[Flashback] Berlin, 1934

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Flashback] Berlin, 1934

Message par Arya Krüger le Lun 12 Nov - 1:31

Berlin, 29 Novembre 1934. Cinq mois plus tôt Ernst Röhm, chef de la SA, est exécuté dans la prison de Stadelheim sous ordre direct du Führer Adolf Hitler. Trop instable, Hitler veut se débarrasser de l'image trop violente renvoyée par la SA et ses adhérents. C'est un nouveau tournant, la SS d'Himmler prend de plus en plus d'importance.

Neuf heures et quart, les invités furent sensés arriver à la demi, pourtant on les entendit depuis le salon se presser dans le couloir. Ce-jour là il ne pleuvait pas, il ventait, un peu. L'air froid et humide mordait au visage cependant, quatre degrés dehors, ce n'était définitivement plus un temps à s'aventurer dehors. La résidence se situait en périphérie du Grand Berlin, au Nord. L'Oberführer Krüger et sa famille habitaient en fait une charmante maison, éloignée du centre mais suffisamment proche afin que le chef de famille puisse participer aux activités qu'exigeait naturellement sa haute fonction. Ses deux fils étaient disait-on souvent sa plus grande fierté, de jeunes grands gaillards bien bâtis, bruns, le visage bien fait. Leur petite soeur leur ressemblait beaucoup, le même regard, celui de leur mère. Bien sûr il restait la quatrième, celle-ci qui fut née avant la précédente, mais après les deux fils, une blonde. La seule de la famille. Celle-ci aidait déjà aux taches qu'une femme devait accomplir, ce soir ils recevaient des amis. Lorsque des voix d'hommes s'élevèrent depuis le couloir, les deux jeunes hommes s'y dirigèrent immédiatement et bientôt on les entendit rire, et d'autres avec eux.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par MJ Auxiliaire le Lun 12 Nov - 2:35

En cette froidure berlinoise, ce fût deux amis de la famille qui palabraient et se déridaient en compagnie des Krüger, plus particulièrement un homme de grande taille blond caramel et aux yeux bleu acier, un archétype bien distinct qui s’alignait parfaitement avec sa femme Helena Ebersveiler, une superbe femme, ce qui ressortait immédiatement était son visage, grand front dégager ceint de boucles blondes vénitiennes et de grands yeux de biche d'un bleu clair, elle ressemblait à s'y méprendre avec la non moins célèbre ange bleu, d'ailleurs, cela lui valait bien souvent quelques brimades, quant au protagoniste... il frappera aisément les souvenirs d'Arya, car outre ses airs hyperboréens, l'homme était toujours souriant de ses lèvres charnues et son nez droit, ses cheveux de côté en une légère frange, l'Obersturmbannführer August Ebersveiler représentait la quintessence même de l'esprit et la vision aryenne.

Lui et sa compagne était habillé en conséquence d'un repas entre amis, pour l'homme il délaissa son long manteau et son feutre laissant apparaître un costume trois-pièces anthracite, une petite cravate grise avec en son centre un petit pin’s d'or à l'émail représentatif, un premier cercle rouge, un intérieur blanc avec une croix noire bien spécifique et à sa main droite, son alliance et avec cette dernière sur le même doigt, un anneau d'argent ressemblant à une seconde alliance, quelques runes et une tête de mort, une représentation de son second mariage, celui avec sa patrie et ce jusqu'à sa mort, quant à sa femme, Arya se souviendra de la robe de la femme, bien que la pénurie de textile rageait du aux restrictions inhérentes à la crise de 1929 et de la guerre, une robe recouvrant les pieds d'un blanc cassé tailler en jersey, mais surtout ce qui frappe la mémoire de la petite Arya était un renard argenté en écharpe, la tête et les faux yeux de l'animal regardant cette dernière de son museau pointu.

Ainsi, le couple Ebersveiler profitait de la chaleur du logis des Krüger, August avait émis une phrase qui déclenchera les éclats : « Ah... si les femmes n'étaient pas là, nous parlerions voitures et chevaux de course, nous raconterions des blagues graveleuses et la civilisation n'existerait pas ! » C'était une vanne, mais aussi un compliment agréable faisant compliment à la famille de son ami et parlant de sa propre femme, mais c'est aussi à cet instant que son sourire s'élargissait, voyant débouler les deux fiertés du père Krüger, ses fils, écartant les bras avec un grand sourire qui lui ressemblait bien. « Ah ! Voilà la cavalerie ! » S'exclama-t-il.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par Arya Krüger le Lun 12 Nov - 13:05

Talons serrés, le dos droit, les deux fiertés se dressèrent comme figées par une force inconnue et surnaturelle, ce fut tellement soudain que cela arracha un rictus à leur mère lorsqu'elle les rejoignit quelques secondes plus tard. Ils levèrent le bras droit à hauteur de nuque, "Heil Hitler" firent-ils tous deux. Alors seulement ils se permirent de sourire à leur tour, venant chacun serrer la main de Monsieur August et de sa femme, leur mère resta d'abord un peu en retrait, placée dans l'encadrement des doubles portes reliant hall et salle à souper. Avec elle, ses deux filles. Le maître de maison arriva derrière le couple, tout juste fraîchement libéré de ses nombreuses obligations et libre de profiter enfin d'une simple soirée entre amis. "Comment vont mes fils ?" commença-t-il par demander, car Frederich Krüger était un homme qui accordait une importance capitale au bien être de sa famille, il avait certes commis quelques erreurs par le passé mais cela n'empêchait rien, il aimait sa femme et chérissait ses enfants plus que tout au monde. Rien ne changerait cela. D'ailleurs la maîtresse de maison les invita tous à passer de l'autre côté, la table était dressée, le repas quasiment prêt. Pendant ce temps l'Oberführer adressa un bref signe de tête à son ami et lui indiqua ensuite la pièce voisine d'un geste du bras.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par MJ Auxiliaire le Lun 12 Nov - 20:05

August, rendant le salut qui était une habitude, non pas une question d’homme, ou d’enfant, mais d’une abstraction celle de la race, le pays. Volk, Land, Blut. Ehre. Pas question d’hommes honorables, mais de Ehre, l’honneur en soi et de l’abstrait devenant réel, le réel est invisible pour eux, il dira le bras en position « Heil Hitler !», serrant les mains lui avec force et vigueur, Helena délicatement. Suite à cela, suivant son camarade, le couple emboîtera le pas, rendant un signe simple, direction le living-room, August tout en passant l'embrasure saluera Bianca, il sourira aux deux petites filles, une captant particulièrement son regard la petite blonde.

Il fallait admettre que le monde idéal, tel que l'on voudrait l'avoir, un monde où il est facile de savoir ce qui est moral parce qu'il est facile d'avoir connaissance des choses, celui-là même qui permet des jugements si rapide et prompt, où l'on peut agir bien sans avoir à faire l'effort parce qu'on peut reconnaître ce qui est évident, c'était dans un monde comme celui-là où le couple et la famille Krüger vivaient, un monde du Führerprinzip, mais surtout des gens comme les autres, en l’occurrence et présentement pour un repas entre amis, l'homme lâcha le bras de sa concubine se préparant à prendre place au moment opportun cependant, l'obersturmbannführer Ebersveiler apportait toujours une chose ou faisait toujours un tour de passe-passe, il était certain qu'avant la fin de la journée il s'y attellerait, que ferait-il aujourd'hui ? Avait-il une poupée sous sa veste ? Une boite de petites rondelles jaunes sucrée, que l'on nomme ananas confit ? Il n'en était rien, tout en se retrouvant devant la petite fille blonde, d'une main qu'il passa derrière une oreille d'Arya l'homme avait comme par magie une pièce de 5 Reichmark coincé entre son index et le majeur, une petite pièce d'argent avec la face d'Hindenburg et du côté pile le fameux aigle tenant la croix. Helena palabrait avec Bianca, échangeant quelques paroles simples, le temps, les nouvelles, le repas approchait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par Arya Krüger le Mar 13 Nov - 22:46

Cette gamine ne souriait quasiment jamais, on se demandait souvent pourquoi, n'était-t-elle pas heureuse entourée de ses proches ? Elle avait un toit très respectable, sa famille possédait une maison de vacance dans la campagne, son père était un homme important. Quoi de plus ? Comment pouvait-on la satisfaire, éclairer ce triste visage tout blanc ? Personne ne savait, en fait, son père seul connaissait la réponse.

- Tu es magicien August ? questionna l'enfant louchant  sur la pièce soudain devenue le centre de son attention. Comment fais-tu cela ? Je veux savoir moi aussi.

Curieuse dès les premiers pas, l'une de ses caractéristiques les plus marquantes. Son père intégra rapidement le groupe des deux femmes, en effet il savait s'entendre avec la compagne de son ami et tous deux partageaient souvent de longues discussions lorsqu'ils se retrouvaient en compagnie de son mari, néanmoins il ne négligeait jamais sa femme. Malgré cette belle alchimie qu'ils avaient rous deux, le respect de sa propre femme primait avant tout.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par MJ Auxiliaire le Jeu 15 Nov - 5:40

- Magicien ? répéta-t-il faignant l'incrédulité Non Arya, je ne suis qu’illusionniste, regarde.

De manière adroite, la pièce roula de nouveau dans sa chemise, refaisant le geste elle glissa jusqu'à ses doigts, de nouveau entre l'index et le majeur, faisant cela lentement afin qu'elle observe les gestes et apprenne concrètement, il n'y avait aucune magie, c'était indubitable.

- Le truc, c'est d'être rapide, ainsi l’œil n'aura pas le temps d'analyser l'action, ce que ton esprit ne comprend pas se trouvera au-dessus, ce sera pour beaucoup soit de la magie, une manifestation de dieu ou autre faiblesse. balayant l'air, toujours la pièce en main Prends garde aux illusions et aux mensonges Arya, plus le mensonge est gros, plus il passe pour reprendre les mots de Goebbels.

Une main ébouriffant la petite tête blonde, il laissa la petite pièce à la fillette, se préparant à rejoindre les autres convives.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par Arya Krüger le Jeu 15 Nov - 20:43

- J'ai compris je crois, ça à l'air facile.

Mais en essayant, Arya se rendit compte que ses paroles allaient peut-être un peu plus vite que la musique, la pièce roulera au sol avant qu'elle n'ait pu glisser dans le creux de sa manche. La gamine se penchera pour la ramasser, déçue.

- Pas si simple.

Son père trouvant de loin la scène assez pathétique lui conseilla vivement, d'un simple jeu de regard, de rejoindre sa fratrie autour de la table. Les adultes les rejoindraient plus tard. Frederich s'approcha de son ami en venant le saisir par l'épaule, l'éloignant des femmes pour quelques instants. L'Oberführer commença par l'interroger sur les plus récentes nouvelles de la capitale, August était un renard, malin comme l'animal, et son ami le savait très bien.
avatar
Arya Krüger

Baguette : Prunellier, Vélane

Feuille de personnage
Affinité Magique:
141/200  (141/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Chasseuse de Créatures Maléfiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par MJ Auxiliaire le Sam 17 Nov - 17:41

August suivra son camarade, les nouvelles, pensa-t-il ? Excellentes, elles sont excellentes, mais temporisant toujours, l'homme parlera mains dans le dos, parfois hochant la tête, si la petite blonde entendait ce ne serait que ce passage-là de la discussion.

durant les paroles, les mains de l'obersturmbannführer revinrent en face, faisant des gestes éloquents afin d'accompagner ses paroles « Durant ce sommet, nous avons eu plusieurs nouvelles concrètes, j'ai même eu l'occasion d'avoir quelques paroles avec Bormann, » visage qui en disait long, une discussion avec l'éminence grise d'Hitler était incontestablement une source indiscutable, ainsi l'homme apprendra qu'outre la S.D.N., l'infâme traité de Versailles, les effectifs allemands passent de 100 000 à 300 000 hommes et 2500 avions, l'armement massif des troupes approchaient, selon les estimations dès 1935 le Reich serait à 600 000 hommes avec service obligatoire, tout cela ? Tout cela ira croissant, car le but, le coup de génie était de conclure un pacte de sécurité de l'Est et le retour de l'Allemagne à la S.D.N. ainsi, cela permettrait d'avoir du temps, renforcer le pays.

Ce n'était là que des débuts, des bases pour une opération à grande échelle, le peuple s’enflammait comme une torche, portant la volonté d'Hitler et de ses collaborateurs, l'Allemagne s'embrasait, le peuple teutonique grondait, tout était en marche, les nouvelles étaient bonnes, mais aussi le reste était que Friedrich serait sûrement convoqué sous-peu afin de prendre part à quelques obscures missions, car leur chef, Himmler prenait de l'importance, l'un des hommes de premier plan désormais, par ailleurs August avait emmené un porte-document avec divers Lageplan et autres documents officiels.

Durant se temps-là, Bianca et Helena palabraient à propos d'un film de Karl Hartl "So endete eine Liebe", un drame se passant durant le Premier Empire, ou Paula Wessely jouait le rôle de l'archiduchesse Marie-Louise, époustouflante dans son jeu d'actrice ! Et ohhh !!! Willi Forst est si élégant et cocasse à la fois !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flashback] Berlin, 1934

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum