Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne

Message par Wilbert Archdeacon le Mer 26 Sep - 22:32

Un lieu étrange, éloigné de tout. Ou presque. Les passant évitent étrangement de rester trop longtemps en cet endroit. Peut-être à cause de l'immense maison, qui semble aussi vieille que le monde, et prête à s'écrouler à tout instant, lui donnant un aspect aussi imposant que lugubre. Ou bien est-ce à cause du fait que la zone en question est souvent entouré d'une brume. Un brouillard tellement épais que l'expression " Un brouillard à couper au couteau" ne suffirait pas à décrire ce phénomène étrange. Il peut rester présent durant des jours, au point que ceux qui s'y aventurent ne reviennent généralement jamais vivant de leurs voyages.

Ou bien est-ce à cause des légendes entourant l'endroit, tout simplement. Et des occupants qui l'habitent.

De nombreuses légendes naissent de cet étrange lieu. La première d'entre elles serait que cette maison est maudite, et que la brume l'entourant ne serait qu'une manifestation de cette malédiction, destinés à éloigner les plus vaillants. Ou bien que les occupants de cette maison (qui ne sortent que rarement) sont les créateurs d'un culte étrange, dont eux seul détiendraient le secret....A moins qu'il ne s'agisse en réalité que d'une famille assez riche qui ne veut pas se mêler à la populace, une populace qui est loin de rouler sur l'or, le coin n'étant remplis que de simple fermiers ou artisans locaux.

Toujours est-il que ses occupants sortent de temps à autre, lorsque la brume se fait plus discrète. Jamais très longtemps cela dit. Les rares passants qui ont eu ce privilège -les mêmes qui disent qu'ils ne sont que de simple bourgeois ne voulant pas le moindre contact humain- disent avoir vu des hommes étranges, portant un étrange carnet bleutés avec un archéduc comme symbole. Un symbole doré. Ceux qui possèdent de meilleurs yeux disent avoir lu une inscription juste en dessous. Une inscription indéchiffrable pour eux.

Peut-être que les rumeurs à leurs sujets étaient vraies. Ou bien totalement fausses. Toujours est-il que personne n'as jamais réussi à avoir le cran d'aller toquer jusqu'à leurs portes. D'ailleurs, qui voudrait s'approcher de leurs maisons ?

Quand nous parlions d'une demeure aussi lugubre qu'imposante, les mots étaient bien évidemment trop faible pour réellement décrire le spectacle étrange que représentait cette maison.

Il s'agissait d'une immense maison, faisant penser d'avantage à une sorte de manoir, mélangé à un chateau. La facade était salie par le temps qui avait passer, une tour qui menaçait presque de s'écrouler, du lierre sur les murs des deux côtés...Force est de constater que la légende d'un potentiel endroit maudit ne vient pas de nulle part.

Difficile donc de démêler le vrai du faux dans ces histoires, et pourtant celles-ci partent toujours d'un fond de vérité. Encore faut-il réussir à le trouver, justement.
Wilbert Archdeacon

Wilbert Archdeacon


Baguette : Hêtre, Rougarou

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue65/200Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (65/200)
Volonté:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue29/150Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (29/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty Re: Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne

Message par Wilbert Archdeacon le Jeu 27 Sep - 22:35

"Toutes les légendes ont leurs fond de vérité"

A croire qu'un tel dicton a été créer pour la famille Archdeacon, ainsi que pour leur demeure. Si celle-ci semble de l'extérieur en mauvais état, et très mal entretenue, c'est l'exact opposé à l'intérieur. Adieu l'ambiance lugubre, et place à la lumière. Celle qui témoigne de la véritable splendeur de ce lieu magique, et de l'ancienneté de la famille foulant les pieds de l'un de leur territoire.

"L'un ?" Et bien oui, même si cette maison a du coûté une certaine fortune, il ne s'agit certainement pas de leur lieu de résidence principal, mais plus un lieu de vie secondaire, où la famille Archdeacon s'y rends à l'occasion. Ce qui expliquerait en partie pourquoi ses occupants ne se font voir que rarement des autres habitants des lieux.

Mais trêve de blabla inutile, et revenons au coeur du sujet.

La demeure de l'intérieur paraissait mille fois plus grande que vue de l'extérieur. Effet d'optique, ou bien sortilège magique, allez en savoir la raison exacte. Les murs étaient couvert d'ornement en tout genre, si bien qu'on se croirait parfois plus dans un musée que dans une maison. Ceux qui habitaient ici n'étaient pas n'importe qui, et cela se faisait clairement ressentir. En se baladant dans la maison à taille gargantuesque, comme si nous visitions les boyaux d'un géant, nous pouvons tomber sur plusieurs pièces toutes aussi exotiques les unes que les autres.

Si l'entrée du "fort" (si on peut l'appeler comme ça) est presque banale -enfin, tout est relatif. "presque" étant un bien grand mot pour une demeure aussi étrange- et ne laisse apercevoir qu'un immense couloir dont les portes semblent tellement nombreuses qu'on peut se demander où elles peuvent bien toute mener. Elle démontre néanmoins toute la richesse de sa famille : fine moquette de luxe, tableaux de personnes aux regards inquisiteurs qu'on peut aisément supposer être des ancêtres, des chandeliers placés sur les murs tenus par de vieilles armures moyenâgeuses à l'apparence lugubre...Tout est là pour souhaiter la bienvenue à de possible invités de marques...Ou au contraire réussir à les faire fuir. Visiblement, certains décorateur d'intérieur ne sont pas dénués d'humour.

Un bruit de grincement se fait entendre venant d'une porte de ce même couloir. Peu de temps après, c'est un jeune garçon de 11 ans qui sort en baillant, ses lunettes mises en place d'une manière assez carrée sur le bout de son nez. Il semblerait que le jeune Wilbert se soit décidé à enfin se lever. Il sort de ce qu'il semble être une chambre de luxe, avec un bon lit douillet pour l'époque et d'immenses bibliothèques faisant bien facilement plusieurs mètres de haut. C'est pour cela qu'une échelle est mise à sa disposition, au cas où celui-ci voudrait prendre un livre qui se trouverait à une plus grande hauteur. A part ça, non loin de son lit se situe aussi un magnifique bureau, ou repose un encrier avec une plume, ainsi qu'une tonne de parchemins, certains vierges, d'autres représentant des dessins, ou bien de ce qu'il semble être des...Exercices. Beaucoup plus d'exercices qu'autre chose, à vrai dire. Ainsi qu'une petite pile de 3 ou 4 bouquins, faisant tout de même un certain poids, posé dans un coin.

Il sortira donc de cette magnifique chambre pour se décider à entreprendre d'ouvrir la plus grande porte de tout le couloir. Celle qui se situe bien évidemment tout au fond. Une double-porte qui ne se fera bien évidemment pas prier pour s'ouvrir, quoique avec une certaine difficulté au départ, celle-ci n'étant pas non plus d'un âge récent.

A peine eut-il franchis cette porte qu'il pénètre réellement dans ce qui semble le coeur du domaine des Archdeacon. Difficile de réellement développer ce qui apparait ici, mais en tout cas, on pourrait presque croire que la gravité n'as pas lieu d'être, ou semble totalement déréglée dans cette immense pièce. Une immense pièce qui voit apparaitre des escaliers allant dans tous les sens, autant possible qu'inimaginable. Pareil pour les portes, qui semblent être placés ici et là. Autant sur les murs que sur des plafonds, ou bien dans le sol. De plus, Wilbert ne semble pas être seul dans cette demeure, vu qu'on peut voir facilement plus d'une dizaine de personnes différentes emprunter ces escaliers, ainsi que les portes, comme si de rien n'était. A croire que ce spectacle était tout simplement banal pour eux. Sûrement que c'était le cas, en fin de compte.

Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que quelqu'un n'étant pas habitués à visiter ces lieux se perdrait très facilement dans cette demeure, celle-ci étant un véritable labyrinthe ambulant.

Mais bon, tout cela n'avait que peu d'importance pour Wilbert, car il ne se fit pas prier pour prendre un escalier en face de lui et prendre une porte qui semble sortir du plafond. Une porte qui l'emmènera en fin de compte...Dans une immense salle à manger.

Une salle à manger qui ressemblerait plutôt à une salle de banquet, à vrai dire, tellement la table semble être longue et richement décoré. Toujours des tableaux, très différent de ceux du "grand hall" sont présent sur les murs. Une cheminée est présente en face de cette même grande table, où semble crépiter un feu bienveillant. Le jeune Wilbert fera un hochement de tête en guise de salut aux domestiques travaillant ici avant de prendre son petit-déjeuner à sa table, tout seul. Visiblement, personne d'autre ne semblait manger à cette heure. Il en profite pour observer la vue à l'extérieur, qui semble être dégagé pour une fois, ne laissant aucune trace de ce fichu brouillard. Au moins, les protections placées par certains des membres de sa famille semble bien fonctionner.

Ce n'est que peu de temps après qu'un homme de la quarantaine se pointera à partir de la même porte prise par Wilbert une dizaine de minute plus tôt. Un homme au costume élégant, les cheveux châtains, une barbe finement taillé, et des lunettes lui donnant un air sage. Son regard perçant semblant jauger de l'intérieur le jeune Wilbert.


-Le temps est venu, Wilbert.

Une simple phrase prononcé par cet homme qui est pourtant lourde de sens, surtout pour un Archdeacon. Cela voulait dire qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps avant sa rentrée à Poudlard, et qu'il allait enfin recevoir ce qui lui revenait de droit, comme à chaque membre de la famille.

-Oui, père.

Répondra simplement le jeune homme avant de se lever, sans un bruit, et de rejoindre son père. Ils repasseront par la même porte que tout à l'heure, mais la destination ne sera bien évidemment pas la même. Ils prendront différentes autres portes, reliés grâce à ces mêmes escaliers étranges, pour ensuite arriver devant une porte qui semble infiniment plus vieille que le reste du bâtiment.

Sur celle-ci était gravée le symbole d'un archéduc. La porte menant aux plus grands secret des Archdeacon allait enfin s'ouvrir.
Wilbert Archdeacon

Wilbert Archdeacon


Baguette : Hêtre, Rougarou

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue65/200Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (65/200)
Volonté:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue29/150Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (29/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty Re: Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne

Message par Wilbert Archdeacon le Ven 28 Sep - 21:09

La porte s'ouvrit après un mouvement de baguette de la part de Wilfried, puis laissera entrer le père et son fils. Elle se refermera ensuite derrière eux, plusieurs verrous métallique se faisant entendre derrière eux.

Ainsi s'offre à eux la vue d'un vaste tunnel souterrain aux marches innombrables et très peu éclairé. Un vaste tunnel qui semble être présent depuis des millénaires au vu de l'état des murs, et de l'environnement poussiéreux et sale de l'endroit. De plus, les marches semblent être faite d'une pierre très ancienne. Le père décide enfin d'ouvrir la marche, en silence. Pas un seul bruit ne semble troubler ce long moment, l'endroit étant visiblement à l'écart de tout autres bruits.

Ils marchent un long moment ainsi. Était-ce seulement quelques dizaines de minute ? Plusieurs heures ? Difficile de le déterminer tant l'instant de ce moment semble hors du temps.

Passé ce long moment, ils arrivent enfin sur un sol stable. Une immense pièce s'offrant à eux, dévoilant un spectacle autant macabre qu'étrange

Un vieux lustre semble flotter dans les airs, illuminant la pièce d'une faible lumière, mais cela suffit amplement à observer sa globalité : des étagères remplis à rabord de bouquins en tout genres, des tables et des chaises en bois témoignant d'une époque maintenant lointaine, là où le savoir faire des artisans était bien loin du niveau actuel, mais c'est une autre chose qui semble attirer l'attention du jeune homme.

Les murs étaient en réalités incrustés de crânes en tout genres. Wilbert se demande bien comment il a pu ne pas remarquer ça plus tôt, mais son père ne semble pas lui laisser le temps de se poser cette question, vu qu'il traverse la pièce comme si de rien n'était, se tenant devant une immense porte de pierre de plusieurs mètres de haut.


-Ce que tu verras passer cette porte est l'origine de notre but, et de la mission qui nous as été confiés par notre ancêtre. Prépare-toi mon fils, car après ça, tu seras traité comme un garant de la flamme du savoir qu'il nous as transmis, et tu devras faire au mieux pour respecter tout cela, est-ce bien clair ?

Le père avait parler d'une voix calme, mais son regard lorsqu'il regardait son fils témoignait d'un sérieux implacable. Dieu sait ce qui lui serait arrivé si Wilbert avait dit non à cet instant précis. Mais heureusement pour lui, ce ne fut pas le cas. Après tout, il avait été élevé pour ce moment fatidique : Passé les 11 ans, nous sommes digne de recevoir les faveurs du créateur de la famille Archdeacon, et de continuer la tâche qui nous as été confiés. Aussi, ce n'est pas étonnant lorsque Wilbert se mit à hocher la tête avant de répondre d'un ton solennel témoignant de son sérieux

-Oui père, je suis prêt. Tout comme mes prédécesseur, je jure sur la longévité de la famille Archdeacon que je serai un digne hériter de cette flamme qui nous as été transmis.

Le géniteur semble satisfait de sa réponse, puisqu'il hochera la tête à la réponse de son fils, et pointe sa baguette vers l'immense porte en pierre. Celle-ci s'ouvre lentement dans un fracas assourdissant, faisant trembler le sol sous leurs pas.

-Suis-moi, Wilbert.

Et le jeune homme ne se fera pas prier. Il entrera dans la nouvelle entrée fraichement créer -qui se refermera derrière eux, histoire de changer- pour contempler la pièce. Elle est de base plongée dans le noir le plus complet. Ou du moins, l'était jusqu'à ce que le géniteur utilise un lumos. Il marchera ensuite droit devant lui, quelques minutes, toujours accompagnés de Wilbert derrière lui.

Passée ces quelques minutes, Wilbert pourra jurer voir quelque chose droit devant lui, sans trop savoir de quoi il s'agit exactement. Mais son père continuera d'avancer...Avant d'éclairer la chose en question.

En réalité, ils sont face à un mur. Un semble qui semble bien plus ancien que le reste de la grotte. Wilbert observera ce mur avec attention...Ainsi que le cercueil reposant en face de lui. Un cercueil fait de pierre

Dans le mur était quant à lui incrusté un squelette. Au vu de la forme des os, il s'agissait d'un oiseau. Et pas n'importe lequel des oiseaux ! Le squelette prenait toute la place du mur en question, comme si il cherchait à protéger le cercueil en face de lui, où semblait reposer une certaine personne. Mais cela ne semble pas intéresser le père du jeune homme qui n'y apporte visiblement aucune importance. Ou du moins, c'est ce qu'il semblait, jusqu'à ce qu'il se mette à s'abaisser et à faire une sorte de prière. Un geste qui semble prendre de court Wilbert qui fera de même. Son père s'arrêtera ensuite devant un autel posé non loin devant le cercueil et soulèvera le livre pour ensuite faire volte-face vers la chair de sa chair.


-Ce que tu vois ici est le lieu où est mort notre ancêtre. Le créateur de la famille Archdeacon, ainsi que sa chouette de compagnie.

Wilbert se demandait bien quel type de chouette pouvait faire cette taille et se demande même si son père n'était pas tomber sur la tête entre temps, mais il savait que les traditions familiales étaient sacrés, et aussi, il balaiera ces pensées de sa tête aussitôt après en la hochant en observant curieusement le carnet. Son père continue donc d'expliquer

-De son vivant, notre ancêtre observait le monde et écrivait le moindre des évènements historique se déroulant devant lui. Cela nous as permis de garder certaines traces de l'histoire, et, sur son lit de mort, il a partagé sa volonté que ses successeurs partagent la même chose que lui, dans le simple but que la famille Archdeacon soit témoin de ce qui se passe dans le monde qui l'entoure, et partage ainsi ces fragments d'histoires avec ceux qui s'en montreraient digne si ils venaient pas à faire partie de la famille. Tout ça dans le simple but..De faire en sorte que ce monde ait un certain équilibre.

Le père laissera un instant son jeune fils assimiler toutes ces infos, avant de reprendre

-Depuis peu, l'équilibre des forces de ce monde semble se pencher dans une certaine direction, et pour cela nous avons besoin de quelqu'un d'autre qui puisse nous aider à surveiller ce qui se passe dans le monde, et ainsi permettre de les rééquilibrer. Ce n'est pas une tâche facile. Et nous te demandons pas forcément d'être acteur, mais simplement spectateur. Aussi, si tu acceptes toujours cette mission, tu te verras remettre ce livre que je tiens entre mes mains. Alors, est-ce que ta réponse reste la même, Wilbert Archdeacon, et promet-tu de suivre les valeurs de tes ancêtres ?

Le jeune garçon observe toujours le carnet bleutés portant ce même symbole vu tellement de fois auparavant...Celui d'un archéduc. Pourtant, le jeune garçon se met à s'agenouiller et à baisser la tête, comme si il n'avait attendu que ça depuis sa naissance.

-Oui père, ma décision n'as pas changés. Et je resterai fidèle aux principes et à la mission de ma famille, aussi dure soit-elle.

Une réponse qui fera sourire son père qui lui tendra ensuite le livre. Alors qu'il reprends la parole, son intonation de voix, et la scène se déroulant dans cet endroit précis, ferait presque penser à un rite religieux.

-Soit. Ton respect auprès de tes ancêtres est accepté, mon fils. Ainsi commence ta nouvelle vie, et débute ta nouvelle mission. D'ici très peu de temps, tu commenceras ta scolarité à Poudlard. Profite-en pour en apprendre le plus possible sur ce monde et ainsi te faire ta propre vision de ce monde. Lorsque tu auras des enfants, tu les emmèneras eux aussi à cet endroit, tout comme moi avec toi, et leur expliquera les origines de notre lignée.

Le "nouveau" garçon lève ainsi la tête et accepte le livre tendu par son père, une détermination nouvelle dans le regard de celui qui s'est montré apte à perpétuer le désir de son ancêtre.

-Bien, père.
Wilbert Archdeacon

Wilbert Archdeacon


Baguette : Hêtre, Rougarou

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue65/200Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (65/200)
Volonté:
Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Left_bar_bleue29/150Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty_bar_bleue  (29/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne Empty Re: Un immense domaine loin de tout, quelque part en Grande-Bretagne

Message par Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum