[Irlande] Drogheda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Irlande] Drogheda Empty [Irlande] Drogheda

Message par Emaren Talldür le Ven 24 Aoû 2018 - 16:38

[Irlande] Drogheda Images?q=tbn:ANd9GcSxIE6AMztGRSlzeBfa79eN8v7xiXOtA7cBN9FofGNAnWGG124

Drogheda, ville industrielle et portuaire Irlandaise de la côte est -fondée en 911 par les Danois-, à environ 50km au nord de Dublin, la capitale du pays.  D’une population dépassant les 15 000 habitants, la ville côtière plaisait beaucoup au jeune garçon. L’air marin avait quelque chose… d’apaisant. Et là où on aurait pu penser que l’Oiseau Famélique n’apprécierait pas l’odeur de poisson, l’agitation des marins, ouvriers, femmes faisant leur emplettes, ou encore les enfants… Étrange. Pourtant si ronchon d’habitude, il trouvait quelque chose à cette ville de… différent. Mais quoi?

Dans les années sombres de la Seconde Guerre mondiale et celles qui suivirent, Drogheda Docks était un monde merveilleux d'activité, de bruit et d'odeurs. Les quais étaient «ouverts» et sans égard pour quelconque norme de sécurité Les morveux pouvaient aller où ils le souhaitaient. De petites grues à vapeur autonomes, agitées le long des quais par les cargos qui déchargeait le charbon dans de grandes caisses de colliers noirs, c’était le bruit et le sifflement de la vapeur et la lueur des incendies sous leurs chaudières. D'autres navires déchargeaient des cargaisons générales, de gros sacs contenant des produits chimiques m’étant inconnus, des machines, des caisses de n'importe quoi et constamment des fils de coton pour les usines de textile locales, des vides attendant leur retour au Lancashire, alors que les autres étaient déchargées.

Mais le commerce le plus important, le plus bruyant et le plus fétide de ces années-là était le bétail pour l'Angleterre et les chevaux pour le continent. Il semblait que tous les animaux des comtés environnants étaient exportés pour nourrir l'Europe de l'après-guerre. Les grandes enclos de retenue (stabulation) se remplissaient avant la journée de navigation. Pendant un certain temps après la guerre, il y avait un commerce de vieux taureaux, j’ai observé cela avec un mélange de curiosité et de contrariété… quelle puanteur! Les dockers drapaient de vieux sacs sur la tête des taureaux pour qu'ils ne puissent pas voir, et pourraient ainsi être conduits plus facilement.

À une occasion, j'ai vu un taureau s'échapper, ce qui a transformé une appréhension modérée en une crainte certaine, à l'aveuglette, il a fait quelques pas et est tombé (plongé!) dans la rivière. Des gars ingénieux et pleins de ressource ont organisé une chaloupe et l'ont «traversé» jusqu'à Ship Street, du côté sud, où la route a une cale de halage dans la rivière.

Une poignée de navires me sont mémorables. Il y avait l’Invermore d’Arklow. Je me souviens avoir demandé à l'équipage ce qu'ils transportaient et ils m’ont répondu qu’ils transportaient des bananes. . . . Et bien, c'est ce qu’on dit à un garçon de huit ans, n'est-ce pas? Je suppose qu'avec le recul, c'était probablement de l'engrais.
Une présence mystérieuse sur les quais de Drogheda était la carcasse de Lady Boyne, un navire de l’époque victorienne abandonné sur la rivière. Il était réputé fait de béton, ce que je crois et, disait-on, avait navigué en Chine, ce dont j’ai toujours douté.

Les arrivées les plus régulières à Drogheda, peut-être une semaine environ, sont les navires hollandais Theano et Trito qui apportent du coprah (pulpe de noix de coco) aux usines de traitement de l'huile en tant qu'ingrédients pour l'alimentation du bétail.
Et quelle forte odeur a envahi la ville lors de la manipulation du coprah. En parlant de bateaux hollandais, une petite idée vient à l'esprit, un bateau hollandais a été attaché au quai, avec son drapeau hollandais rouge, blanc et bleu, et à côte, un groupe de garçons irlandais patriotes chantaient (horriblement mal, sacrilège pour l’audition, se souvint-il):
          ”Green white and yellow, Good old Irish fellow”

Oui, cette ville… l’inspirait. Il y venait de temps en temps, peut-être une ou deux fois par mois. Et, dans les onze premières années de sa vie, avec les moments passés avec sa sœur, c’étaient ses souvenirs les plus heureux. Malgré le peu de temps qu’il passait à Drogheda, il avait vu tant de choses, et, pourtant, il lui restait encore tout à apprendre… Là où le jeune garçon chétif voit l’agitation et le bruit comme preuve d’une stupidité hors norme, ici, c’était différent. Ici, ils travaillaient, peut-être pas pour un but commun, peut-être pas pour une Vision commune, ni perchée, mais ils travaillaient, et les impacts de leur travail se répercutaient partout en Europe, sans même qu’ils ne le fassent exprès. Fascinant.

Matelot. Joli mot, non? L’aventure, le feu… Non, l’Océan. Cette étendue azur, prétendument sans frontières, s’étendant jusqu’aux confins de sa rétine. Toile indigo déposée tantôt avec force, tantôt avec délicatesse sur un tableau dépeint par la terre meuble et la végétation, ravagé par le feu et la terre, mais, l’Océan était toujours là lui. Là où la face des montagnes changeait, s'effritait et s’éffondrait, l’Océan, lui, était immuable, invincible, s’aggrandissait sans même combattre. L'érosion n’était que la preuve de la faiblesse de la pierre, pas de la force de l’Océan. Sa force à lui, était indescriptible.

Les habitants de Drogheda n’étaient pas de la sous-race, juste des inconnus, et c’était déjà une grande marque de considération chez l’Oiseau Famélique qui d’habitude se contentait de décrire les gens avec des noms d’oiseaux et des piques sur les défauts de leur physique.

Drogheda serait à jamais dans son cœur, elle lui avait fait découvrir l’Océan, et une toute nouvelle facette du monde -sur laquelle ses yeux lorgnaient déjà- et, ça, il ne l'oublierai jamais.
Emaren Talldür

Emaren Talldür


Baguette : Orme, cheveu de vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
[Irlande] Drogheda Left_bar_bleue30/200[Irlande] Drogheda Empty_bar_bleue  (30/200)
Volonté:
[Irlande] Drogheda Left_bar_bleue15/150[Irlande] Drogheda Empty_bar_bleue  (15/150)
Statut: Troisième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum