East End

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

East End

Message par Le Boucher le Lun 26 Nov - 22:52

Une grande rue des quartiers populaires de Londres. Ce fut au cours d'une nuit d'Avril 1952, qu'eu lieu le premier acte de grande envergure mené par le Boucher et sa petite organisation criminelle, petite mais terriblement efficace. Erwin restait en tête de marche, comme à son habitude, le plus sacrifiable mais paradoxalement l'un des éléments les plus prometteurs de la bande, bien que contraint depuis longtemps par la force de coopérer avec ces gens. Tapis dans une ruelle du quartier, ils attendaient le moment propice, l'instant où la zone serait suffisamment déserte pour agir. Myranda ignorait tout de ce qui se déroulerait par la suite, la jeune femme avançait dans le noir uniquement guidée par ses pairs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Lun 26 Nov - 23:01

Comme presque toujours depuis qu'elle avait été contrainte de rejoindre cette petite organisation, Myranda n'avait été informé de rien. Son seul réconfort, en l'instant présent, c'était de ne pas se trouver en première ligne. Le boucher avait préféré déployé sa marionnette habituelle pour tenir la tête du cortège. Malgré cela, l'accablante obscurité des lieux couplée aux sibyllines intentions de ses pairs lui tordaient l'estomac.

Comme lors de son arrivée dans la grange, elle avait troqué ses grandes robes pour des tenues lui garantissant une meilleure mobilité. Bottes longues à talon plat, pantalon, bustier et cardigan noirs... Elle en serait presque méconnaissable.

Aussi silencieuse que ses accompagnateurs, elle se contentait pour l'instant de suivre le mouvement.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Erwin Zeichenhart le Lun 26 Nov - 23:17

Un homme feint ouvrait la marche de ce silencieux cortège. Sans choeur ni percussions, ils traversaient l'East End : quartier qui avait vu grandir le pantin au tout devant de leurs pas décidés. Erwin Zeichenhart tenait sans canne, cette fois ci, et sans binocles colorées entre ses pupilles et celles des passants hagards. Habitué des embuscades, le germanique s'acquittait sans volonté y mettre mais de manière admirable de la tâche que le boss avait confiée, à savoir attendre. Patienter comme une couleuvre sous un rocher, aux antipodes de l'alanguissement qu'elle évoquerait. Non, le petit groupe était plutôt une meute. Une meute de chiens de chasse en arrêt pour une proie qu'ils étaient venus chercher dans le dédale londonien de smog et de chapeaux noirs. La Lune s'allongeait, lymphatique, sous une couverture grise de nuages, chuchotant aux oreilles coupables qu'elles auraient à se soucier d'un témoin de moins pour cette nuit.
avatar
Erwin Zeichenhart

Baguette : Vigne, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
140/200  (140/200)
Volonté:
120/150  (120/150)
Statut: Pantin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Francisco Kennedy le Lun 26 Nov - 23:39

Il ne restait plus que le buffle de Chicago pour conclure la marche. À l'arrière, le vieux briscard à la peau d'ivoire veillait sur la meute tel le gardien, regrettant un peu de ne pas tenir en laisse lui-même les deux louveteaux. Celui en tête de file ne l'inquiétait guère pour l'instant, puisque tant qu'il serait à la merci du Boucher, il ne ferait qu'obéir en bon chien de garde.
Ci et là, l'oeil fatigué - mais au demeurant tout aussi observateur -, analysait chaque déplacement de la gamine aux grands yeux bleu. Elle avait disparu un temps de ses fiches, puis elle était réapparue; comme si rien... Quelques chiens aboient sur leur gauche, maintenus éloignés par une grille.
"Freddy" dépose sa cigarette entre ses lèvres charnues, libérant une bouffée d'air si nauséabonde pour son cœur délicat. La nuit n'avait plus de secrets pour lui, du moins c'est ce qu'il pensait.


- Tenez-vous prêts, nous y sommes. Je peux le sentir.
avatar
Francisco Kennedy

Baguette : Chêne Rouge, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
144/200  (144/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Gentleman de la Nuit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Maître du Jeu le Mar 27 Nov - 0:12

À East End, la nuit agit d'elle-même comme un somnifère pour les quelques sans-abris qui recouvrent les murs. Trois sont déjà bien plongés entre les bras rugueux et polaires de leur Morphée à eux. Les aboiements des chiens errants, il y sont habitués. Si dans des rues moins populaires, le crépuscule se fait silencieux, East End reste animé de quelques unes de ses enseignes les plus prisées. Quelques bars aux mœurs festifs sont encore animés. On y fume, on y discute, on y rit... De ce qu'il peut observer sous ce voile obscur, Erwin comptera six ou sept individus en éveil. Il en viendra de même aux yeux de Myranda, et des deux lascars derrière.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Le Boucher le Mar 27 Nov - 0:29

- Nous venions chercher une rue déserte, mais nous devons en garder deux pour nous, l'un de vous aurait-il une idée de génie où je vais devoir me creuser les méninges tout seul ?

Le Boucher conservait une idée au fond de son cerveau, mais si l'un de ses acolytes en proposait une plus brillante encore il en serait fort ravi. Peut-être une occasion de se démarquer du reste pour Myranda ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Mar 27 Nov - 1:05

Que fallait-il qu'ils gardent pour eux en deux exemplaires? Des sans abris? Des otages éveillés? Des ruelles pour se replier? Des chiens errants? La petite brune n'avait pas la moindre idée de ce que la troupe était supposée faire ici et la consigne du leader arriva dans son esprit telle une allégorie de la météo actuelle : Brumeuse et obscure.

Ses grands yeux bleus dont le scintillement s'alimentait des trop rares rayons lunaires qui parvenaient à percer le smog s'écarquillèrent langoureusement. Plus par dépit qu'autre chose, elle chercha du regard les deux autres lascars en quête d'un semblant d'indication mais rien ne lui parvint. Finalement, elle se risqua à émettre une hypothèse.


Si c'est d'une diversion dont vous avez besoin, j'ai deux choses à offrir. Souffla-t-elle le plus discrètement possible. Je peux essayer d'attirer quelques uns de ces individus
par le biais d'illusions. Je devrais parvenir à faire voir un runespoor sans grandes difficultés. Vous pourriez profiter de l'agitation générée pour prendre l'ascendant...
C'était l'animal sur lequel elle s'était le plus entraîné. Elle l'avait sculpté, dessiné, testé maintes et maintes fois. ou alors... Elle sortit de son sac un petit flacon en verre. Je peux consommer ceci. Cette potion devrait me permettre de pousser un cri si strident que tout ce petit monde restera groggy un bon moment mais si c'est la discrétion que vous cherchez cette option n'est pas la meilleure qui soit...

C'était les seules solutions qu'elle avait en stock... Pour peu que sa perception du problème soit correcte.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Francisco Kennedy le Mer 28 Nov - 3:17

L'homme est expressif, il l'est d'autant plus de nuit, comme s'il y avait une nécessité d'enchérir aux éclats de lumières électriques sur sa gueule de bronze et sur son caillou dégarni. Une dent en or brille au milieu de son sourire en biais. Le tueur à gages avait entendu parler de ses capacités, mais il n'avait jamais vue la déchue en action. Comme il en avait toujours été le cas, lui se préoccupait plus du présent que du futur, plus de la manière que des résultats. Après la technologie et l'artillerie des moldus, la magie sans baguette trônait en bonne position sur son enthousiasme.
Du bout de la cigarette de Freddy, un fil de nicotine s'enroule dans l'air, concordant avec le mouvement de son bras.


- Oublie les artifices pour un instant, girl. On ne se sert de ses potions qu'en dernier recours, alors fais-nous plutôt voir ce qui te rend si spéciale. Et avant d'en rajouter, le colosse se tourna vers le Boucher, d'une trogne qui se voulait à la fois innocente et mélancolique. Maurice aurait adoré voir ça...
avatar
Francisco Kennedy

Baguette : Chêne Rouge, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
144/200  (144/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Gentleman de la Nuit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Le Boucher le Mer 28 Nov - 23:21

- Oui, conserve ta potion pour le dernier recours. Nous possèdons bien d'autres alternatives pour compenser. Ta capacité spéciale par exemple.

Le Boucher jeta un coup d'oeil par dessus son épaule, Francisco se trouvait juste derrière, il n'ajouta rien à son dernier commentaire.

- Voyez ces sans-abris, nous nous servirons de ces deux, voir trois pauvres gens pour la suite du programme, nous devons les garder endormis. Du moins ils ne devront pas bouger. Est-ce que je peux vraiment compter sur toi Myranda ?

En toute franchise il doutait de l'efficacité de sa jeune recrue, mais pourquoi pas, ce soir son patron lui offrait une chance de s'illustrer.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Mer 28 Nov - 23:45

La reniée approuva les instructions données par les deux seuls hommes dotés de conscience présents sur les lieux. Elle était plutôt confiante dans sa capacité à créer une diversion valable. Contrairement à la dernière fois, elle était préparée. Au cours des derniers jours, dans cette ferme, elle n'avait fait que se préparer mentalement pour ne pas décevoir une nouvelle fois le boucher.

C'est ce que nous allons voir.

Répondit elle assez sobrement au boucher en se fendant d'un sourire de façade. Ses narines se dilatèrent légèrement, tandis que l'air emplissait ses poumons. Ses yeux se fermèrent, sa langue lapa ses lèvres et elle rabattit une mèche de cheveux derrière son oreille. C'était l'heure d'entrer en action.

Ses deux grands yeux bleus se plissèrent légèrement tandis qu'ils se confrontaient aux dernières lueurs de vie qui régnaient sur le petit attroupement qui se dressait face à son sibyllin objectif. Elle chercha du regard un individu un peu plus éméché que les autres, un homme ou une femme qui se démarquerait des autres par son caractère "guilleret". Une telle cible était clairement idéale pour l'efficacité de son illusion. En effet, même si l'hallucination qu'elle cherchait à créer pouvait se montrer "peu convaincante" un homme en état d'ébriété se montrerait tout de suite plus influençable.

Son choix était fait. Quel meilleur moyen de diversion que l'apparition soudaine et inexplicable d'un monstre après tout? La reniée, de la façon la plus discrète possible, pointa sa baguette vers la cible qui lui semblait la plus appropriée puis se prépara. Comme dit précédemment, le runespoor n'avait plus aucun secret pour elle. Le simple fait d'évoquer cet animal, rétablit immédiatement une image mentale parfaitement réaliste et précise dans son esprit.

Il était plus que nécessaire que cette première étape soit simple. C'est pour cela que Myranda passait souvent des heures à dessiner et à sculpter les choses qu'elle cherchait à faire voir. Il état désormais temps de jouer un peu avec l'esprit de sa proie. Myranda chercha à manipuler l'esprit de l'individu éméché de sorte à ce que, non seulement il voit apparaître la créature mais qu'en plus, il croit dur comme fer à l'existence de celle-ci.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Maître du Jeu le Ven 30 Nov - 3:59

Des sons de beuverie étouffés s'émancipent des tavernes à proximité; alors que les malfaiteurs, eux, se sont nimbés de silence pour inaugurer ou non l'étrenne de leur dernière protégée. Le jeune Zeichenhart -condamné par la sorcellerie- s'éloigne naturellement pour lui laisser place. Myranda gardera sur elle le poids de cette surveillance ininterrompue dans son dos, orchestrée par le Boucher et son acolyte amerlo. À East End, alors que la renégate se concentre, au dessus d'elle les étoiles pivotent, et la lune enfle au même moment, à peine fardée derrière un banc de nuages nickelés. Cette même lune gibbeuse stimule l'esprit d'un homme enivré par l'alcool, libéré de ses pairs pour une mélancolie artificielle à l'efficacité eupeptique.
La contemplation est courte, et ce n'est qu'au troisième sifflet que le moldu se défait de sa torpeur.

... Au milieu de cette rue d'East End, l'ivrogne s'inquiète dans un premier, signale du doigt, pousse un cri, agite la flasque qu'il a en main. On se moque de lui, on l'insulte, on lui jette des restes de nourriture avec plus ou moins de réussite. Puisqu'à la bonne fortune d'une dextérité venue d'ailleurs, il est bien le seul à voir cette créature. L'ivrogne titube, esquive une puis deux croûtes de pain, les yeux entièrement accaparés par un serpent à trois têtes. Bien qu'une seule d'entre elles l'observe en retour, et c'est bien là tout ce qui l'intrigue. L'ivrogne n'a pas peur, le whisky rend courageux. Sous les sifflets et les éclats de rire, il progresse difficilement,  vers le centre de la rue - sans encore remarquer le groupe - n'ayant d'yeux que pour un runespoor que l'on jugerait à quatre ou cinq mètres de sa position.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Le Boucher le Dim 2 Déc - 15:50

- Non, ce n'est pas ce que j'attendais de toi Myranda.

L'endroit n'était pas des plus idéal pour commettre un crime, trop de témoins, mais justement ces témoins avaient leur importance, pour peu qu'ils ne comprennent pas ce qu'ils leur arrivent. Le Boucher lui tourna le dos, puis retira son masque. À cet instant précis, Myranda fut capable de ressentir une énorme pression se déposer lourdement sur ses épaules, une sensation très inconfortable évidemment causée par les regards d'autant plus attentifs et précautionneux des deux autres criminels. Si elle était tentée de s'interroger sur l'identité du leader, ses espérances seraient immédiatement réduites à néant, son patron avait pris soin de couvrir son visage si justement une situation similaire devait arriver en cours de mission.

- Reste sur tes gardes, nous n'en avons pas terminé avec ta capacité, et conserve ton énergie pour la suite des événements. Tu n'auras pas le droit à l'erreur cette fois-ci.

Pourtant, si le Boucher exprimait une certaine déception face à la tentative de sa jeune recrue, il prit bien vite conscience de l'opportunité qu'elle leur avait ouvert. Une voie qui les conduirait inévitablement à dévier du plan initial, mais le but recherché serait atteint quoi qu'il advienne par la suite. Il commença par dédoubler son masque par trois fois, des masques qu'il distribuera ensuite pour chacun d'entre-eux. Il enfilera l'original.

- Changement de plan. Je vais devoir me charger du type que tu as attiré au centre, il fera largement l'affaire. Nous enfumerons l'allée pendant cette affaire, vous balancerez un maximum de Caligo à mon signal. Freddy en lancera depuis cette ruelle, il s'orienta vers Erwin, tu en lanceras depuis la ruelle en face, fais le tour.

Le criminel leva la tête, puis pointa discrètement du doigt un toit de l'autre côté.

- Je me chargerais de neutraliser notre cible depuis les hauteurs afin de garder une vision globale, l'ivrogne au tapis, je transplanerai au milieu de l'allée et m'occuperai de son cas. Mais avant toute cette manœuvre, Myranda se chargera de faire apparaître cet homme au yeux d'un des types là-bas.

Myranda reconnaitra aisément l'individu representé sur la photographie que lui donna son patron, et vu ce qui s'annonçait elle était parfaitement en droit de redouter les conséquences d'un tel acte.

- Ne le fais pas apparaître au milieu de la rue, mais fais en sorte qu'il soit remarqué de ta cible. Lorsque tu auras réussie nous passerons à l'offensive, et toi aussi ne lésine pas sur l'usage du Caligo une fois ton travail accompli. Mettez vos masques.

Il transplanera pour réapparaître un instant plus tard sur un toit voisin, alerte.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Dim 2 Déc - 17:11

La reniée faisait du mieux qu'elle pouvait. En réalité, elle parvenait même à livrer des prestations dont le niveau était supérieur à ce qu'elle avait réussi à produire jusqu'à présent. L'on attendait d'une prostituée, sans aucune formation particulière, des miracles que quasi personne sur cette terre ne serait capable de produire. Heureusement, elle était habituée à être jugée sévèrement et injustement et tout cela n'aura pas réussi à ébranler son état d'esprit.

Par ailleurs, elle ne chercha même pas à déceler le visage du Boucher. Elle en savait déjà suffisamment pour comprendre que ce n'est certainement pas en de telles circonstances qu'elle aura l'opportunité de découvrir le visage de ce mystérieux personnage. Toute sa concentration était focalisée sur les instructions qui lui étaient données.

Elle se saisit de la photo que lui tendait le boucher et, effectivement, reconnut immédiatement la personne qui figurait dessus. Elle comprenait mieux toute la petite comédie de l'autre fois. Soit. Elle était préparée cette fois. Elle ne comprenait toujours pas qui était cette personne ni quel rapport elle pouvait avoir avec sa nouvelle cible mais tout cela n'importait pas pour l'instant. Si la jeune femme s'était décidée à suivre le Boucher, c'était uniquement par désir de vengeance et elle ne craignait pas de commettre quelques dégâts collatéraux.

Ses grands yeux bleus scrutèrent quelques instants encore la photo, puis elle enfila son masque à gaz. Baguette toujours en main, elle la pointa vers la cible désignée mais s'interrompit. Il fallait d'abord qu'elle décide de l'endroit où l'illusion devait apparaître. Il fallait qu'il soit remarqué par la cible sans être au milieu... Soit. Myranda prit quelques instants pour analyser le champ de vision de sa nouvelle proie, pour repérer quelles zones il serait susceptible de repérer avant les autres puis, une fois que celle-ci eut été sélectionnée, tâcha de relancer la pratique de SON art.

Une fois encore, la forme qu'elle était contrainte de faire apparaître ne lui était pas inconnue. Elle avait déjà fait une première tentative, il y a quelques jours, dans la grange. Cette dernière, s'était avérée plutôt bonne, même si l'hallucination ne s'était pas montrée aussi convaincante que prévue. Peu importe! Myranda avait travaillé son sujet. Au cours des jours qui avaient précédé cette mission, elle s'était isolée dans une chambre de la ferme réquisitionnée et n'avait rien fait d'autre que de méditer et essayer de capter au mieux l'image de l'homme qu'elle devait faire apparaître. Le but de l'opération, était de solidement graver sa silhouette et son apparence dans son esprit afin de pouvoir l'invoquer sans le moindre effort au moment venu.

L'image n'eut, par conséquent, aucun mal à se former dans l'esprit de Myranda qui pouvait passer à la suite de son opération. Il fallait maintenant forcer sa cible à voir ce qu'elle voyait. Il fallait forcer cet esprit à obéir à la vision de la feu sacrée. Les yeux de Myranda se fermèrent un instant, tandis qu'elle tâchait d'occulter le brouhaha ambiant. Sa concentration devait être optimale si elle voulait que sa capacité ne lui fasse pas encore faux bond. Elle prit une longue inspiration puis expira lentement. Petit à petit, les critiques de son "chef", les élucubrations du poivrot, et tous les regards qui l'accablaient s'effacèrent. Elle était prête. Toute sa concentration, toute son attention, tout son esprit pouvaient désormais s'acharner à soumettre celui d'un autre.

L'homme présent sur la photographie du Boucher, était prêt à apparaître devant les yeux de la cible.

Myranda attendra de constater sa réussite ou son échec, pour commencer à lancer des caligos.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Francisco Kennedy le Jeu 6 Déc - 23:49

Un homme avec un tel profil était bien trop aisément reconnaissable dans les rues de Londres à cette époque, pour se poser des questions au moment où son boss lui tendait un masque. C'est sans tergiverser que Francisco l'enfila. S'ensuivit un rituel un brin cérémonial qui consistait simplement en l'assurance que son catalyseur était bien sur lui, de même que ces deux fioles aux ingrédients obscurs qui ornaient sur sa ceinture. En l'espace d'une fraction de secondes, l'ambivalent homme à tout faire du Boucher était prêt, même si rien d'insurmontable ne lui était demandé. Mais rien n'était insurmontable pour Freddy, le pragmatisme ne faisait pas parti de son vocabulaire.
Ainsi, il se tenait prêt sous une posture passive. Attendant que l'ex-Sacré fasse son œuvre, lui n'avait porté aucun intérêt à la photographie. Les surprises sont meilleures lorsqu'elles sont réelles.
avatar
Francisco Kennedy

Baguette : Chêne Rouge, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
144/200  (144/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Gentleman de la Nuit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Maître du Jeu le Sam 8 Déc - 2:52

Une illusion invraisemblable, qu'il qualifierait presque de satanique, l'avait détourné d'une fin de soirée qui s'annonçait pourtant des plus anodines. Quand la créature eut disparue, elle emporta avec elle le peu de conscience qu'avait gardé en lui l'ivrogne. Un autre, pas plus sobre fut désigné par les brigands. Le symbole du mal à trois têtes disparaissait du plateau, comme pour donner la réplique à un autre. Le second ivrogne avait l’œil brûlant, dû peut-être aussi bien à un manque en vitamine C qu'à cette transe devenue fastidieuse, bientôt serait-elle accompagnée de la mélancolie, et ce jusqu'au petit matin. Mais le soleil était encore loin, puisque le moldu avait du mal à imaginer la nouvelle créature en face être frappée par ses rayons cosmiques le lendemain. Non, c'était comme si l'homme qu'il voyait dès à présent n'existait que sous l'obscurité, qu'il n'existait que pour la nuit.
Lui aussi empreint d'un courage insolent, et confisqué de la raison, le moldu s'approcha un peu plus.
Fardé d'ombres là où il manquait de matière, sous une tignasse de cheveux bouclés d'argent, le personnage face à lui avait quelque chose d'indéfinissable, et c'est ce qui le rendait peut-être si magnétique.
L'ivrogne crut un instant que les traits du moribond face à lui changeaient par moments, lorsque celui-ci inclinait son faciès vers une autre direction. Le pauvre soûlard remarqua également qu'il lui manquait des chaussures, des pieds mêmes. Puis, aussitôt comme si son sens de l'observation avait été pris en compte, des bottes en cuir d'un olive déteint devenaient visibles, comme si elles avaient toujours été là.
Il n'existait plus de doutes, l'ivrogne écarquilla les yeux. Était venu à lui l'instant du châtiment divin, c'est qu'il aurait dû rentrer plus tôt ce soir là. Quelle était donc l'excuse qu'il avait trouvé pour ne pas aller voir le match de football de son fils dimanche dernier? Trop tard pour s'en souvenir, le malin en personne était venu lui demander des comptes. Alors, l'homme s'effondra à genoux, puis il fondit en larmes.
Certains rires qui provenaient du bar cessèrent, l'alcool mauvais était moins drôle à observer. Il y avait quelque chose de dérangeant, de moins burlesque, quelque chose de compréhensif ou de tolérant pour beaucoup d'entre eux. Voici que les cris et les acrobaties du premier homme avaient laissé place à un désaveu pour le second.

L'illusion de Myranda était imparfaite, mais qui sait si, sur une terre dévastée entre les brumes et les restes oubliés par les ténèbres, aurait-elle pu tromper l'un d'entre eux? Ceux-là même qui, selon les echos et les murmures de leur monde à eux, n'étaient plus très loin du melting pot anglais. Si leur chef avait droit à une représentation physique plus ou moins fidèle, il était bon de ne pas oublier que les provocations pouvaient être mal interprétées par certains sorciers. Puisque sous le ciel crépusculaire du Grand brouillard, tout peut arriver à celui qui s'amuse à jouer avec la peur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Le Boucher le Sam 8 Déc - 12:28

Lui était accroupi entre deux toits délabrés, sa baguette déjà prête à utilisation, le Boucher eu donc tout le loisir d'assister au petit tour de sa jeune recrue; patiemment il attendit que ses effets ne se manifestent au grand jour, cela ne tarda pas. "Aurais-t-elle échouée ? Pourquoi une telle réaction ?". Des questions que le leader de troupe ne manqua pas de se poser, apercevant ce pauvre bougre s'effondrer à genoux devant un spectre invisible, il s'interrogea sérieusement sur l'utilité de Myranda au cours de cette opération, utilité dont il commençait à douter. Trop tard pour les interrogations, les doutes et les regrets, le groupe saurait agir et s'adapter en conséquence. Il fit signe à Freddy depuis le toit voisin, lorsque ce dernier lancera ses premiers fumigènes, Erwin en enverrait depuis la rue en face, lui-même serait accompagné des sorts de Myranda. Dès lors le Boucher apparaîtra au milieu des pavés, au milieu du brouillard, des épais épais nuages de fumée; le criminel leva sa baguette, il menait désormais un face à face très inégal contre sa cible première. Un premier rayon rouge l'assommera, tandis que l'homme masqué viendrait ensuite deplacer le corps près d'un réverbère, aidé de magie. Pour finir, il faudrait penser à le ligoter au sommet tel un vulgaire épouvantail, car tel sera son rôle lorsqu'il en aura terminé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Sam 8 Déc - 12:45

Même si, concrètement, la reniée était la seule à faire quelque chose pour l'instant, elle avait vraiment la désagréable impression d'être la cinquième roue du carrosse. Manifestement, elle avait une nouvelle fois échoué. Conformément à la suite des instructions données par le Boucher, Myranda se contentera de marcher sur les pas d'Erwin en lançant elle aussi des caligos.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Francisco Kennedy le Sam 8 Déc - 22:27

Nul n'aura vu sa réaction sous le masque à gaz, mais cela avait peu d'importance puisque l'américain lui même n'avait aucune idée de ce qui pouvait ainsi faire fondre un homme en larmes. Mais il avait comme des doutes, et de biens mauvais pressentiments quant à leurs méthodes, et cette dernière en particulier - qui ne présageait à présent plus rien de bon à son goût.
Le buffle recueillit immédiatement sa baguette sous son costume en tweed, faisant apparaître plusieurs nuages de fumées à la ruelle qui était la sienne. Il suivrait le plan à la lettre tout en gardant un œil sur la gamine et le pantin.
avatar
Francisco Kennedy

Baguette : Chêne Rouge, Oiseau-Tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
144/200  (144/200)
Volonté:
127/150  (127/150)
Statut: Gentleman de la Nuit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Le Boucher le Sam 8 Déc - 22:54

Un épais nuage de fumée s'empara peu à peu de l'espace, entre les cris de panique et ceux qui manifestaient leur incompréhension face à tout ce cirque, le Boucher se permit de ficeler sa victime en haut d'un réverbère. Il leva sa baguette vers la cible inconsciente, lorsqu'il achevera son oeuvre, dès la seconde suivante, dès lors que le maléfice aurait atteint sa cible, alors il faudrait évacuer.

- Stradat, formula l'individu qui conserva un air macabre, mais dont la voix trahissait désormais une certaine excitation, comme une sorte d'envie longtemps refoulée.

Un éclat noirâtre-violacée illumina les pavés et les murs les plus proches, une lueur qui avait peinée à traverser l'écran de fumée dressé par la troupe, le signal fut néanmoins suffisant pour qu'Erwin ne s'active, empoignant fermement le bras de la jeune femme afin de la faire évacuer avec lui. Le Boucher s'évapora dans le brouillard dès son travail accompli, Francisco en ferait sûrement autant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Myranda Flint le Sam 8 Déc - 23:34

Manifestement, tout était déjà terminé. Myranda ne savait absolument pas ce qui allait arriver par la suite et elle ne pouvait se le cacher : Elle était parfaitement anxieuse. Allait-elle subir le même sort que celui qui cherchait désormais à la tirer de là? Allait-elle, à son tour, être soumise à l'impero afin de punir son incompétence? Si cela devait arriver, alors la boucle sera bouclée. La vie, qui s'était toujours montrée affreusement injuste à son égard, aura fait son oeuvre.

Si elle avait su transplaner, elle aurait profiter du chaos pour tenter de neutraliser Erwin et s'échapper ensuite. Malheureusement, ses braves parents lui avaient interdit l'accès au ministère. Ce savoir indispensable lui était parfaitement inaccessible et elle n'eut d'autre choix que de se résoudre à suivre sagement Erwin... Son destin n'était plus entre ses mains.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
102/200  (102/200)
Volonté:
78/150  (78/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: East End

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum