Bureau de Fulgura I. Croupton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Dim 9 Déc - 23:16

Une porte de bois noble comme il y en a tant, une plaque d'airain avec son nom et sa profession, quant à l'intérieur, la jeune femme était des plus drastiques, un lourd bureau en noyer massif avec une belle collection de plume, le nécessaire pour son métier et surtout des documents, une pile de parchemin, vélin, etc. Un tube de cuivre qui parfois apportait un message ou en renvoyait un autre, divers meubles de rangement disséminés dans la pièce et dans le même bois que le bureau, ces derniers contenant des classeurs par ordre alphabétique, il y avait aussi de nombreux dossiers.

Un mot afin de décrire l'endroit ? Pratique, simple et austère, mais surtout efficace, rien de superflu tout en gardant une élégance bien caractéristique, trois fauteuils de cuir capitonné, deux faisant face l'actrice principale des lieux. Il y avait bien une carafe d'eau en cristal et un bar pour les invités de marque ainsi qu'une lumière magique parfaitement dosée en tout temps, un bureau à l'image de sa condition et son éducation, stricte et efficace.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Dim 9 Déc - 23:42

C'était l'une de ses promenades de torpeur sans but défini, entre les couloirs du département qu'il connaissait comme sa poche. Le capitaine Herrera était l'un de ses étrangers du CMI, de ceux-là qui rôdaient entre les installations du Ministère depuis plusieurs années, mais peu de gens savaient explicitement quel était son rôle. L'agent du MACUSA s'était toutefois fait beaucoup plus discret depuis la guerre. Et voilà qu'il réapparaissait, de-ci de-là, au nom de sa Présidente ou du Directeur de la Sécurité Magique.
« Fulgura I. Croupton ». Une Sacrée occupait ce bureau, c'est sans grand effort de perspicacité que le Chat l'avait déduit. Ni une ni deux. Ignacio frappa de trois coups à la porte.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Lun 10 Déc - 0:16

Peu de gens frappait à cette porte, soit par rendez-vous, soit il s'agissait d'individu exceptionnel, quant à l'heure et le jour, le ministère était en ébullition, le travail croulait, ce n'était donc pas rare que les employés s'affairent à un dur labeur en weekend et ce aussi tardivement, particulièrement une personne de l’acabit de Fulgura.

Un tampon à l’estampille du ministère claque sur un parchemin, encore une missive, enroulant le document, il finira dans un tube parcourant les tuyaux de cuivre, comme des centaines avant lui, ainsi que les prochains cent autres. Non sans attendre, sa voix s'élèvera, deux poches violacées soutiennent deux yeux smaragdins, signe d'une personne veillant bien tard.

- Entrez. Une voix féminine et sèche.

PLUP, fait le tube, les mains en pyramide sur le bureau, les yeux dardant la porte, la jeune femme patiente en chien de faïence, dans l'attente de l'invité surprise.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Lun 10 Déc - 0:35

De l'autre côté de la porte, Ignacio haussa des sourcils, un brin surpris par l'intonation de cette voix. Mais à quoi s'attendait-il vraiment? Il ne s'était pas donné le temps pour en spéculer.

- J'espère ne pas déranger, mais le dimanche est un jour sacré mademoiselle. Autant que vous.

L'homme avait le sourire placide, il était était grand et habillé de façon relativement curieuse. Sous le costume protocolaire, un pantalon en lin avec ourlets, les pieds chaussés de sandales. Ignacio enfila ses mains dans ses poches, se laissant à observer les lieux avec intérêt, ne gardant Fulgura que pour la fin.

- Je connais des gens qui travaillent le dimanche, mais pas à ce rythme, ils ne le font que pour l'argent. Excusez-moi, je ne voudrais pas me tromper deux fois. Est-ce Madame ou Mademoiselle? Ignacio Herrera, Auror au MACUSA.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Lun 10 Déc - 1:10

L'endroit était élégant, pas charmant, pas opulent à l'outrance comme beaucoup de bureaux, non, rien de tout cela, les garnitures des meubles étaient faites d'arabesques florales travaillées. Ses yeux et son visage ne trahissent rien pour le moment, sauf un visage sérieux.

- Le devoir n'attend jamais, qu'importe, le jour ou l'heure, il sonne à nos portes et il ne tient qu'à nous de le finir en temps et en heure. son regard ne quittait pas son visage, ne s'occupant pas de son accoutrement Quant au dérangement, cela dépend de l'objet de votre -visite-.

Quant à la jeune femme, elle portait un costume féminin tout aussi élégant et formel à la couleur bleu nuit, contrastant totalement avec ses yeux verts et ses cheveux cendrés, aucun maquillage outrancier, une chemise blanche et un foulard de soie de la même couleur, une paire d'escarpins et pour les bijoux, aucune alliance ni bague ou collier ostentatoires, seule une lourde chevalière en électrum gobelin ceignait son index droit, en relief le blason de sa famille et sa devise, bien trop lointaine pour le moment pour être aperçue.

La jeune femme écoutait l'individu avec patience et courtoisie, son ton était aimable, sa voix mélodieuse, de par la grâce de sa gent féminine, bien que son visage était sérieux et ses yeux perçants et profonds, par ailleurs reparlant de ce visage, trois striures blanches barraient sa joue gauche, deux fines et courte et une centrale fine et longue, une griffure.

- Mademoiselle. ses doigts se croisent sur le bureau Je vous en prie, asseyez-vous. un laps de temps passe, court L'argent. dira-t-elle en préambule C'est un véhicule pour beaucoup, s'il en est, qui joue un rôle si capital dans le destin de certains êtres, qu'il en devient tragique lorsqu'il est question, non pas d'aisance et de statut, mais de son honneur et de sa sincérité.

Elle se leva, une flexion de la tête élégante afin de saluer l'Auror du MACUSA avec politesse et de reprendre place à son fauteuil, délicatement, sa chevelure se mouvant légèrement, celle-ci coiffée en chignon retenu par un petit bâton d'argent aux diverses arabesques complexes et géométriques.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Lun 10 Déc - 1:50

Une jeune femme élégante qui devait faire la fierté de sa prestigieuse lignée. Herrera avait connaissance des rites et de la bienséance imposée parmi les grandes familles d'Angleterre. Lui même issu d'une famille noble sud-américaine, mais bien moins importante que ne l'était Croupton dans le monde sorcier.
Quand il y fut invité, il ne se fit pas prier pour rejoindre le siège qui lui avait été proposé. Concis - mais seulement quand il le fallait - Herrera s'inclina légèrement avant de prendre place. Et à présent avachi, les jambes étirées vers l'avant... Voilà qui venait vite gâcher les efforts orchestrés depuis son entrée.


- Je ne peux que vous remercier pour votre hospitalité. C'est un beau bureau que vous avez là, peu de gens de votre âge y ont droit... Enfin, peu d'entre eux sont aussi appliqués que vous, je présume.

L'Auror plissa ses yeux de chat, comme pour mieux soutenir le regard tout aussi perçant et félin de son hôte. À l'entendre s'exprimer ainsi, il lui dressa son portrait, un premier croquis du moins. Qu'une Sacrée ait choisit ce département plutôt qu'un autre ne pouvait être un choix fait à la volée. Son statut et ce qu'elle venait faire ici, nul doute qu'il en tirerait quelque chose.

- Quand deux personnes qui ont vécu dans l'aisance innée toute leur vie parlent d'argent, cela ne peut que difficilement les mener vers une conclusion constructive. C'est là tout le cœur du problème contre lequel nous luttons depuis la nuit des temps. Trouvez-vous ce raisonnement trop convenu Mademoiselle Croupton?

Ignacio s'humecta les lèvres en balançant poussivement sa tête de gauche à droite.

- Excusez-moi, mon cerveau s'éteint en fin de semaine. C'est de ma faute, on ne devrait pas parler d'argent un jour traditionnellement destiné au repos. Avez-vous fait vos études à Poudlard, Mademoiselle Croupton?

Une question dont la réponse pouvait sembler évidente. Mais Ignacio avait quelque chose en tête.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Lun 10 Déc - 11:16

Une chose que Fulgura avait apprise, et ce, très jeune, c'était d'apprendre des mimiques, des faciès et des petites réactions, l'analyse passive pouvait-on dire. Connaissait-elle les Herrera ? Pas vraiment, mais elle ne doutait pas que cet homme dût avoir une certaine stature, autant pour être au ministère anglais, mais aussi en temps que représentant d'une autre structure ministérielle ami et allié, de fait, Fulgura reste courtoise et diplomate.

- Je ne suis qu'une représentante du ministère anglais. Sa posture reste droite. Pour le moment aucun signe de relâche, mais en effet, sa famille pouvait être fière. Un outil efficace et un représentant de son utilisateur, la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide ?

Plutôt que de répondre à propos de son âge, elle se permettra une plaisanterie ainsi qu'un mince sourire aimable, qui disait qu'une sacrée n'avait pas un minima d'humour ? Ainsi que les représentants administratifs, même jeune ?

Les félidés s’observent donc, mais pas pour bondir, s'ils étaient dans la savane, ils se tourneraient autour, se jaugeant l'un et l'autre. Bien que pour la jeune femme, il n'y avait rien de mieux que les paroles et les mots, la rhétorique était un art, Merlin savait qu'elle appréciait la culture et l'art oratoire.

- Oui, je le trouve convenu et je vous répondrais que dans l'aisance, il ne faut pas qu'elle se remarque à l'excès, car au lieu de nous sublimer, l'excès nous abaisse ainsi, je répondrais que ce qui se présente simplement s'énonce clairement.

Un subtil mouvement, mais la jeune femme passa sa jambe droite sur la gauche, une tenue plus - détendu - dénotant que la discussion l'intéressait pour le moment. Second mouvement, ses mains se rapprochent de son torse à la limite du gouffre séparant son ventre et son bureau, toujours droite.

- Les jours et les mois ne sont que des mots monsieur Herrera, des ancres nous ramenant dans le temps présent, nous enchaînant à une routine quotidienne. une petite langue rosâtre humecte ses lèvres, tel un aspic J'aime à penser qu'il n'y a pas d'heure ou de jours pour avoir un débat quelconque, qu'importe le sujet.

Une question pouvant paraître d'une évidence désarmante, mais pas plus que cela, le monde était grand et la vie réservait parfois des surprises, mais pas aujourd'hui, à une question simple une réponse simple.

- Oui et vous ? Avez-vous étudié à Ilvermorny ou bien à son homologue du sud Castelobruxo ?

Une question pouvant elle aussi sembler évidente, Herrera étant un Auror du MACUSA, mais le monde pouvait surprendre et le nom de son interlocuteur titillait sa curiosité.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Mar 11 Déc - 1:16

Fulgura aurait bien du mal à situer les Herrera dans un quelconque registre, c'était un nom trop commun outre-Atlantique, et d'emprunt [depuis bientôt plus de quinze ans] pour l'homme qui était assis face à elle. Sans pour autant être un secret, peu de monde au Ministère était au courant. L'étranger paraissait de plus en plus à son aise dans cette pièce, comme s'il n'avait pas l'intention de s'en aller de sitôt. Il fit pivoter sa chaise vers l'un des meubles qui les entouraient.

- De quoi êtes vous chargées ici, exactement? Et votre père, il garde un oeil sur vos travaux?
Il se retourna aussitôt, l'air innocent.
- Dites-moi si je suis trop indiscret. C'est un de mes défauts.

L'Auror se retournant une nouvelle fois, il en profita pour réfléchir, laissant ainsi défiler les secondes. Des blancs ponctuaient régulièrement ses discussions, si certains pouvaient trouver cela gênant au début, ils finissaient éventuellement par s'y acclimater.

- Je ne peux qu'être en accord avec vous, Mademoiselle Croupton. Si tous les Sacrés voyaient le monde sous cette forme, l'Angleterre serait plus unie. Vos... semblables de votre génération, partagent-il cette philosophie sur la fortune innée? J'ai cru comprendre que beaucoup d'entre eux avaient périt. Ceux qui, comme vous, ont survécu à cette malédiction mériteraient qu'on entende parler d'eux un peu plus souvent.

Acomodé sur sa chaise- les traits sereins, et ce doux sourire qu'il semblait préserver même quand il était neutre. Ignacio aimait la vie, il n'y avait rien de plus criant de vérité. Mais pour vivre dans ce monde qui était le leur, il fallait aussi savoir survivre. Ainsi, il prêtait une grande admiration pour ceux qui parvenaient à s'en sortir, quelques soient les circonstances.
Ignacio ne quittait plus du regard son hôte, car voici qu'elle le captivait avec un sujet substantiel pour lui : le temps.


- Mais nous devons lutter contre cette routine quotidienne, Mademoiselle Croupton. N'est-ce pas ici une opportunité que vous avez avec le CMI? Notre office est une raison morale pour découvrir ce que l'on ne voit pas depuis nos bureaux alphabétiquement rangés.
Mademoiselle Croupton, n'avez-vous jamais entendu parlé du Secret du Bonheur?


Le capitaine du MACUSA balaya l'air avec sa main, le bras maintenu contre l'accoudoir de sa chaise. La réponse fut presque sèche par rapport au reste de leur discussion.

- Castelobruxo.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Mar 11 Déc - 13:00

Libérant enfin le bureau de ses mains, croisant ses bras contre elle, le dos contre le dossier du fauteuil, toujours une jambe sur l'autre, une position bien plus apte aux palabres, il en fallait bien plus pour décontenancer la jeune femme ou faire preuve d'indiscrétion, ses années à Poudlard lui on apprit la patience.

- Les langues, les sciences économiques, les sciences politiques ou d'autres champs de pensée tout aussi importante, me confrontant à des situations difficiles telles que les ressortissants étrangers, des besoins d'intervention magique en étroite collaboration avec d'autres départements, des troubles politiques... Dans une pareille conjoncture particulièrement en période de crise, je suis responsable avec mes collègues des ressortissants de mon pays et m'a principale caractéristique doit être le sang-froid, la rigueur afin de gérer de telles situations. Pour mettre de l'ordre dans mes activités, je me charge de faire des enquêtes pour avoir une idée de l'endroit où se trouvent mes compatriotes, la politique, situation géopolitique, problématique, possible répercussion.

Faisant des gestes d'une main, la libérant de sa position, présentant le bar, comme pour dire «Désirez-vous un rafraîchissement ?», qu'il se serve s'il le désirait, le bar était fourni d'alcool divers pour les invités étrangers ou quelques individus exceptionnels, cependant Fulgura ne buvait jamais d'alcool, jamais. Elle reprendra ensuite ses explications.

- Enfin, il faut avoir un bon esprit d'analyse et de synthèse, faire montre d'une excellente capacité de communication, être réaliste et pouvoir travailler en équipe. Il faut être prêt à vivre à l'étranger si le besoin s'en fait sentir, jouir d'une parfaite santé, avoir le sens de la conciliation, le don des langues, des connaissances politiques, juridiques, historiques et économiques étendues. J'ajouterais monsieur Herrera qu'il faut posséder une certaine ouverture d'esprit et de bonnes capacités d'adaptation accompagnées d'une grande mobilité d'esprit, en somme cela dépend des missions, mais présentement je gère la paperasse administrative des différents conflits politiques ou problème, inhérent à notre situation, remettant des rapports d'analyse.

Et sans scié ne serait-ce un instant, répondant avec précision, méticulosité et analyse, elle ne doutait pas un instant qu'il savait tout ceci, mais... Fulgura était ainsi, efficace, quant à la question sur son père, pour sa part ne quittant pas un seul instant le visage de son homologue du MACUSA.

- Mon père étant du département des accidents et catastrophes magiques, n'a pas à connaitre les débouchés de mes travaux, j'en réponds à monsieur Pollux Black ou un autre directeur de bureau de la CMI. laissant un temps Votre curiosité est-elle satisfaite monsieur Herrera ? Je ne me formalise pas pour si peu. Parlez-moi de votre métier, qu'est-ce qui caractérise et fait d'un auror un bon auror ?

Lorsqu'on risque de finir interrogatrice en ayant 13 à 15ans avec un vétéran du ministère afin d'effectuer des interrogatoires d'autres enfants, on ne se formalise plus de grand-chose, par ailleurs, la jeune femme abhorrait les mensonges, de plus en plus, bien qu'ils soient capitaux dans certains cas, elle avait du mal à retenir ses migraines bien souvent, surtout au ministère, mais cela est une autre histoire et son interlocuteur, n'a pas cette information, quant aux sacrifices, même à son âge elle connaissait parfaitement cela.

- Mon éducation à été faite d'une manière à m'apprendre les valeurs, le gaspillage n'est pas de mise. Fulgura n'a plus de camarades ou presque, soit en disgrâce, soit mort, même des suicidés, il n'en reste qu'un qui n'est pas digne. Cette piqûre durcira son visage un instant, regardant toujours son interlocuteur. La réalité de la vie nous recouvre de son linceul, et celui-ci est cruel et sans pitié, il n'y a qu'une chose qui est irrémissible : la faiblesse, car seuls les victorieux écrivent l'histoire, «Bellum omnium contra omnes». penchant légèrement la tête sur la droite Qu'en pensez-vous monsieur Herrera ?

Toujours dans sa position, des yeux toujours aussi profonds et perçants à l'image de ceux de sa famille. Petite, Fulgura était une enfant aventureuse, combative en voulant plus et naïve, mais la vie frappe les naïfs à coup de bâton, les faibles tombent, les forts s'en relèvent.
La jeune femme appréciait deux phrases - fortuna sourit aux audacieux - et la seconde - rien n'est gratuit -, c'était sur ces bases qu'elle avançait, elle n'avait plus rien de la petite fille de Poudlard.


- La CMI offre des missions diverses et variées, permettant d'apprendre autant sur le terrain que par la théorie administrative, offrant la possibilité de rencontre individus extérieurs un geste en direction d'Ignacio En voilà un exemple, encore jeune, et pourtant me voilà, comme vous le disiez avec un bureau et des devoirs, il ne tiendra qu'à moi de briser la routine afin d'atteindre de nouvelles strates, saisir les occasions.

Elle se permettra un sourire, elle était friande de philosophie, de culture et des livres, il fallait l'admettre, elle était plus intellectuelle que guerrière, potionniste et savante, lorsque d'autre préférait la force brute.

- Éclairez-moi monsieur Herrera.

Elle n'ajouta rien, c'était une réponse à l'une de ses interrogations, elle écouta plutôt sa tirade.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Mar 11 Déc - 22:43

New York ne lui manquait plus en cet instant, Ignacio venait de trouver une nouvelle partenaire de débats au Ministère et ce n'était nulle autre que la fille du célèbre Vlad Croupton. Cette demoiselle qui se faisait bien discrète dans les bureaux du CMI était finalement loin d'être avare en discussions, mais l'agent du MACUSA notera qu'elle avait esquivé ses interrogation sur le sort de ses semblables, les autres jeunes Sacrés. Il pensait que depuis le temps, de l'eau avait coulé sous les ponts, peut-être s'était-il trompé.

-J'avoue ne pas m'être informé de la situation. Y a-t-il beaucoup de sorciers anglais qui croient encore au American Dream? Je peux vous assurer que dans la situation inverse, la nôtre, et surtout plus au Sud, beaucoup de sorciers rêvent de l'Europe, et de l'Angleterre.

Suivant naturellement des yeux les mains de Fulgura qui les dirigeaient vers son bar personnel, l'homme sembla pour la première fois gêné. Il se râcla la gorge, répondra lui aussi par un geste de la main, «non» semblait-il dire, alors qu'il se redressait sur sa chaise.

- Je vous remercie. Mademoiselle Croupton, je pense que je n'aurais pas mieux défini que vous le rôle important qu'a ce département. Il nous concerne tous, et puisse-t-il un jour concerner davantage les sorciers qui ne travaillent pas au Ministère. Il pris appuie sur l'accoudoir à sa portée, pour prêter une attention plus approfondie sur ce que Fulgura pourrait laisser transparaître de la relation qu'elle entretenait avec son père. Curiosité satisfaite, ses lèvres s'étirèrent en un large sourire.

- Entièrement satisfait. J'espère que vous ne le prenez pas mal, mais je pense qu'il n'y a pas plus grande bénédiction que des parents qui se préoccupent réellement de leurs enfants, au de-là des liens du sang. J'irais jusqu'à dire que c'est une chance.
Ce qui caractérise un auror et fait de lui un bon auror?
Ignacio haussa les sourcils, surprise tintée de malice. Il mis un temps à répondre, avant d'élever la voix.

- C'est un métier plus versatile qu'on ne le croit, il y a différents profils. Vous avez des aurors comme mon vieil ami Elohim Cesari, idéalistes, qui n'hésitent pas à sortir leur baguette même quand la hiérarchie y est réfractaire. D'autres qui préfèrent manœuvrer dans l'ombre, comme sa femme, Maria Cesari. Définitivement, c'est une question que l'on ferait mieux de poser à mes collègues du Ministère, c'est l'élite de l'élite qui est présente sous nos pieds.

C'est ainsi qu'il aura esquivé l'interrogatoire surprise, d'une courbette dont il ne nierait pas pour autant la véracité, du moins si Fulgura n'insistait pas plus loin sur le sujet. Herrera maintenait une attitude passive mais on ne peut plus alerte et observatrice, c'était sur ce point qu'il s'en sortait le mieux. Il plissa instinctivement des yeux à remarquer le changement d'expression chez son interlocutrice, mais il n'avait aucun talent en legilimancie.

- ... Je pense que je vous répondrais «Fluctuat nec mergitur», que cela dépend comment on interprète la faiblesse. J'ai vu des gamins qui manquaient d'assurance en eux la première fois qu'ils ont mis les pieds au Congrès, car ils avaient trop peur d'échouer dans les diverses formations auxquelles ils s'étaient inscrits. Éventuellement, leur détermination est accrue quand on leur demande d'agir et non plus de se vendre. Et l'image a peut-être trop d'importance dans certaines sphères, dans certaines familles... Que certains n'ont pas l'occasion de prouver ce qu'ils valent, car ils souffrent trop vite du poids de la comparaison.

Un tic nerveux de l'épaule, sans incidence, et Ignacio se reposa plus confortablement sur son siège.

- Mais Mademoiselle Croupton, si je n'avais pas eu la merveilleuse idée de frapper à votre porte, peut-être ne nous serions nous jamais rencontré. Cela fait une semaine que je suis revenu de New York, et je n'ai pas le souvenir de vous avoir vu une seule fois au réfectoire, et croyez-moi que je m'en serais rappelé.

Ignacio sourit en haussant les sourcils, et la désigna avec la désinvolture qui était la sienne.

- Regardez-vous. Peut-être que c'est les prétendants, qui ne doivent pas manquer, que vous tentez d'éviter. Mademoiselle Croupton, cette histoire risque d'être un peu longue, êtes-vous sûre que vous avez le temps? Je ne voudrais pas interférer sur un dimanche comme les autres, dévoué au service du Ministère.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Mer 12 Déc - 14:10

Certains répondraient que l'eau coule, mais que la peine et la rancune restent, tapis sous le lit d'eau, toujours aussi attentive, elle écoute sans broncher pour le moment toujours dans sa position, répétant in spiritus American Dream.

- Les sorciers particulièrement anglais sont plus pragmatiques, néanmoins... Monsieur Herrera, la terre américaine est spéciale, nous sommes étroitement liés anglais et américains, souvenez-vous, la chasse aux sorcières de Salem, le besoin d'un secret magique, le MACUSA n'était qu'un murmure avant de resplendir sous la poigne de fer du premier président du congrès Josiah Jackson, l'homme de fer, en 1693.

Plissant les yeux, sérieuse, toujours aussi sérieuse, une grande historienne, cette Fulgura, ses notes à Poudlard en témoignent ainsi que son profond respect de l'histoire et de la culture, oui, elle était ainsi, fermant les yeux, comme un souvenir lointain ou alors... peut-être voulait elle donner une dimension sacrée à ses prochaines paroles, patriote de l'histoire sorcière.

- Les premiers des douze premiers Aurors à s’être portés volontaires sont restés gravés à jamais dans l’histoire de la sorcellerie des États-Unis, que dis-je... dans l'histoire sorcière monsieur Herrera, comment pourrions-nous oublier ce courage et cette bravoure ? Ils étaient si peu nombreux et les défis barrant leur chemin étaient si grand qu'ils savaient... ils savaient monsieur Herrera qu'ils sacrifieraient leurs vies en acceptant cette responsabilité, pour une cause juste, pour la survie.

Rouvrant les yeux, un sourire fin, mais emprunt d'un profond respect, après tout le blason de la famille Croupton était un oiseau tonnerre, elle avait du respect pour l'homme en face d'elle, pour ce qu'il représente, un rempart face à la barbarie, un descendant des pionniers, un combattant.

- Moi, je n'ai pas oublié, ni les enjeux, ni les noms, ni le pourquoi, ma famille possède une branche en Amérique, ils habitent en Arizona, c'est bien plus qu'un rêve, c'est un devoir. Alors monsieur Herrera, oubliez-vous cette histoire et ses enjeux ? C'est à vous en tant qu'auror du MACUSA que je demande, car vous avez une responsabilité.

Fulgura était une véritable oratrice, maîtresse de la rhétorique et de l'histoire de la magie, mais surtout, elle avait un respect pour ses aînés, son histoire et la cause sorcière, c'était une personne loyale envers sa cause, sa baguette était elle aussi spéciale, baguette qu'elle placera délicatement sur le bureau, toute torsadé comme une plume s'enroulant sur elle-même, une couleur crème presque blanche et d'un manche à tête d'aigle, mais ce n'était pas un aigle, Herrera reconnaître le volatile aux yeux d'ambre, au centre du bureau à l’effigie de la chevalière de la jeune femme, la devise de sa famille était explicite - Et sanguis dolores -, de sang et de douleur, ses mains restent sur le bureau les doigts s’emboîtant les uns dans les autres.

- La famille et les parents, c'est une chose sacrée, le sang et la famille monsieur Herrera, la famille nous rattrape toujours, de même que nos devoirs et notre histoire, c'est à nous d'être digne de celle-ci, de faire honneur aux nôtres, pas seulement pour survivre, car n'importe quel animal survivrait, non, nous devrions tous avoir un but précis ; repousser les limites toujours plus loin à travers les embûches jusqu'aux étoiles.

Elle était encore jeune, c'est vrai, mais la fougue de la jeunesse lui donnait des ailes, peut-être s'y brûlera-t-elle, tel un Icarus des temps modernes et dans ses yeux, toujours aussi profonds et perçants, une flamme ne s'éteignait jamais, passant outre les cernes, les épreuves et la fatigue.

- Le bateau fluctue, mais jamais ne sombre n'est-ce pas ? C'est une belle idée, peu importe les responsabilités, nous devons faire ce qui doit-être fait et ce au péril de nos vies, les poids... je comprends ce que vous voulez-dire, mais ne sommes nous pas là pour briser les poids ? J'aime à croire que notre courage se mesure à nos actes et à nos choix, il faut faire des sacrifices.

Elle place une de ses mains sur son glabre et pâle menton féminin, fin, songeuse et, caressant ce dernier d'une main distraite, mais il n'y avait que cette main qui l'était, elle ne l'était pas elle, Fulgura était une mentaliste, les tics, les mensonges, les mimiques et les émotions... c'était son affaire, son atout principal dans sa carrière au ministère, Maladred lui avait lui aussi beaucoup appris en très peu de temps, bien d'autres personnes aussi, elle avait eu bien des expériences en peu de temps, Ignacio n'était pas Legilimen en effet, mais Fulgura n'était pas Occlumen.

Laissant son menton, Fulgura tapota le bureau de deux doigts, regardant toujours son interlocuteur, particulièrement dans ce que l'on nomme le miroir des âmes.


- Je ne mange jamais avec les autres au réfectoire, je mange ailleurs, changeant toujours d'endroit, j'écoute aussi, je suis toujours à l'écoute, savez-vous pourquoi ? mais elle n'attendait pas de réponse, elle y répondra elle-même Car j'adore les rumeurs voyez-vous... l'on dit que les faits sont parfois trompeurs et en revanche de cause, nous disons que les rumeurs, qu'elles soient vraies ou fausses, sont souvent révélatrices, alors j'écoute, mais pas au réfectoire, peut-être aurons-nous l'occasion d'avoir une prochaine discussion dans un endroit que je connais bien, un endroit ou les rumeurs tombent d'aplomb comme les rayons d'un soleil ou... l'ombre d'une éclipse.

La jeune femme ne perd pas contenance, faisant un simple geste de la tête, une flexion légère du cou en réponse au geste désinvolte de son homologue du MACUSA, avant de répondre simplement, un léger amusement face à cette remarque pouvant paraître sarcastique et/ou désobligeante.

- Disons que nous prenons un instant sur nos temps libres afin de parler, personne n'en portera le grief au contraire, j'ajouterais aussi que je suis curieuse.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Ignacio Herrera le Lun 17 Déc - 4:24

- Josiah Jackson, le belliqueux. Il est impossible de l'oublier, son visage et les fragments de ses pensées se trouvent partout au Congrès, il n'existe pas un membre du MACUSA qui ne connaisse pas par cœur au moins une de ses maximes. Il a dû aider, car sans ses fondations, nous aurions peut-être aujourd'hui tous disparus.

Aussi grand guerrier qu'avait pu être Jackson, il aurait eu bien du mal à réduire les pertes occasionnés au cours de la dernière décennie. Effectifs réduits, le MACUSA se reconstruisait délicatement dans l'ombre, et entre les colonnes, de nouveaux visages émergeaient. Des méthodes de recrutement étonnantes, parfois douteuses. Seraphina Picquery et Scott W. Millers avaient leur conception, de ce que devait être le renouveau. Ignacio était admirateur de cette idéologie et de ce qu'elle inspirait pour le futur.

- Nous ne les oublierons jamais. Et nous tentons humblement de les honorer, du mieux que l'on peut, et avec le peu qu'il nous reste. Mlle Croupton, l'histoire doit perdurer avec les générations futures, puisse-t-elle aussi devenir éternelle. Mais, quand tout ce que l'on a d'estimable n'est plus qu'histoire, le désespoir prend vite le dessus sur les anciennes valeurs. Prenez ces mots comme vous le sentez, rappelez-vous simplement que surmonter l'état de survie ne se couple pas toujours avec l'héroïsme. Un jour viendra où le Ministère et le MACUSA travailleront à nouveau ensemble, main dans la main, avec confiance, sans ambiguïté, et sans convoitises.

Celui que l'on surnommait "Le Chat" dans les couloirs du CMI hocha modestement de la tête, avant de fermer les yeux. Il se rappelait de la nuit, du feu, de ses hurlements de torture dans les rues de Seattle. Un cauchemar qui revenait encore souvent, mais il était incapable d'en parler, pas lui, personne ne donnerait de considération à ces remords. Un millard de flocons de neige, c'était l'hiver 1948 de la liberté, c'est ce qui lui fit rouvrir les yeux. Après un instant de torpeur, un phosphène d'étoiles dont il tenta tant bien que mal de se débarrasser vgoureusement avec sa main. Ignacio respira lourdement par le nez, toujours attentif. Il poursuivit avec étonnement.

- J'ignorais que votre famille était aussi représentée chez nous. En Arizona? C'est très intéressant. Que font-ils de leur vie là-bas? Si d'aventure, ils souhaitent faire une virée d'ouest à est... Ils seraient bien accueillis au Congrès, vous avez ma parole.

Sa "parole" pouvait-elle avoir une valeur aux yeux d'une Sacrée? L'Auror tenta de déchiffrer du mieux qu'il pouvait les moindres faits et gestes de son hôte.
Fulgura Croupton était une jeune femme sûre d'elle, du moins lui tenait-il à cœur de le démontrer face à l'inattendu ou à une potentielle menace. D'évidence, elle était passionnée par la fonction qui lui avait été attribuée par le CMI, ou par son père... Herrera avait noté comment la demoiselle aux cheveux cendrés était monté au créneau au moment où il avait évoqué son paternel. Peut-être lui avait-on fait des remarques à ce sujet, et plutôt que de les entendre, elle préférait se concentrer sur ce qu'elle était capable ou non d'accomplir. Seule. Visiblement.


-  Repousser les limites toujours plus loin à travers les embûches jusqu'aux étoiles... Josiah aurait adoré. Ignacio esquissa un sourire amusé, mais bienveillant. La famille nous rattrape toujours, je ne peux pas vous nier là dessus. C'est le seul amour qui nous reviendra quoi qu'il arrive, c'est peut-être cette assurance qui nous écarte parfois les uns des autres. Après tout, pourquoi polir ce qui nous appartiendra jusqu'au bout? Mlle Croupton, que désirez-vous posséder qui ne vous appartient pas déjà? Vous êtes si jeune, à un poste dont beaucoup rêveraient. Qu'est-ce qui peut bien vous rendre si déterminée dans votre façon d'être? J'aimerais beaucoup le savoir.

L'agent du MACUSA se redressa sur sa chaise, enchanté par le dialogue qui avait lieu. Il pensait déjà avoir répondu sur la question du sacrifice, et par précaution, il préférait ne pas s'étendre sur le sujet. L'avenir dicterait si pragmatisme et récompense formaient une union soudée.
Herrera opina du chef, le regard perdu sur le bureau qui les séparait. Il souriait.


- Ce serait un plaisir de partager un repas avec vous, Mlle Croupton. L'Auror se caressa la nuque, comme si cela l'aidait à se remémorer de ces vieux souvenirs.
J'en aurais d'autres, des histoires. Celle-ci se passe en Inde, à la toute fin des années 20. Je devais avoir à peu près votre âge. L'Auror ouvrit grand les yeux. J'avais les cheveux longs, tout comme vous, mais je devais être beaucoup moins... déterminé, mais surtout passionné comme vous l'êtes. Cette flamme que je vois dans vos yeux, elle m'avait manqué ce jour-là.
Ignacio Herrera

Ignacio Herrera


Baguette : Hêtre, Snallygaster

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue151/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (151/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue143/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (143/150)
Statut: Auror

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Fulgura I. Black le Lun 17 Déc - 18:22

Elle écoutait dans un silence et un calme solennel, elle devait bien cela à son homologue américain, l'avenir était toujours sur les fondements des actes de valeureux et les USA n'en était pas absout, au contraire, le MACUSA était la terre des exilés, en cela... lui reviendra un poème bien spécifique de New York suite aux paroles d'Ignacio, bien connu de tous et devise de la ville phare du MACUSA New York.

- Ne travaillons-nous pas déjà main dans la main, c'est bien pour cela que vous êtes ici non ? Quant au reste de vos paroles... il me vient une citation d'un poème ou plutôt... d'un sonnet, celui d'une des nombreuses fille d'exilés, vivant dans ce pays de rêve, certains douteront d'autres non, que l’Amérique flanche, mais je sais que lorsque l'aigle s'élèvera de nouveau, nous serons frappées par sa splendeur. un petit geste de la main Connaissez-vous ce sonnet ?

Sans plus attendre, la jeune fille lui récita ce dernier venant d'une obscure personne, impossible à savoir s'il s'agissait d'une sang pur, mêlé ou autre, c'était aussi cela la magie de l'histoire, l'incertain.

"Donne-moi tes pauvres, tes exténués,
Tes masses innombrables aspirant à vivre libres,
Le rebus de tes rivages surpeuplés,
Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte
Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !"

Doutons de bien des choses, mais pas de la capacité de l’Amérique à se relever d'une hécatombe, elle trouvait ce sonnet amusant, particulièrement dans le contexte du pays et des idées reçues, mais c'était une autre histoire, surtout lorsque nous savions d'où venait la statue de liberté et sa signification, amusant non ? Ses connaissances prouvaient qu'elle connaissait parfaitement l'histoire des états unis et en disait bien suffisamment quant à l'idée qu'elle se faisait.

- Ce n'est pas le passage entier, seulement le plus connu, celui de votre statue surplombant le port de New York, quant à la branche se trouvant en Arizona, c'est le lieu ou vivent les oiseaux tonnerres, nous avons des entreprises afin de fournir les matières premières autant aux Américains qu'en Angleterre pour les baguettes magiques, bois et cœur, outre d'autres moyens et vente, celle-ci est la principale, une activité noble et digne pour la cause sorcière,

Un temps d'attente, avant une reprise.
- Je me suis rendue en Amérique petite, il y a bien longtemps avant l'âge terrible, je me souviens à peine du Woolworth Building, mais je n'oublierais jamais la magie de ce bâtiment et sa porte d'or. sourire en coin Un jour peut-être m'y rendrais-je en mission ? J'en serais heureuse de venir en aide au MACUSA s'il le fallait, au nom du ministère.

Répondant ainsi à sa parole, oui, elle comptait, toute chose compte, après tout que serait un Auror sans paroles ? Bien que seul les sacrés croyaient aux sacrés, les autres étaient... différents.
Mais cela n'empêchait pas d'avoir une confiance en soi, toute relative, qui serait-elle de plus si elle insultait un membre d'une nation amie ? C'était après tout son rôle de diplomate dans la CMI, faire preuve de bagou et de savoir-faire, de courtoisie aussi, en cela la culture primait avec Fulgura jusqu'à présent, son invité se montrait à la hauteur.


- La famille est plus importante que tout monsieur Herrera, beaucoup l'omette, pourtant... elle est la garante de toutes choses, mais je me garderais bien d'une chose, que l'homme ordinaire est exigeant avec les autres, alors que l'exceptionnel, n'est exigeant qu'avec lui-même.

Ah... une question pertinente, une question qu'elle avait besoin de chercher loin... très loin dans son esprit et d'un sourire aux lèvres, sincère, elle ne souriait plus beaucoup, bien peu de sujets lui apportaient un sourire.

- Il y a bien des histoires, l'une des pires est... je pense celle à propos des obscurus, vous plus que personne le savez bien, quant elle dit vous, elle parle des Américains, secouant la tête, elle dira Je ne désire pas posséder, je désire au contraire faire et créer, œuvrer pour la cause sorcière monsieur Herrera aussi présomptueux que cela peut-être à mon âge, déjà toute petite je n'avais que cette idée, ma mère est morte avec cette idée, mon père ne cesse de défendre les sorciers, tout simplement, je désir faire sublimer notre communauté.

Regardant autour d'elle, les documents et le bureau, récupérant sa baguette, la regardant, elle dira en même temps, Cela commence ici, dans ce bureau avec quelques feuilles, bouquins et paperasse, un tampon et quelques plumes. elle range sa baguette, un regard entendu à son homologue du MACUSA. Prenez ces mots comme vous le sentez.

Elle écouta, attentivement, sans l'interrompre, cependant... la passion n'était pas toujours un gage de valeur pour d'autres, combien de douches froides avait-elle eu ? Plusieurs, mais jamais son ardeur n'était retomber.

- La passion... des yeux hallucinés par le miroitement d'une flamme, celle de la gloire et dans un bond brutal nous courons à la victoire. Croire en soi et qu'importe le reste, passant outre les pleurs et les cris, les affres noires,  la passion fait de nous autant l'idole que le fléau, je pense monsieur Herrera, que la passion est tel un vent qui souffle derrière nous, qui nous propulses toujours plus loin, mais j’approuve l’adage de feu ma grand-mère « Quand on n’a pas de phénix, il faut manger un dragon. »

C'était à son tour d’opiner du chef, l'invitant à poursuivre son histoire, curieuse de la suite.
Fulgura I. Black

Fulgura I. Black


Baguette : Charme, oiseau-tonnerre

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue116/200Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (116/200)
Volonté:
Bureau de Fulgura I. Croupton Left_bar_bleue89/150Bureau de Fulgura I. Croupton Empty_bar_bleue  (89/150)
Statut: Diplomate

Revenir en haut Aller en bas

  • Demander un roll MJ

Bureau de Fulgura I. Croupton Empty Re: Bureau de Fulgura I. Croupton

Message par Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum