Quelque part, non loin de Downing Street.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Francisco Kennedy le Mer 26 Sep - 22:33

Il se réinstalle du mieux qu'il peut sur la banquette arrière, mais difficile de rendre l'espace confortable pour un tel gabarit. Freddy réajuste sa monture sur son nez camus, en pliant son bout contre la vitre humide. Il plisse les yeux.

- Fais chauffer le moteur...

Le Croupier met le contact, fait tourner la clé, et la Chrysler Royal se met aussitôt à bourdonner sous leurs bottes. Alors, le passager sort un carnet de sous son costume en tweed, un stylo, et se tient prêt. Tous deux ne bougent plus, leur patience est du genre inébranlable, sans vergogne. Freddy sent son cœur gonfler, elle va sortir... Un instant plus tard, une dame fait son apparition hors de la supérette. Il serait simple de l'ignorer, puisque Violet Attlee était d'une élégance discrète. Elle s’emmitoufle sous un épais manteau de fourrure noir, et entame sa marche, sac en main.
Le Croupier la suit, lentement, là où la circulation et l'étroitesse des rues londoniennes lui permettent de faire avancer sa berline. Violet pénètre dans une boutique de textiles où des chaussures de marque y sont exposées sous vitrine, il est 10h34. Freddy le note, religieusement, sur son carnet. Les minutes passent, elles défilent au rythme des nuages gris - le chauffeur mélange un jeu de cartes.
Madame Attlee finit par sortir, nouveau sac en main. La Chrysler redémarre au gré, et ne la lâchera plus d'une semelle, jusqu'à la tombée de la nuit.


_____________________________________________________

17h46, Violet Attlee arrive au n°10 de Downing Street, immanquablement suivie de deux anges gardiens venus d'ailleurs, dont l'exotisme serait camouflé par la nuit, la Chrysler et leurs chapeaux qui les fardaient d'ombre jusqu'aux yeux. La berline, enrobée crème, poursuit sa route un peu plus loin, jusqu'à arriver à une intersection. Le spot idéal si le Croupier en croit le hochement de tête de son passager, il tire sur le frein à main – Freddy observe sous un ptosis névrosé.
Jeu de cartes en main, le Croupier se décide à briser le silence, alors que son complice garde l’œil rivé sur la lunette arrière. Madame Attlee n'était pas rentrée, elle discutait avec ce qui devait être le veilleur.


- On va donc rentrer et dire à la patronne qu'il n'y a rien de nouveau? Encore? Cette dame a une vie des plus monotones, elle ne sort que pour faire ses courses. Le croupier effeuille les cartes sous ses doigts. Peut-être n'a-t-elle aucune passion.
- Silence!

Le croupier fronce des sourcils et jette un regard sur le rétroviseur. Freddy, un genou posé sur le siège, raccommodé de façon brouillonne, mime des mots avec sa bouche, concentré. Le jeune chauffeur, lui, soupire, tousse et reprend la parole d'un accent anglais pompeux :

- Madame Attlee, je vous l'assure. Monsieur n'a pas osé sortir de la journée, il a peur.
- Oh, vraiment? Et peur de quoi? rétorque Freddy, d'un accent tout aussi burlesque et d'une intonation mielleuse beaucoup moins convaincante.
- Il est persuadé que ses jours sont comptés, que la bande du Louchébem est à ses trousses.
- Jesus Christ! Violet Attlee s'agite au même moment, et pénètre dans la résidence, le garde la suit. Le croupier est lui-même attentif à la scène, ses yeux brillent d'une candeur qui n'existe, d'ailleurs, autre part chez lui.
- Dépêchons-nous ma Lady, faisons-lui préparer un dernier pudding. Et prions pour qu'il s'étouffe avec!

Freddy s'esclaffe d'un rire gras, avant d'avaler une gorgée de whisky en flasque. Le jeune homme à l'avant soupire, bien que satisfait. Il est sur le point de reprendre, plus sérieusement, mais est coupé par la voix grave de son passager.

- Contrairement à ce que tu crois, Wallace, nous avons beaucoup appris aujourd'hui. Violet Attlee n'a pas d'amant, aucun attrait pour le jeu, aucun vice. Est-elle parfaite? Absolument pas. Nous en avons terminé, pour le moment, avec elle. Demain nous suivrons leur unique fils, Martin Attlee.

Le croupier évalue ses derniers mots d'une conclusion évidente. Il fait tourner la clé et le véhicule redémarre, de Downing Street, la berline transite vers les quartiers les plus malfamés de Londres, le temps d'une nuit du moins.
avatar
Francisco Kennedy

Baguette : Chêne Rouge, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
144/200  (144/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Gentleman de la Nuit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Dim 30 Sep - 23:52

Depuis quelques temps, un nouvel employé travaillait dans cette boutique que Madame Atlee visitait souvent. Un jeune homme élégant qui ne faisait pas tâche dans le décor, de bon conseil, qui semblait connaître son métier, toujours à l'heure et dévoué à la tâche. L'employé idéal qui savait aller au contact des gens, ainsi les clients réguliers l'apprécièrent très vite. Il est dix heures du matin, le jeune homme prends une pause tabac, les clients sont peu nombreux aujourd'hui, mais lui attend une personne très spéciale et réglée telle une horloge.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 0:48

Une dame au corps voûté et à l'allure discrète, fait son entrée en magasin. Toute en sobriété, vêtue de noir, son visage est partiellement masqué par une toile en dentelles, fixée sur la visière de son chapeau ; suffisant pour ne pas la reconnaître dans la rue? Il était une époque où célébrités et personnalités politiques pouvaient se balader en pleine ville, faire les magasins sans que cinq gardes ne doivent former un cercle autour, jusqu'à rentrer dans un véhicule. Mais il était aussi vrai que certains quartiers étaient plus sûrs que d'autres.
Violet Attlee, femme du premier ministre britannique Clement Attlee, était venue, comme c'était souvent le cas, seule, dans cette précieuse boutique de chaussures pas si loin de chez elle. Un véhicule l'attendait tout de même à l'extérieur.

La dame vint directement s'enquérir du jeune vendeur, qu'elle connaissait à peine. Souriante, elle posa un sac en carton sur le mobilier qui les séparait. Violet Attlee avait l'accent anglais pur, un timbre de voix chantant. De nature bien éduquée et bienveillante, elle se souvenait de son prénom.


- Nick, comment allez-vous? Tenez, voici une nouvelle paire de Manfield appartenant à mon mari. Il les veut prêtes pour jeudi.

Effectivement, c'était un modèle qui n'était plus en production depuis quelques années. Mais quand le nouvel employé y jetterait un oeil, il pourrait constater que les mocassins étaient déjà en très bon état, pour ne pas dire quasi impeccables.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 1:10

- Madame, fit-il d'abord par politesse, la boutique se porte bien, et moi avec. Montrez voir, la paire de Monsieur.

Son regard irait parcourir l'ensemble de la chaussure, puis l'autre, l'oeil intéressé. Ah, oui tout de même le Ministre savait quoi mettre aux pieds.

- Elles sont impeccables, nous leur passerons donc un coup de propre, un coup de neuf. Rassurez vous ces mesdames seront prêtes en temps et en heure.

Il les rangea quelque part sous le comptoir, à portée de main, puis revint à la femme du Ministre, ajustant son noeud de cravate il quitta le comptoir.

- Et pour vous Madame ? Nous recevions avant-hier une paire magnifique, de toute nouveauté issue de l'imagination des plus grands créateurs modernes. J'ai immédiatement pensé à vous. Désirez vous les voir ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 1:29

Il était toujours curieux de voir comment une dame si importante pouvait sembler si subjuguée par une profession artisanale. Violet suivait les yeux du vendeur sur chacune des deux chaussures. Elle non plus n'avait rien à y redire, mais son mari lui avait fait mention de plusieurs tâches sur ses précieuses Manfield, qu'elle fut bien incapable de signaler au commerçant. Si, par le perfectionnisme qui caractérisait son statut, Clement Attlee n'était pas satisfait, et bien, elle reviendrait. Puisqu'elle savait ô combien il était important que son mari soit des plus présentables lorsqu'il devait sabler le champagne avec d'autres membres du gouvernement.

Du temps libre, Violet en avait chaque jour plus, et plus qu'elle même n'en souhaitait. L'élégante Lady ne put cacher sa curiosité, tout juste piquée dans le vif par le jeune Nick. Une nouvelle paire, pour elle? Violet Attlee restait classe et distinguée, en toute circonstance.


- Montrez-moi donc, mon cher Nick. Il me hâte de voir si vous avez aussi bon goût que Mr. Williams.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 1:41

- Je vous en prie suivez-moi. Je pense qu'elle seront digne de votre intérêt, mais ce n'est que mon avis personnel.

Le vendeur la mena jusqu'au fond de la boutique, puis devant l'accès menant à l'arrière boutique, il lui indiqua un banc tout proche avant de se raviser.

- Ah ! Et puis Diable, vous êtes la femme du Ministre, venez donc. Je vous ferais voir nos dernières paires dans le même temps.

Derrière la porte se trouvait en effet un espace réservé au personnel où ce dernier conservait les nouvelles arrivées et les réservations des clients, on y trouvait même un atelier, mais ce fut tout ce que pu apercevoir Madame d'ici.

- Après vous, si vous le désirez.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 1:54

Madame avait suivit le bellâtre qui avait repris le flambeau avec enthousiasme. Arrivés devant l'arrière boutique, elle s'inclina simplement pour inspecter les lieux du mieux qu'elle pouvait.
Elle sourit, l'air un peu embarrassée par l'invitation...


- Pensez-vous vraiment que cela soit nécessaire, Nick? Je peux très bien attendre ici...

Depuis leur position, la femme du Premier Ministre continuait toutefois à épier le peu qu'elle pouvait. Une curiosité sincère ou l'envie d'avoir quelque chose d'un peu technique à raconter au prochain dîner de marque auquel elle devrait assister.
Violet Attlee avala simplement sa lèvre inférieur, les sourcils levés vers Nick.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 2:02

- Non, ce n'est pas nécessaire Madame. Toutefois j'aimerais éviter de vous faire attendre et ainsi vous faire profiter, en avant-première, de quelques petites merveilles.

Le vendeur en bon gentlemen restait tout à fait courtois, très calme, il proposait simplement à Madame une opportunité.

- C'est à votre seul bon vouloir.

Il lui montra la direction, la tête légèrement penchée en avant, patient, il attendait une réponse visiblement, mais était trop poli pour lui faire comprendre plus explicitement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 2:19

- Mmmh, je vois.

La femme du Premier Ministre avait depuis rangé les mains derrière son dos. Elle s'octroya plusieurs secondes de réflexion, qui n'en étaient pas vraiment dans le fond. Dès lors, elle s’imaginait pouvoir poser plein de questions au personnel, et ainsi apprendre comment ils manœuvraient leurs commandes, quels outils et substances étaient utilisés sur les précieuses chaussures. Violet Attlee en profiterait également pour s'assurer que ce qu'ils payaient, ou plutôt ce que son mari payait, en valait vraiment le prix.

- Très bien, allons-y.

Elle leva la marche, d'une allure de femme d'affaires. Ses hauts talons frappèrent le sol en marbre d'une posture toujours soignée. Et comme elle y fut conviée, Violet pénétra la première dans l'arrière-boutique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 2:29

- J'ai hâte, allez-y je vous en prie.

Tandis qu'elle pénétra en première dans l'arrière boutique, le gentlemen serviable et plein de bon intention en apparence la menaça dans son dos de sa baguette, sans qu'elle ne puisse voir quoi que ce soit, ni s'en douter.

- Impero.

Évidemment le lieu était bien choisi, isolé des regards indiscrets, et car le matin "Nick" tenait seul la boutique, ils ne trouveraient personne derrière.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 2:44

Violet Attlee fronça les sourcils, le nez plissé, surprise de trouver les lieux déserts.

- Mais... Il n'y a personne ici. Qu'est-ce que cela signifie, Nick? Vous n'oseriez pas, pas vous...

Elle était sur le point de se retourner, lorsqu'elle entendit cette drôle de formule en latin. Une sensation étrange venait de parcourir son corps, suite à quoi la femme du ministre demeura immobile. La pauvre dame venait de subir le sortilège de plein fouet, ne sourcillant plus d'un iota.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 12:45

Le Boucher verouilla simplement la porte derrière eux, impassible, insensible. Ce personnage tel un pantin exécutait ses tâches méticuleusement, de manière professionnelle, alors nul étonnement si celui-ci la pressa à poser son royal fessier sur une malle sans montrer ni remord, ni rien d'autre d'ailleurs. Depuis longtemps le jeune homme avait perdu la lueur qui animait auparavant son regard, aujourd'hui il n'était plus, il ne serait plus rien qu'un dangereux criminel, aujourd'hui.

- Vous allez me raconter votre semaine, vos discussions avec Monsieur le Ministre, vos agents de sécurité, tout. Brièvement, mais je veux un résumé clair et complet. Ensuite vous me ferez un tableau intégral du fonctionnement de la sécurité mise en place pour protéger Monsieur et sa famille. Cela comprend également la façon dont vous rentrez chez vous en temps normal, ce que l'on vous demande de faire et cetera... Parlez.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Lun 1 Oct - 23:25

La femme du premier ministre ne contrôlait à présent plus ses mouvements, elle ne se rendait compte rien. Elle était comme dans rêve. Une situation surréaliste l'avait menée dans l'atelier de ce magasin qu'elle visitait - parmi d'autres - régulièrement. Ses gestes, sa démarche, tout était devenu plus mécanique. Violet effaça les plis à l'arrière de sa robe et s'installa sur le coffre désigné par "Nick".
Alors, elle posa ses mains frêles sur ses genoux, le regard à la fois perdu et fixé droit sur le mur qui lui faisait face. D'une voix monotone, elle initia sa ou plutôt ses réponses, à toutes ses interrogations qui fulminaient dans l'esprit abrupte du jeune commercial.


- ... Clement et moi nous sommes ensuite disputés, sur cette loi concernant les femmes mariées, et leurs revenus. C'était mon idée d'en faire aussi bénéficier les prostituées...

Ding Dong!

Le bruit de la sonnette d'entrée vint alerter le Boucher, mais Attlee continuait machinalement de répondre, s'attardant avec soin sur ses dernières discussions avec le ministre.
A l'accueil, un homme avoisinant la quarantaine, les épaules larges, raide dans son costume, d'allure intègre. Il portait un béret sur la tête. Ce n'était nul autre que le cocher attribué à Violet Attlee.
Le valet fit quelques pas discret et interpella à voix haute.


- Madame Attlee? C'est Dominic. Vous aviez dit que cela ne prendrait que quelques secondes, alors je me suis permis... Il y a quelqu'un?

Dominic jetta quelques coups d'oeils suspicieux autour de lui. Les précieuses chaussures en vente étaient hors de son budget, si bien qu'il n'y porterait guère attention.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Lun 1 Oct - 23:40

Alors qu'il s'accaparait petit à petit de toutes ces préciseuses informations, on entrait dans la boutique, le Boucher lui ordonna de se taire, à demi-voix. Il éviterait de le tuer si possible, quoique il pourrait très bien faire passer Madame ici présente pour son chauffeur si cela devenait nécessaire. Pourtant il faudrait faire attention sur les stocks de breuvages miracles, alors il ferait attention.

- Prenez une voix naturelle, et dites lui que vous sortirez finalement d'ici une dizaine de minutes.

Il la laisserait commencer mais avant qu'elle ne puisse finir le criminel lui soufflera la suite de son texte.

- Car vous êtes en train de vérifier une paire exquise, il n'a pas à s'inquiéter.

Le Boucher s'approcha alors doucement de la porte, encore verrouillée, dans le cas où sa couverture sauterait, tant pis. Le cocher devra passer l'arme à gauche.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Mar 2 Oct - 0:14

Violet Attlee obéit, sans surprise, entonnant de son accent chantant les consignes données, et élevant la voix aussi haut que nécessaire.

- Dominic, j'essaye une nouvelle paire qui vient de sortir, un modèle limité en série! Attendez-moi dans la voiture, je sortirais d'ici dix minutes.

Le cocher fut comme surpris d'entendre d'où venait la voix de sa patronne. Il répondit aussitôt.

- Ohh, très bien!...

Madame Attlee essayait donc une paire à l'arrière boutique? L'homme trouvait ça quelque peu étrange, et il était de nature suspicieuse. Il plissa les yeux et se tourna vers la sortie. La sonnette carillonait à nouveau, et la porte se referma délicatement.
Le cocher n'était pas sorti.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Mar 2 Oct - 0:30

S'attendant à voir la poignée se baisser dans les instants qui allaient suivre, le Boucher resta sur le côté une bonne trentaine de secondes à ne rien faire d'autre que patienter. Était-il parti vraiment ? Un autre client ? Qui sait ? Il valait mieux jouer le jeu jusqu'au bout.

- Madame ? Suivez moi je vous prie, déclara-t-il sans mesurer le ton de sa première interrogation, venez. J'ai bien d'autres choses encore à vous montrer.

Il lui fit signe d'avançer un peu plus profondément dans cette antre parallèle, pièce voisine intégralement remplie de chaussures fraîchement vernies. L'odeur du cuir neuf montait au cerveau. Le Boucher jeta un coup d'oeil à sa montre, il lui laisserait cinq minutes.

- Poursuivez sur la sécurité, fit-il plus bas. Les protections mises en place concernant votre famille. Accès, localisation de vos gardes du corps, vérification d'identité... Toute la procédure que vous devez subir afin de rentrer chez vous.

Ne perdant pas plus de temps, il lui coupa une poignée de cheveux qu'il conserva ensuite entre ses doigts pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Mar 2 Oct - 0:55

Toujours sous Impero, Violet Attlee ne pouvait qu'obéir, au doigt et à l’œil, à son assaillant. Elle le suivit, bien sûr, dans la pièce adjacente. Ses yeux pétillants dévoraient toutes ses paires de chaussures, qu'importe le sexe auxquelles elles étaient destinées. Madame faisait le lèche-vitrine à la fois pour son mari, ses enfants, et elle-même pour finir.
Détournée de sa rêvasserie par le Boucher, elle repris là où elle s'était arrêtée, pour révéler ce maelstrom d'informations si chers au vendeur méticuleux.
Tout y passait, Madame Attlee lui détaillait ce qu'elle savait des plans de leur logement, elle lui évoqua l'adresse exacte de leur maison à la campagne, sans manquer de révéler à Nick ô combien elle aimait la campagne et qu'il devrait lui aussi un jour s'y rendre, s'il avait le droit à un congé. Violet ajouta qu'une dizaine de gardes étaient à leur service, que quatre d'entre eux étaient en alerte pour rejoindre le Ministre dès qu'il en faisait l'appel. Enfin, Attlee lui précisa également que chaque visiteur devait se soumettre à une fouille minutieuse avant d'entrer.
Entre autres détails techniques, Violet changeait de sujet, réclamant au Boucher ou était sa paire de chaussures, puis elle reprenait d'emblée, sans attendre de réponse.

De son côté, le cocher, la langue tiré jusqu'à la moustache, s'approcha silencieusement de l'arrière boutique. Et il ouvrit doucement la porte...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Mar 2 Oct - 15:18

À croire que l'influence du maléfice sur madame Atlee tendait à se fragiler progressivement. Bien, il pensait avoir obtenu assez d'informations pour mener lui même sa barque jusqu'au logis de la cible. Cela faisait bien cinq minutes, le criminel lui ordonna de se déshabiller intégralement tout en simulant une conversation banale entre son vendeur et elle, dans la contrainte, elle y serait forcée.

- Et comment va monsieur ces derniers temps outre tout cela ? Ah ! Etre Ministre c'est tout de même beaucoup de travail.

De son côté, il ingurgita, après lui avoir ordonnée dans le silence de se retourner, une dose de Polynectar dans lequel il aura ajouté un cheveux de Madame. La porte était toujours verrouillée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Mer 3 Oct - 1:45

L'Impero - l'un des sortilèges impardonnables - probablement le pire si on se souciait un tant soit peu de l'éthique. Un terme qui ne devait pas faire partie du vocabulaire appris par le Boucher. Nul doute que cet homme là serait le bienvenue parmi les fidèles de Gellert Grindelwald. Au même moment, la femme du premier ministre britannique venait de se dévêtir comme il lui avait été sommer de le faire. Et même si cela ne lui avait pas été demandé, Violet s'appliqua à plier chacun de ses vêtements, qu'elle déposa ensuite sur une pile de boîtes, ses talons hauts trôneraient au bout. Entièrement nue, dans une pièce à part, au centre d'un tourbillon de boîtes à chaussures. Violet Attlee ne pouvait rien faire d'autre - évanouie mais sur pied, inconsciente mais serviable. Physiquement inexpressive, elle jouait de ses mots et de son charisme cette pièce improvisée et orchestrée par son ravisseur.

- Je suis sûre que vous lisez les journaux Nick. Mon mari ne pense qu'à cela, réformes, réformes... Depuis la fin de la guerre, nous ne pouvions espérer mieux. Et je ne le dis pas parce-que c'est mon mari.

Violet Attlee poursuivit son argumentaire. Le cocher qui venait de pénétrer dans l'atelier entendait tout, Madame s'était donc mise à parler keynésianisme, voilà pourquoi elle prenait autant de temps. L'homme soupira doucement, peut-être déçu de n'avoir pu assouvir son esprit aventureux, et maintenant la crainte d'être pris sur le fait. À pas feutrés, il fit demi-tour.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Mer 3 Oct - 20:40

- Je pense que Monsieur est un homme très bien, nous avons de la chance de l'avoir parmis nous. Tenez, essayez donc cette paire, déclara le Boucher, levant sa baguette sans une once d'émotion. 

Il informula un maléfice du saucisson en se préparant à rattraper sa victime avant que cette dernière ne heurte le sol. Voilà un travail merveilleusement bien accompli. Bâillonnée, le criminel la placera ensuite dans la malle précédemment utilisée par Madame en tant que repose-fesses, elle demeurerait là probablement longtemps.

- Restez bien sage.

Ce furent là ses derniers mots murmurés à l'oreille de sa victime, son dernier ordre, il referma alors le coffre à clé et s'assura que personne ne puisse l'ouvrir, du moins pas le simple Moldu du coin. Le processus de métamorphose avait déjà débuté, lorsque celui-ci serait venu à terme, le Boucher sortirait seulement de cet endroit afin de rejoindre le cocher, munie d'une boite de chaussures et vêtu de la tenue de Madame.

- Dominic ? déclara l'usurpateur, mimant un étonnement certain quant à le trouver ici et non dehors, dans la voiture.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Jeu 4 Oct - 1:03

À l'accueil, le cocher se retourna, il était justement sur le point de sortir. Quand l'employé aperçut sa patronne, il voulut d'emblée trouver un moyen de justifier sa présence. Vif, il en vint rapidement à la conclusion que l'action était plus éloquente que les mots.

- Tout de suite, ma Lady.

Dominic inclina la mince visière de son couvre-chef en faveur de la femme du premier ministre, d'un geste solennel. Gentleman, il lui ouvrit la porte pour la laisser sortir en première, ne se doutant pas un instant qu'il laissait la vraie Violet Attlee derrière lui.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Jeu 4 Oct - 1:21

Toutes ces matinées et après-midi passées à analyser le comportement de Madame, maintenant elles prendraient sens. Le criminel reproduisait les mêmes mouvements, la même façon de se tenir, tout dans le but de tromper son plus proche entourage. La fausse Atlee fut donc la première à poser un pied dehors, elle ajouta encore quelques mots à propos de cette paire, de Nick, et de la paire à nouveau. Elle en vient finalement à demander l'heure à son cocher.

- Quelle heure est-il Dominic ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Jeu 4 Oct - 1:38

Londres faisait grise mine à l'extérieur de la boutique, ou était-ce plutôt l'étroitesse des rues couplée à la hauteur des bâtiments qui donnait cette impression. Toujours est-il qu'il faisait froid. Dominic referma la porte derrière lui et se frotta ses main gantés de laine. Il tira alors brièvement sur sa manche avant de répondre.

- Il est 10h18, ma Lady. Bientôt l'heure du brunch.

L'homme souriait en regardant vers le ciel. Pour l'instant, il ne se doutait toujours de rien. Il s'humecta à peine les lèvres, et - comme s'il avait déjà laissé passé trop de temps - s'empressa de rejoindre le véhicule de Madame. Une Aston Martin DB2 laquée noir anthracite, deux portes. Le cocher ouvrit grand celle destinée à sa passagère.

- La journée vous appartient, ma Lady. Et elle ne fait que commencer!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Le Boucher le Jeu 11 Oct - 23:58

- Oh ! s'exclama-t-elle faiblement. Déjà si tard ?

Oui il faisait bien froid, et l'imposteur en profita pour jouer son rôle à la perfection, se frottant vivement les bras comme sévèrement atteinte par la brise, tandis que son cocher lui, l'accompagnait dans un endroit déjà un peu plus confortable.

- Montez, il fait bien trop froid. Si j'avais su...

Le Boucher baissa la tête et vint s'installer à la place passagère, dès lors il eu posé son sac sur ses cuisses en attendant que le chauffeur ne le rejoigne à l'intérieur. Il ne devait pas perdre de temps, car désormais celui-ci devenait très précieux.

- C'est un gentil garçon, et il est appliqué dans son travail, dit-il à l'autre, le chauffeur, il est très bien. Roulez Dominic.

Il lui indiquerait alors une enseigne plus éloignée, la plus éloignée de toute, l'une de celles que Francisco eu indiqué dans son précédent rapport. Le criminel profiterait du trajet pour le placer sous son controle.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Maître du Jeu le Sam 13 Oct - 8:36

Dominic s'accorda le temps d'une réflexion avant de répondre.

- Je suppose que lorsque l'on a une vie aussi active et exaltante que ma Lady, le temps passe plus vite...

A peine conscient que ses mots pouvaient être mal interprétés, et loin de lui l'idée de s'adonner au sarcasme, Dominic démarra aussitôt le véhicule. Et la petite sportive s'élança de ses quatre roues dans les rues courbées et exiguës de Londres - avec tenue toutefois - mais suffisamment d'entrain pour cavaler efficacement dans la bonne direction.
Le cocher mis un temps à saisir de qui Violet Attlee lui parlait.


- Oh, je n'en doute pas! Mais ma Lady doit rester prudente, les marchands sont aux petits soins avec... ceux qui ont réussit comme vous ou Monsieur. Ce n'est qu'une recommandation, mais soyez toujours prudente ma Lady.

Il se tourna vers Mme Attlee, avec un sourire étrange, qu'il effaça pour se concentrer sur la route. Un bon conseil qu'il lui avait donné là, bien qu'innocent sur ce manque de timing.
L'Aston Martin se gara devant une impasse, avec en son fond une nouvelle enseigne, celle-ci était dédiée à la couture et à la retouche de vêtements de luxe. En chemin, Dominic aura été placé avec succès sous Impero.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part, non loin de Downing Street.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum