdon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum