Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Maître du Jeu le Lun 3 Sep - 6:55

Daisy N' 76 Diner,
Lethbridge, Alberta - Canada.
Le 21 Décembre 1949...▮



L'enceinte était revêtue d'une peinture de cerise fraîche, et une de ses odeurs de friture enivrante planait dans l'air... Œufs au plat, bacon salé, la fumée émanant d'une théière sur le rebord du comptoir. Des plaisirs simples, pour ces vétérans de guerre qui constituaient une bonne partie de la clientèle.
Le Daisy N'76 était l'un de ses "diners" parmi tant d'autres qui fleurissaient, à vue d’œil, depuis quelques années sur le continent nord-américain. Le Canada ne pouvait faire exception à la règle.

L'étranger, venait ici plus qu'ailleurs parce-qu'il y appréciait l'accueil, même si la bouffe laissait à désirer. C'est qu'il était accoutumé à mieux, à beaucoup mieux... Lorsqu'il se retourna, l'horloge fixée sur le mur lui indiqua 13h36. Costume ouvert, ses cheveux étaient gris et en ordre ; l'homme buvait du café, mordait dans un croque-monsieur. Il était penché sur sa table, impénétrable alors qu'il consultait une revue en tapinois. Plutôt massif pour son âge, nul autre que la serveuse n'osait venir le déranger. D'une minute à l'autre, il recevrait de la visite chez Daisy, et il espérait que celle-ci ne tarderait pas à se manifester. Car depuis les dernières nouvelles, chaque minute était devenue précieuse, et une mise au point s'imposait avec l'un de siens.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Tyler Clay le Lun 3 Sep - 19:37

À 13h39, les portes de l’établissement s’ouvrirent alors, un courant d’air froid typique du pays du sirop d’érable s’empressant de s’engouffrer à l’intérieur, en même temps qu’entrait un homme ne faisant pas du tout ses 28 ans.

Se dépêchant de refermer les portes derrière lui, nettoyant ses semelles sur le tapis d’entrée, le Lieutenant se retourna alors sur le restaurant. Inspirant profondément, pour humer les senteurs appétissantes des plats sortis du four, et s’imprégner de la chaleur du lieu, détonante et contrastante du froid presque arctique du ”Great White North”, comme une détonation de fusil dans une contrée sereine et paisible.

Passant une main dans ses cheveux d’un noir de jais, retombant sur ses yeux, il chercha alors de ses yeux marrons la raison de sa venue ici: Scott Miller.

L’ayant reperé, il se dirigea alors vers lui, d’un pas pressé, si rapide que l’on aurait dit que sa préoccupation se reflétait dans ses pas, avec le temps, ça n’avait toujours pas changé.

Vêtu d’un manteau d’hiver, noir, sobre, tous les boutons fermés jusqu’en haut, d’un pantalon droit, ayant troqué ses habituelles Richelieu pour des bottes adaptées au terrain Canadien. À vrai dire, cela faisait maintenant quelques années que ses Richelieus pourissaient, inutilisées, quel gâchis...

À 13h40 pile, le sang-mêlé se présenta alors face à son supérieur hiérarchique.

”Monsieur.”

Lança-t-il poliment à Scott, avant de se permettre de s’asseoir face à lui, une fois remarqué par l’homme à la chevelure grisonnante.

”Bon appétit” lança-t-il placidement, tandis qu’il se défaisait de son manteau - laissant apercevoir son costume et sa cravate parfaitement nouée - le posant sur le dossier de la chaise, plié au millimètre près. Il reporta alors son attention sur Scott, d’un regard poli, presque éteint.

Désormais immobile, il attendait que son interlocuteur agisse, patiemment.
avatar
Tyler Clay
— Lieutenant —

Baguette : Ébène, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
134/200  (134/200)
Volonté:
118/150  (118/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Scott W. Miller le Mar 4 Sep - 6:08

La carrière du jeune homme qui venait d'entrer méritait peut-être que l'on s'y attarde un instant. Puisqu'elle était, d'un point de vue purement technique, exceptionnelle, c'était le mot. Tyler Clay faisait parti des rares Aurors à avoir gravit les échelons jusqu'au poste d'officier subalterne, alors que le pays connaissait ses heures les plus sombres. La guerre civile n'était pas terminée, mais le plus dur était passé, pour les plus optimistes du moins.

Clay avait-il le profil du Survivaliste? Certainement pas, des souvenirs qu'avait Miller de ses premières années au Congrès, le garçon était arrogant, un brin raffiné, de ceux qui avaient bien appris leur leçon par cœur. Il avait su se démarquer par ses résultats, pour sûr, ou alors il ne l'aurait pas pris sous son aile. Durant cette période effroyable qu'avait vécu le continent américain, ce n'était pas nécessairement les plus puissants qui s'en étaient le mieux loti. Certains d'entre eux avaient pu se cacher derrière leur statut, derrière leurs hommes... Les plus jeunes étaient envoyés au front, en première ligne. Beaucoup d'entre eux avaient péri des mains des mages noirs ou de la Ligue des Fidèles de Salem. Tyler Clay, lui, était bien vivant.
Tasse de café en main, au "Monsieur." le nouveau Directeur de la Sécurité Magique ne répondit que par un hochement de tête, d'un air faussement bluffé. C'était l'un de ses rares qualificatifs hiérarchiques simples qu'il tolérait.


- Je suppose que tu n'as encore rien mangé. Quelle qu'aurait pu être la réponse de Tyler, Scott avait horreur de manger seul face à ses interlocuteurs. Alors, sans plus attendre, il héla, d'une voix humble, la serveuse. Au réfectoire du Congrès, Scott Miller claquait des doigts, mais dans ce modeste diner de Lethbridge, il n'était personne de bien influent. Et en prenant du recul, cela n'avait rien de si désagréable, au contraire même.

- Dis-moi, Tyler. Est-ce que tu lis les journaux que l'on dispose à la table du salon, ou n'est-ce pour toi qu'un passage comme un autre pour rejoindre le pieu?

Scott venait de boire une gorgée, avant de replacer précisément sa tasse en porcelaine sur la soucoupe assujettie. Au Swallow Hilltop, chalet loué pour leur longue mission, Sansara et lui-même, s'étaient assurés de recevoir hebdomadairement The Wizard's Voice ainsi que d'autres journaux traitant l'actualité, côté sorcier comme moldu. Une fois qu'il avait lu le journal, Scott le déposait sur la table basse du rez-de-chaussée. A son grand désarroi, il constatait, à l'occasion, que celui-ci ne bougeait pas de son emplacement. Le lieutenant faisait parti de ceux à avoir été laissés au repos depuis plus de dix jours. Et Scott connaissait les manies étranges de Tyler – qui venaient, une nouvelle fois, de lui être confirmées – si bien qu'il lui laisserait une chance de ne pas le décevoir. 
avatar
Scott W. Miller

Baguette : Noisetier, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
170/200  (170/200)
Volonté:
150/150  (150/150)
Statut: Directeur de la Séc. Magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Tyler Clay le Mar 4 Sep - 20:22

Tyler s’en doutait bien, en venant ici, il était presque sûr que Scott le ferait manger, qu’il eut faim ou non, qu’il eut manger ou non. En homme prévoyant qu’il était, Tyler avait donc déjà réfléchit à ce qu’il prendrait, à vrai dire, le peu de fois où il venait ici, il prenait toujours la même chose - comme presque tous les clients - à se demander pourquoi la serveuse prenait la peine de prendre commande pour autre que les nouveaux venus, qui étaient rares, mais le MACUSA n’étaient pas des habitués de l’enseigne, non?

En tout cas, ce ne fut nulle surprise pour la serveuse du diner, une petite femme blonde, lorsqu’elle entendit de la bouche du presque trentenaire sortir:

”Café noir, et burger de la maison, s’il vous plaît.”

Un sourire poli sur le visage, pourtant horriblement faux, celui-ci semblait ne jamais se séparer de l’américain, presque devenu une part de lui-même, ayant remplacé celle partie avec la mort de ses parents.

Contrairement à Scott, la nourriture ici ne lui déplaisait pas, loin de là. Plus jeune, bien que ne soyant pas dans la misère, souvent il mangeait de cette nourriture la, à la bonne franquette. Les émanations huileuses et fumantes des plats d’ici lui rappelaient des souvenirs, de bons souvenirs, mais pour toujours revenir à la même conclusion: ils étaient partis, mais jamais ils ne les oublieraient, et jamais il n’oublierait ceux qui les avaient tués, et, il s’était juré il y a bientôt dix ans qu’il vengerait leur mort, peu importe ce qu’en dirait le MACUSA. Tant qu’ils ne seraient pas éradiqués de la surface de la Terre, jamais il ne serait en paix.

Cette réflexion morbide sembla perdue dans le temps, l’espace d’un clignement d’œil, Tyler s’était encore une fois perdu à ruminer, et en quelques secondes, imperceptiblement, son air faussement avenant avait pris des teintes ôpalines, froides, mais la serveuse ne remarqua rien, ou alors ne pris pas la peine de s’en importuner.

Elle retourna alors, un sourire aux lèvres aux cuisines. Tyler était un de ces hommes qui faisait effet aux femmes. Y-tirait-il quelconque satisfaction? Aucun homme ne se plaindrait de plaire aux femmes, mais à la longue, c’était lassant, Tyler le savait bien. Presque toutes les femmes avec qui il avait parler avaient des idées quelconques derrière la tête, rares étaient celles qui venait converser pour un but autre que le séduire - ou alors elles se cachent et il ne les a pas rencontrées -, heureusement, avec les hommes, il n’avait pas ce problème. Enfin, sa beauté et sa persuasion lui avaient bien été utiles quelques fois, chaque talent venait avec ses défauts, bien qu’être beau n’était pas réellement un talent se travaillant.

Reportant alors son regard sur Scott - son attention ne s’étant jamais tournée -, il pris le temps d’écouter sa question. Tapotant des doigts sur la table, il lui répondra alors, de sa voix exceptionnellement calme, toujours. Impossible de dire si sa voix était grave ou aigue, claire ou gutturale, si sa diction était fluide ou hachée, on n’y prêtait pas attention, tant sa voix était mélodieuse, presque apaisante. Était-ce un simple tour de passe-passe pour être dans le bon côté des gens? Personne ne le savait, mis à part le principal concerné.

”J’ai à cœur de me tenir informé, Monsieur, ma profession, et... notre situation le requièrent.”

Il prit alors la peine de retrousser les manches de son costard, ouvrant les pattes de boutonnage au niveau de la manchette, délicatement pour ne rien abîmer, exposant alors à la lumière saturée du lieu ses bras, blancs, peu velus. Pas très musclé, le jeune homme n’était pas non plus hâve: plutôt pale mais loin d’être cadavérique, plutôt maigre mais loin d’être fuselé - contrairemeht à ses doigts aux ongles parfaitement coupées -, et malgré les apparences, le sorcier ne faisait pas maigre chère.

Les coudes nus posés sur la table, ses doigts croisés, il tapotait ses deux pouces entre eux, attendant deux choses: la serveuse, et la réponse de Scott.
avatar
Tyler Clay
— Lieutenant —

Baguette : Ébène, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
134/200  (134/200)
Volonté:
118/150  (118/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Scott W. Miller le Mer 5 Sep - 0:30

Son supérieur l'étudiait d'un regard amère pendant que Tyler commandait son déjeuner. Lui, était bien moins sensible que la serveuse à son charme dédaigneux. Le petit sourire de charlatan ne lui aura d'ailleurs pas échappé. La beauté masculine était plus éphémère chez les sorciers, peu osaient avoir recours au potion de rajeunissement sous peine d'être catalogué comme efféminé. De la peine, c'est ce qu'il ressentait pour ce garçon, et d'autres encore sous ses ordres, les temps n'étaient plus propices à fonder une famille. Une famille... une douce utopie, plus vouée à l'échec qu'à l'épanouissement.

Scott retira une paire de lunettes de sous son costume. La monture était conçue en titane, d'un design sobre – mais à la note salée –, l'américain songeait presque à la revendre pour un assemblage plus modeste.
Il posa la monture sur son nez. Daisy ayant pris congé d'eux pour les cuisines, son attention était à présent gravée sur son agent.


- Tu es donc au courant que le prodigieux "Département d'Intervention" va lancer sa première mission sous quelques jours. Des ressources matérielles et des agents. Rien que ça. Comme si nous n'étions pas capables de remonter la pente par nous même! J'en ai parlé à la Présidente, mais elle est bornée. Quand je lui ai glissé que je préférais encore m'allier aux Immortels, elle l'a très mal pris... Où est donc passé l'orgueil américain?!

Il laissa échapper un râle, qui eu pour conséquence de faire tourner quelques têtes vers eux. Scott les dévisagea d'un regard de sicaire, bien à lui, et tous revinrent à leurs occupations.

- La Présidente dit qu'elle pourrait envoyer un ou deux Auror du Ministère, parmi la nouvelle escouade qui nous rejoindra ici. On ne leur fera aucun cadeau, ne t'inquiète pas pour ça. Maintenant, on se doit de retrousser nos manches, comme tu viens tout juste de le faire! Il signala du doigt les bras de Tyler, avec un hochement de tête éloquent, même si le jeune homme ne l'avait fait qu'en l'attente de son repas.
-... Se décarcasser pour empocher ses fonds. Sur les 160 000 dragots, nous n'en avons que 34 000 pour l'instant, en combinant avec les quatre agents d'élite en opération à Chicago. On ne peut pas laisser aux anglais la jouissance de nous avoir libéré de ce guêpier. Il fronce des sourcils. Elkin pense avoir trouvé quelque chose. Caesar et lui étant en Europe, par conséquent et jusqu'à leur retour, c'est toi qui reprend les commandes de toutes nos opérations au Canada.

Il marqua une pause, avant d'énoncer :
- Le Duc Lévesque ne veut pas apporter sa part pour la réédification du MACUSA, sans qu'on lui garantisse de prendre ses cinq petits enfants, quelles que soient leurs notes à Ilvermorny. C'était deux au début, il est devenu trop gourmand...
Avec Jinah et Tom MacDuff, vous irez le désencombrer de ses biens les plus onéreux, demain dans la nuit. J'en ai décidé ainsi. La Président n'est pas au courant, et elle n'en a pas besoin. Il doit y en avoir pour une bonne fortune dans ce manoir, et c'est tout ce qui compte à présent et au vu de notre situation.


Scott termina son café sur ses mots.
avatar
Scott W. Miller

Baguette : Noisetier, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
170/200  (170/200)
Volonté:
150/150  (150/150)
Statut: Directeur de la Séc. Magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Tyler Clay le Mer 5 Sep - 1:46

Il souffla du nez, sans grande conviction, aux remarques de Scott, plus par réflexe que pur amusement.

”J’ai bien peur de ne pas le savoir. Mais, je sais qu’aujourd’hui, nous œuvrons afin de le restaurer. Et nous réussirons sans l’aide des rosbifs. Ce serait une plaie que de nous relever avec leur aide, ils ramèneraient alors ce sujet sur la table, toujours. Je préfère encore mourir que d’être redevable à ces buveurs de thé.”

Tout comme son supérieur, Tyler ne semblait pas apprécier les anglais, et encore moins l’idée de se faire aider par ces satanés rats.

Daisy était de retour des cuisines, servant Tyler d’un café noir fumant et d’un burger bien rempli, semblerait-il plus que ceux des autress clients, tour en gratifiant le Lieutenant d’un sourire.

”Merci bien” aura-t-il lancé simplement à son adresse, avant qu’elle ne reparte, hélée par un autre client.

Retournant aux choses sérieuses, Tyler observa donc son met de gourmet: entre deux gros buns, se trouvait agencés à la và-vite jambon, steak, bacon, salade, tomates, oignon et sauce, dans un tout compact et brut. Glissant alors ses doigts fusiformes sur le burger, Tyler y croqua à pleine dents, consciencieux, tenant à ne pas salir ne serait-ce qu’un millimètre de sa tenue, à ce qu’aucune goutte de sauce ne dégouline, et dans une prestation spectaculaire, ne se salissant ni les doigts, ni la bouche. À se demander s’il était plus concentré à manger ou à conserver sa propreté.

Quoi qu’il en soit, dans les manières les plus curieuses que Scott ne verra jamais de sa vie, Tyler s’attaqua à son plat, lentement, l’agrémentant du liquide noir et fumant, buvant et mangeant silencieusement. Un défaut, cela ne l’était pas, mais c’était intringant, semblant si peu naturel que ça en devenait presque oppressant.

”Vous a-t-il spécifier l’objet de ses ”soupçons”?

Demanda-t-il d’une voix calme, polie, entre deux crocs dans son burger. Tyler semblait prendre son temps, mais, comme dans sa démarche, cela semblait plus fort que lui. On aurait dit qu’il prenait son dernier repas avant de devoir fuir quelconque malheur, comme si le ciel allait lui tomber sur la tête. Enfin, le ciel pouvait-il tomber plus bas?

L’addition de la tentative vaine du sang-mêlé de manger lentement, et sa célérité naturelle et abusive, donnait un résultat quelque peu curieux, attirant l’œil comme un point de lumière au milieu d’un océan obscur, tel le bout du tunnel. Pourtant impresionnante, sa façon de manger était aussi horrible à regarder, indescriptible. Seulement, à son visage, l’on voyait bien qu’il ne faisait pas exprès, ou alors Hollywood passait à côté du plus grand talent de tout les temps. Impossible de dire si Tyler dînait aussi bien qu’il était beau ou s’il avait des manières de porc. Non, il donnait juste une impression amère à regarder, coupait presque l’appétit. Scott était familier des manies étranges de son agent, cependant, d’où est-ce qu’il les tirait il ignorait tout.

À entendre qu’il était désormais responsable des opérations au Canada, le presque-trentenaire arqua un sourcil, avant de reprendre contenance. À vrai dire, s’en plaindre jamais il n’oserait, mais intrigué il l’était. Ça avait toujours été une possibilité, mais si prématurément...

Il écouta alors la suite du speech de son supérieur, mettant en pause son repas le temps qu’il finisse de parler, par politesse. Ayant presque finit son repas, son café à moitié vide, il répondra alors à Scott, de sa voix singulièrement sereine.

”La gourmandise est un vilain défaut...” sortis de sa bouche, en cet instant précis, ces mots avaient un sens ni plus ni moins ridicule, et à son expression, Tyler semblait ne pas être inconnu de cet état de fait.

”Faisons en sorte qu’elle ne soit jamais au courant, alors. Une bonne fortune, et avec un peu de chance, plus que ce dont nous avons besoin.”

L’homme aux cheveux de noir de jais reprit alors la tâche de manger, semblant avoir cette fois-ci pris le dessus sur sa hâte maladive.
avatar
Tyler Clay
— Lieutenant —

Baguette : Ébène, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
134/200  (134/200)
Volonté:
118/150  (118/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Scott W. Miller le Mer 5 Sep - 2:31

C'est avec ébahissement et une certaine consternation même, que Scott observait Tyler "manger" son burger. Non, il ne s'y était pour ainsi dire jamais habitué. Comme si chaque repas de son lieutenant était une nouvelle pièce de théâtre, un one man show à lui tout seul. Ses mâchoires devaient être capables de lutter avec du gravier, facilement.
Le second de la Présidente du Congrès fronce un moment les sourcils, interloqué, avant de reprendre son sérieux en ajustant ses lunettes.


- Une sorte de trésor dissimulée par des vieux médicomages africains et sud-américains, quelque part au Mozambique. Tu demanderas à Sansara, elle connait mieux le sujet que moi. Quoi qu'il en soit, Elkin m'a fait part qu'il te voulait dans son équipe. Mais il faut un archéologue pour ce genre de péripéties. Et les archéologues expérimentés coûtent très cher. Le MACUSA a refusé pour l'instant de financer cette opération, en stand by.

Même si Tyler était dérangeant à voir quand il devait se rassasier, Scott laissait, au final, toujours son assiette vide, question de principe et de respect pour le cuisinier. Il mordit dans son croque-monsieur et s'essuya la bouche avec spontanéité à l'aide d'une serviette. Il aurait bientôt terminé.

- Très vilain, effectivement. Je veux un travail propre, Clay. Que nos collègues qui seront appelés par le Duc le lendemain ne trouvent aucune trace qui pourrait les mener jusqu'à nous, ou alors nous aurons de gros problèmes.
avatar
Scott W. Miller

Baguette : Noisetier, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
170/200  (170/200)
Volonté:
150/150  (150/150)
Statut: Directeur de la Séc. Magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Tyler Clay le Mer 5 Sep - 2:46

Terminant son repas, Tyler poussa alors légèrement son assiette, reposant ses coudes sur la table, écoutant attentivement Scott parler d’un sujet brumeux.

Fronçant les sourcils, le Lieutenant pris la parole.

”Curieux. Et bien, espérons que si l’on paye un archéologue, que l’on trouve au moins quelque chose. Nosu ne pouvons nous permettre d’investir dans des projets infructueux.”

Et Scott le savait sûrement mieux que l’orphelin.

”Je m’en assurerais. Nous avons déjà assez de problèmes comme ça, je ne tiens pas à aggraver la situation. La maison ne sera pas vide d’âme qui vive, je suppose?”

Il réarrangea une mèche rebelle de sa coiffure. Pour un homme aussi méticuleux, on se serait attendu à une coupe plus stricte, carée, en place... Et, bien que sa coupe soit en place, elle était tout de même plus ”sauvage” qu’auraient laissé penser ses manières.
avatar
Tyler Clay
— Lieutenant —

Baguette : Ébène, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
134/200  (134/200)
Volonté:
118/150  (118/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Scott W. Miller le Mer 5 Sep - 5:48

- Adaptons-nous, comme on l'a toujours fait. Le plus dur est derrière nous à présent, la surface n'est plus qu'à quelques centimètres. Scott mime ses mots à l'aide du pouce et de l'index. On est à ça de remonter la pente. Si on se serre les coudes, rien ne pourra nous arrêter.

Il avale le dernier morceau de son croque-monsieur, se disant qu'en somme, il commençait à y prendre goût.
Scott hoche la tête, s'humectant les lèvres et les mains avec l'une de ses lingettes citronnées offertes par la maison.


- Le Duc, sa fille, son mari, leurs gosses... Et le majordome. Nous discuterons des détails avec Jinah et Tom ce soir à neuf heure. Tu comptes rester ici?

Il y avait comme un air paternel dans son regard à ce moment là alors qu'il fronçait pour la énième fois les sourcils. Il se leva de table, dégaina son porte-feuilles et déposa un billet à l'éfigie d'Andrew Jackson. Ce ne sera qu'un léger pourboire pour Daisy.

- All set. Rentrons à Swallow.

Le vétéran s'arrêta toutefois devant le jukebox pour y insérer une pièce. Chapeau melon en main, en route vers la sortie, il s'incline devant une table de vieux briscards, qui avaient sans doute vécu au plus près Pearl Harbor. Résonne alors depuis le jukebox de chez Daisy "In The Mood" orchestré par un cousin éloigné à lui, un certain Glenn Miller. 
avatar
Scott W. Miller

Baguette : Noisetier, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
170/200  (170/200)
Volonté:
150/150  (150/150)
Statut: Directeur de la Séc. Magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Tyler Clay le Mer 5 Sep - 18:58

Il hocha la tête aux paroles de Scott, attentif.

”Vous avez raison. Nous en sommes arrivés à la dernière ligne droite. Le succès est la seule option envisageable.”

Malgré que ses mains et sa bouche soient parfaitement propres, il s’essuya avec une de ces lingettes, puis la reposera sur la table, la pliant habilement en dragon. Dans toutes ses actions, le trentenaire semblant y mettre cœur à l’ouvrage, tenant de la perfection.

Il hocha compréhensivement la tête avant de souffler du nez aux paroles du vétéran.

”Rester ici? Pour quoi faire?”

Se levant alors, il enfilera son manteau d’une célérite surnaturelle, puis remettra la chaise à sa place, la poussant contre la table, parfaitement droite, parallèle aux jointures des carreaux du sol. Impressionnant.

Suivant son supérieur, d’un pas cette fois-ci calme, comme rassuré par la présence du vieil homme - ou par simple précaution de ne pas le dépasser, je miserai plutôt sur ça -, il arqua un sourcil en le voyant s’arrêter devant le jukebox pour y glisser une pièce. Il observera son manège de loin, bien que près, désintéressé, puis, le suivant comme son ombre, de son pas silencieux, il quittera l’établissement après lui, son regard brumeux glissant sur la salle sans sembler se poser ou être intéressé par quoi que ce soit, semblant simplement attendre, avant de disparaître derrière la porte, faisant alors pâle figure face au temps glacial du Canada.
avatar
Tyler Clay
— Lieutenant —

Baguette : Ébène, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
134/200  (134/200)
Volonté:
118/150  (118/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daisy N' 76 Diner, Lethbridge- CANADA.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum