Brookwood Military Cemetery, Surrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Jeu 20 Sep 2018 - 20:00



Situé dans le Surrey à 30 miles de Londres, le cimetière militaire de Brookwood est le plus grand cimetière de guerre du Royaume Uni. Aménagé sur 15 hectares, il comporte 5075 tombes du Commonwealth et 786 d'autres pays, victimes issues de la 1ère Guerre Mondiale. Il fut agrandi durant la guerre de 39/45 afin de recevoir un nombre encore plus important de soldats tombés au combat.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Ven 21 Sep 2018 - 19:01

Le 2 juin 1950.

Des veuves, des filles, des sœurs, des mères ; des fils, des frères, des pères. Nombreuses étaient les personnes qui se rendaient au cimetière militaire de Brookwood chaque jour pour rendre visite à ceux partis trop tôt, emportés par les affres de la guerre. A quelle catégorie appartenait la jeune femme qui venait d'en franchir l'enceinte, il eut été impossible de le dire au premier coup d’œil.

Sobre mais élégante, elle était vêtue d'une robe corolle au coloris prune, la jupe à grands plis creux lui tombant sur les genoux. Les manches courtes, chacune agrémentée de deux boutons recouverts, lui permettaient de porter de longs gants en dentelle montant jusqu'aux coudes, tandis qu'un large empiècement façon ceinture soutenait son buste.

Sa chevelure blonde enfin, aux boucles sculptées, était coiffée d'un chapeau voilette d'une couleur identique à celle de sa robe, la seule nuance de sa tenue résidant dans le bouquet de rose à double fleurs qu'elle portait, entièrement blanches. Aujourd'hui, Tiara venait fleurir une tombe.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par MJ Auxiliaire le Sam 22 Sep 2018 - 8:47

l'Auror avance entre les différentes rangées de ceux tombés aux combats ; les petites pierres blanches comme autant de lieux de repos de ceux qui ne se relèveront plus, s'étalent a perte de vue face à elle. Chaque stèle raconte une histoire dont le seul point commun est la fin qui ne varie pas de l'une à l'autre : Celle d'un soldat tombé au combat. Parmi les personnes présentes, certaines fleurissent les tombes, d'autres se contentent de parler avec la pierre blanche comme si elles s'attendaient à ce que cette dernière leur réponde, des prières qui sont autant d'actes de mémoire ; les tombes portent le nom, prénom, poste, âge et matricule de leur propriétaire.

Plus la jeune femme progresse et plus la liste de noms s’agrandit, beaucoup de personnel qu'elle ne connait pas, d'autres qui auraient pu être des frères d'armes à ses côtés.


"EDWARDS DOUGLAS C ; Gunner ; 11006266 ; Age 34, Royal Artillery"
"GEOFFREY JAMES SCOTT ; Sergeant ; 1315164 ; Age 21, Royal Air Force V. Reserve"
"HOLLOWAY RICHARD WILLIAM ; Major ; 123347 ; Age 36, Royal Army Service Corps"
"NEWTON JAMES ; Marine ; CH/236O2 ; Age ??, Royal Marines"

Si la liste devait continuer, elle prendrait la journée car il y'a plus de 5000 noms rien que pour ceux ayant servi lors de la seconde guerre mondiale.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Sam 29 Sep 2018 - 15:52

Les noms défilèrent un moment encore sous les yeux de Tiara, exerçant sur elle une force hypnotique, avant qu'elle ne lève la tête pour embrasser du regard le cimetière dans son ensemble, les yeux humides. Havre de paix pour des milliers d'âmes et lieu de recueillement pour autant de personnes, l'endroit dégageait sous les rayons du soleil estival une impression forte de solennité, si bien qu'on voulait se faire le plus discret possible. La jeune femme le savait pourtant, il lui faudrait déranger un employé du cimetière si elle souhaitait trouver la tombe qui l'avait menée jusqu'ici, et c'est donc à quoi elle s'atèle.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par MJ Auxiliaire le Sam 29 Sep 2018 - 20:26

Parmi les différentes personnes présentent en journée, peu de personnel circule entre les stèles car c'est généralement leur tâche du début ou de fin de journée afin de laisser le lieu impeccable avant l'arrivée des familles puis après leur départ, comme si il était important que ceux partis puissent aussi se reposer dans cet endroit propre et agréable. Le respect porté aux morts ici est très important, sans doute car l'armée veille à ce que ceux tombés en héro puissent avoir la mémoire qui leur est dû.

Non loin de l'entrée et comme dans tous les cimetières, on peut trouver une guérite ouverte en permanence avec un accueil sommaire. Il y'a toujours quelqu'un de présent, que ce soit un responsable ou un employé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Lun 1 Oct 2018 - 23:09

Sans se presser, car la journée était belle et rien ne la pressait après tout, Tiara se dirige vers la guérite

- Excusez-moi.

En levant la tête vers elle, l'employée qu'elle venait d'interpeller découvrira un sourire courtois, à moins qu'elle ne l'ait regardée s'approcher.

- Bonjour. Je cherche la tombe du caporal Jack O'Kelly. Son matricule était le...

A défaut de poches, c'est dans son gant droit qu'elle avait rangé le papier sur lequel était inscrit le numéro, et qu'elle lit à haute voix.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par MJ Auxiliaire le Mar 2 Oct 2018 - 1:40

La dame à l'accueil sourit dès que la jeune femme se présente à elle et prend même le temps d'arrêter ce qu'elle faisait. L'endroit est plutôt frais, quelques plantes vertes courantes décorent l'endroit comme si il s'agissait d'une salle d'attente. Quelques chaises sont disposées ci et là, donnant un peu de vie au seul bureau de cette guérite d'une dizaine de mètres carrés qui brillait d'avantage par les piles de documents sur les armoires que par les va et viens des gens.

- Oh, je vais vous la montrer, dit-elle avant qu'elle ne finisse le matricule, c'est l'une des rares stèles qui possède... enfin vous verrez bien.

Sans doute cette dernière ne voulait pas trop en dire afin de ne pas gâcher une surprise qui remonterait peut-être le moral d'un membre de la famille du défunt. Si cette dernière demandait l'emplacement de la tombe, peut-être ne connaissait-elle pas les détails de l'enterrement.

- Veuillez me suivre je vous prie.

Puis, cette dernière sort de la guérite en tenant la porte pour la jeune femme, il n'y avait personne dans l'immédiat et donc quitter son poste temporairement ne lui posait pas de problème.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Mer 3 Oct 2018 - 16:10

- Merci beaucoup.

Tiara parcourt rapidement les yeux du regard, s'attardant sur les plantes, avant de réagir à l'injonction de l'employée. La mention de la stèle l'avait pour le moins intriguée.

- Je vous suis.

Souriant une nouvelle fois, elle est prête à lui emboîter le pas.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par MJ Auxiliaire le Jeu 4 Oct 2018 - 17:10

Au bout de cinq minutes de trajet sur des petites allées de gravier entre les stèles parfaitement propres, elle décide de bifurquer vers la droite et marche respectueusement entre deux tombes afin de changer de chemin. Sans doute s'était-elle trompée d'une allée. Toutes les tombes étaient parfaitement entretenues, aucune mauvaise herbe ne venait poindre ou que ce soit ; les seules plantes visibles étaient soit des roses uniques au pied d'un écriteau, soit des pots des fleurs, bien souvent fausses afin de donner l'illusion qu'elles avaient été placées la veille. Certaines familles habitaient trop loin, d'autres n'avaient sans doute pas envie de venir tous les jours au cimetière, ces mêmes qui se plaignaient parfois que la perte d'un être cher était douloureuse mais ne daignaient rendre hommage quotidiennement.

- C'est ici, dit-elle finalement en pointant une des stèles du doigt, je vous laisse désormais.

La dame ne voulait pas s'inviter dans un moment qui n'était pas le sien, de plus, elle avait diverses préoccupations d'employée.

Le spectacle qui s'offre à Tiara est l'un des plus simples qui soit et pourtant il l'interpelle comme beaucoup le furent avant elle ; ce n'est pas une unique stèle avec un nom simple, mais un monument possédant une dizaine de noms avec faits d'armes. Personne n'avait payé pour leur offrir un dernier lieu de repos, alors c'était l'armée qui avait dû s'en occuper, le ministère possédait toujours quelques contacts et tours de passe-passe afin de faire reconnaître des soldats morts au front, ou a défaut de justifier des cadavres armés retrouvés qui ne seraient pas répertoriés sur des listes officielles, un long travail de mémoire et de paperasse ; la finalité était cependant là, sous les yeux de la jeune femme.

Entièrement noire, la stèle possède un haut arrondi qui est surmonté d'une croix militaire, une forme de X dans un style gothique ; Cette dernière est gravée à même la stèle et en son centre on peut y voir une couronne sur laquelle pose fièrement un lion, le tout entouré d'un bandeau avec l'inscription "FOR VALOUR". L'oeil sorcier habituel n'aurait pu interpréter cette médaille qui n'a rien de magique, mais Tiara de par ses origines sait ce qu'elle représente : c'est une Croix de Victoria. Cette dernière était alors attribuée aux soldats qui avaient fait preuve d'un dévouement ultime du devoir ou d'un acte de bravoure remarquable en présence de l'ennemi. Plus bas, on peut voir un court texte précédent les noms : "Of those immortal dead who live again in minds made better by their presence."

Chaque nom voit une courte description de l'acte justifiant cette décoration, on peut y voir plusieurs gestes tous d'importance.


"A traversé un pont bombardé a deux reprises pour porter assistance à des soldats blessés"
"A sauvé de la noyade un de ses camarades alors qu'il était sous le feu ennemi"

Enfin, parmi les derniers noms, celui pour lequel elle était venu apparaît sous ses yeux.

"Sgt. M. Jack O'Kelly, 2e Bataillon, the King's Regiment,"
"De par son seul sacrifice, a fait taire un char Tigre II qui s'apprêtait a ouvrir le feu sur des civils lors de la libération de Paris."

En bas du monument, on trouve de nombreuses bougies ainsi que des roses, cette fois-ci en revanche ce sont des vraies, un dernier message d'inconnus souhaitant remercier le sacrifice de ces hommes qui étaient parfois d'anciens camarades, d'anciens pères ou tout simplement des héros de leur nation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Tiara Layne le Dim 7 Oct 2018 - 20:08

Le silence. Il les avait suivies comme une ombre le long de leur parcours, et c'est lui qui répondit à l'employée, pourtant assez aimable pour guider la visiteuse à travers le cimetière. Sûrement qu'elle comprendrait pourquoi, constatant que la jeune femme s'était immobilisée face au monument, ses yeux levés vers la Croix de Victoria en son sommet.

Elle qui s'était promis de ne pas pleurer ne pouvait empêcher son cœur de se serrer en découvrant cet hommage, ainsi que les inscriptions qui y étaient gravées, parcourant chaque ligne jusqu'à découvrir enfin le nom recherché.


« Bonjour, Caporal.

Il importait qu'elle brise le silence, avant qu'une boule ne se forme dans sa gorge et l'empêche de parler.

- Peut-être devrais-je vous appeler Sergent-major ? Nous sommes aujourd'hui le 2 juin. Si vous vous rappelez bien, c'est à cette date que nous avons participé à la libération de Paris. On vous l'a sûrement déjà dit, mais la guerre s'est terminée peu après. Les Alliés ont finalement réussi. Dans le reste de la France, en Italie, en Belgique, en Afrique du Nord... Après six ans de guerre et d'efforts, les forces de l'Axe se sont effondrées, et la tyrannie avec eux. C'est une belle façon de voir les choses, ou à défaut de mieux, une vision romancée afin d'oublier à quel point cela nous coûta.

Les tombes blanches qui parsemaient l'herbe verdoyante tout autour d'eux, leur régularité strictement militaire et impersonnelle, en étaient autant de témoins silencieux.

- Cela va faire cinq ans maintenant. Je ne sais pas vraiment pourquoi je ne suis pas venue plus tôt, mais après tout, je n'étais pas présente non plus à votre enterrement. Je me demande comment s'est déroulée la cérémonie. Y'avait-il beaucoup de monde ? Une femme, un fils, une fille peut-être ? Je n'ai jamais su, car nous n'avons jamais vraiment parlé tous les deux. Pas assez en tout cas. Vous étiez trop occupé à plaisanter. Ou peut-être parce que nous étions conscients que discuter c'est s'attacher, et que s'attacher en temps de guerre n'est pas la meilleure chose à faire.

Je me demande si j'aurais pu les regarder dans les yeux, et confronter une peine dont je suis en partie responsable. '' On vous couvre ''. Ce sont les derniers mots que je vous ai adressés, et parfois je ne peux m'empêcher d'y penser. Si nos grades avaient été échangés, si nos positions avaient été inversées, si les renforts étaient arrivés plus vite, si vous avions été plus nombreux... alors peut-être que je serais à votre place, ou que nous serions tous les deux en vie.

Il y a une expression française... Vous saviez que je parlais français, non ? Au départ, ce n'était qu'un hobby. Je m'amusais utiliser certaines de leurs formules de politesse, Monsieur, Madame, s'il vous plaît, passez une bonne journée. Puis j'y ai pris goût, et en fin de compte ça s'est révélé plus qu'utile au cours de nos différentes missions. En tout cas, cette expression dit '' avec des si, on pourrait mettre Paris en bouteille ''. C'est une idée plutôt poétique, si on l'imagine voguant sur la mer, fermée par un bouchon de liège.

Levant les yeux vers le ciel d'un bleu limpide, parsemé de nuages ténus comme des cheveux d'ange, Tiara cherchait en l'observant à mieux s'imprégner de cette image.

- Je n'y suis jamais retournée, depuis cette journée où le drapeau rouge à croix noire a été remplacé par le drapeau tricolore. Pas autrement que dans mes rêves, en tout cas. Je n'ai pas besoin de vous les décrire, n'est-ce pas ? On se réveille au son de sa propre voix, se battant contre ses draps ou essayant d'attraper une arme qui n'est plus là, le cœur battant à tout rompre. Dites-moi, combien de temps pensez-vous qu'il faille pour tourner la page ? Est-ce même possible, de laisser tout ceci derrière nous ?

J'ai rencontré un homme. Un soldat, comme nous. Je l'ai arrêté, lui et d'autres, suite à une bagarre dans la Tête de Sanglier. Je vous entends d'ici : mais qu'est-ce qu'une jeune femme irait faire là-bas ? Vous n'avez sûrement pas oublié ce sorcier que nous avons rencontré et de son Feudeymon, à la citerne de Casablanca. Ce n'était pas la première manifestation de magie noire à laquelle j'assistais dans cette ville, loin de là.

Par pure précaution, elle avait jeté un œil autour d'elle, pour s'assurer que personne ne pourrait surprendre sa " conversation ". Mais il n'y avait personne d'autre en cet endroit, personne d'autre qu'elle, cette stèle et les héros qu'elle honorait.

- Le lieutenant Montgomery, quand il est rentré d'Italie, m'a encouragée à me présenter au Département de la Justice et plus précisément au Bureau des Aurors. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, n'est-ce pas ?  Au moins là-bas, je suis entourée de vétérans dont le comportement obéit encore à la rigueur militaire, et cela a quelque chose de rassurant sans que je puisse me l'expliquer. Peut-être parce qu'ils comprennent la nécessité de parfois garder le silence.

Quoi qu'il en soit, cet homme n'avait pas réussi. Il passait son temps à boire et à se battre, aux côtés des deux seuls hommes de son escouade qui ont survécu. Pour être tout à fait honnête, je ne crois pas m'en sortir mieux que lui. Mes occupations sont simplement différentes, remplissant mes journées sans une minute de répit. Je ne vais pas vous en dresser une liste, même s'il y a bien ce jardin botanique que je cultive...

Son regard se perdant sur le bouquet qu'elle tenait toujours entre ses mains gantées, l'ombre d'un sourire se dessine sur ses lèvres.

- C'est de là-bas que proviennent ces roses. Rosa x alba semi-plena, de leur nom botanique, ou comme on appelle plus communément cette espèce, la rose d'York. C'est grâce à un certain Ethan, qui m'a appris l'équitation, que j'ai pu acheter une parcelle à un agriculteur trop vieux pour cultiver sa terre, et y bâtir tout un parc à l'anglaise. Il y a même une serre, dans laquelle culmineront d'ici quelques années des arbres d'Europe, d'Afrique et d'Amérique. Si seulement vous pouviez en voir le résultat.

Un soupir profond lui échappe, soufflant ces quelques derniers mots d'une façon à peine audible

- Je suis désolée. Je n'étais pas venue pour vous ennuyer avec mes problèmes, mais il n'y a personne d'autre à qui je pourrais raconter tout ça. Mes amis, les hommes que j'ai fréquentés... ils sont partis d'une façon ou d'une autre. En ce qui concerne mon père, je préfère qu'il vieillisse en m'imaginant heureuse. Je suppose que je le suis, parfois, même si un jour j'aimerais partager ce bonheur avec quelqu'un d'autre. Le principal, en fin de compte, n'est-ce pas que le Royaume-Uni aille mieux ?

S'accroupissant auprès de la tombe, se souciant peu de froisser sa jupe, Tiara la fleurit enfin de son bouquet. Elle y reste quelques instants, immobile, se reccueillant cette fois-ci silencieusement après avoir tant parlé. Enfin elle se relève, souriant de manière plus franche.

- S'il y a un Dieu, je suis certaine qu'il veille sur vos âmes. A bientôt, Jack. »

En silence, comme elle était arrivée, la jeune femme s'en va. Derrière elle, où elle s'était tenue une poignée de secondes, un cercle de fleurs demeurait, comme une couronne aux vives couleurs qui témoignait de son passage.
avatar
Tiara Layne

Baguette : Houx, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
142/200  (142/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Auror

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brookwood Military Cemetery, Surrey

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum