Quelque part dans les Highlands

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 15:16



Région du Nord-Ouest de l'Ecosse, c'est une région essentiellement montagneuse et particulièrement isolée. Les collines y sont très nombreuses et le sol demeure rocailleux, ce qui rend les randonnées farouchement difficiles. Pour ne rien arranger, c'est un territoire très peu fertile dans lequel le ravitaillement local est souvent affreusement complexe. Heureusement, tout n'est pas noir dans ce schéma. Les voyageurs désespérés pourront se revigorer dans les eaux des nombreux lochs où s'émerveiller à la vue des splendides bancs de fougères qui essaimaient un peu partout ou de l'imposant Ben Nevis, haut de plus d'un kilomètre.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 15:23

Cela faisait maintenant deux jours que la reniée avait été jetée dehors. Inutile de dire, qu'Emma Sobeck venait de s'ajouter à la liste des gens qu'elle devait tuer. Elle aurait du se douter que cette petite garce opportuniste la trahirait un jour ou l'autre. Voilà ce qu'il en coûte lorsque l'on essaie de se montrer poli envers les gens.

Quoiqu'il en soit, sa colère avait largement eu le temps de retomber. Son addiction au tabac avait été ce qui l'avait le plus tiraillée lors des premiers jours mais, rapidement, le froid, la faim et la douleur causée par une vilaine chute avaient fini par prendre le dessus. Là, perdue au milieu de nul part, elle n'était même pas certaine d'aller dans la bonne direction. Si sa relative connaissance du terrain et ses compétences en astronomie lui permettaient de vaguement se repérer, son chemin demeurait parfaitement approximatif. Ses provisions étaient vides, elle ne dormait presque plus de la nuit tant la protection de son feu étaient essentielle et la fatigue diminuait chaque jour son rythme de marche...

Au petit matin du cinquième jour, elle resta assise jusqu'à ce que le soleil n'est atteint son point culminant. Elle n'avait tout simplement plus la volonté de continuer. Qu'est ce qui la poussait à se faire du mal après tout? Personne ne l'attendait à Londres. Rien dans sa vie ne méritait que l'on ne lui accorde ne serait-ce que l'ombre d'un effort. Alors, elle resta là. Assise, à attendre que la faim, le froid ou autre chose ne fasse son oeuvre.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 15:42

Une odeur de viande cuite au charbon parvient jusqu'aux narines de Myranda.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 15:48

Le temps passait et elle ne faisait toujours rien. La résignation avait ce côté anesthésiant, presque réconfortant qui tendait à juste se laisser aller... Pourtant, lorsque l'on est presque replongé à l'état sauvage, ce sont les besoins les plus primaires, les plus instinctifs qui prennent le dessus. Ses narines s'écarquillèrent doucement tandis qu'une odeur qu'elle n'aurait jamais pensé pouvoir sentir de nouveau titilla son odorat.

Le plus péniblement du monde, la jeune femme tâcha de se relever. Elle cacha sa baguette dans l'un des manches de son manteau et tâcha d'avancer le plus discrètement possible vers l'odeur.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 16:04

C'était un homme on ne plus ordinaire, une cinquantaine d'années discernables à la largeur de sa ceinture. Le front dégarni, barbe clairsemée - l'odeur venait du gibier qu'il tenait juste au dessus d'un feu soigneusement préparé, au centre de quelques galets. L'homme sifflotait, guilleret sans doute à l'idée du festin qu'il allait s'offrir. Pour l'heure, il n'avait aucune idée que quelque part non loin de là, on l'observait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 16:14

Lorsqu'elle était à Londres, la reniée avait souvent volé les étables des commerçants. Néanmoins, ici, les choses étaient différentes. L'homme qu'elle avait dans sa ligne de mire, était sans doute un chasseur où un villageois. Si elle venait à le voler, elle ne réduirait pas son chiffre d'affaire, mais volerait tout simplement la nourriture qu'il comptait consommer.

Elle n'avait tout simplement pas la volonté de l'attaquer en traître. S'il devait refuser et bien soit. Elle n'avait rien à se reprocher. Contrairement aux bouffes-merdes de Poudlard, elle n'avait jamais fait de mal à personne et ne comptait clairement pas commencer sur quelqu'un qui ne lui avait rien fait. Son choix était arrêté. Mourir de faim la conscience tranquille valait mieux que continuer à mener cette vie pathétique.

Elle leva ses deux mains en signe d’apaisement et fit quelques pas vers le barbu.


Excusez-moi, monsieur!

Dit-elle d'une voix légèrement embarrassée.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 16:31

L'écossais esquissa un nouveau rythme à la vue de la jeune femme qui l'avait interrompue. Il roula des yeux et émis un sifflement admiratif.
La moitié de ses dents s'étaient fait la malle au cours de sa vie.


- Bah alors petiote! Tu t'es perdue? On est loin du village...

Avait-il de mauvaises intentions, ou alors croyait-il au piège tendu avec appât? Il fit mine de grommeler quelque chose, et se saisit aussitôt de la carabine qu'il avait à portée. Il était petit mais vif, une allure mélangeant Gérard Jugnot à Thomas Ringer.

- Ton histoire a intérêt à être bonne, petiote!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 16:44

Voilà maintenant qu'elle était mise en joug alors qu'elle voulait seulement demander un peu de nourriture. La vie ne lui faisait définitivement pas le moindre cadeau. Qu'à cela ne tienne. Se faire abattre ici et maintenant, par un pathétique vieux moldu, serait sans l'ombre d'un doute une mort à la hauteur de sa misérable histoire.

Je ne suis pas armée et personne n'est avec moi je vous le jure!

Se lamenta-t-elle sur un ton absolument pathétique tandis qu'elle levait les deux mains plus haut encore.

Si vous voulez tirer allez-y! Au moins cela mettra fin à ma misérable vie! Quelques petites larmes coulaient le long de ses joues.

J'ai été chassée de mon foyer et ma famille m'a abandonnée! Tout ce que je voulais c'était de quoi grignoter un petit quelque chose...
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 16:54

- Oh, oh, oh, oh! Brixton me prend vraiment pour un imbécile!

L'homme se redressa lentement, passant la carabine à l'épaule. Il restait on ne peut plus méfiant.

- La petiote est mignonne et elle sait pleurer, elle fait une bonne actrice!

Hagard, il s'avança rapidement vers elle - les genoux légèrement pliés, alors que ses deux petits yeux gris ricochaient dans tous les sens. Du bout de l'index libre, il dessina brièvement quelques cercles en l'air.

- Vide tes poches, petiote. Et que ça saute! Flingue, couteau, je veux tout voir!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 17:00

Sans faire le moindre geste brusque, la reniée vida son sac à main et ses poches. Il n'y avait ni flingue ni couteau à l'intérieur. En réalité il n'y avait pas grand chose puisque le professeur Brigham lui avait déjà presque tout pris. Ainsi, deux petits flacons remplis furent déposés au sol, quelques photos sur lesquelles figuraient la reniée ainsi qu'un autre petit garçon qui n'était autre qu'Aaron Flint et... Un trognon de pomme. Myranda laissa ensuite tomber sa baguette. Il ne lui restait absolument rien.

J'ai l'habitude que personne ne me fasse confiance cela a toujours été comme ça...

Se lamenta-t-elle une fois encore tandis qu'elle reniflait bruyamment et réprimait de nouvelles larmes.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 17:16

Le petit bonhomme maintenait son fusil à l'épaule, ne prêtant pour l'heure guère attention aux doléances de Myranda. Une force physique importante émanait de ces contours trapus. Il tira sur le sac, et s'accorda un instant pour examiner ce qu'il voyait.
L'homme signale dans un premier temps les deux fioles.


- Drogues.

Il renifla, pointant cette fois-ci les photos.

- Fils, la petiote est trop jeune et le père a fuit ses responsabilités.

L'homme avala sa lèvre inférieure sous sa barbe hirsute et acquiesça à ses propres déductions qu'il jugeait fort probables. Il sembla surpris par le bois qu'il aurait été bien incapable de nommer. L'homme regarda la gamine en pleurs, en haussant les sourcils.

- Il est où le petit? J'ai assez de viande pour vous deux. Mais il me faudra quelque chose en échange.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 17:32

Son fils? Il était vrai que la différence d'âge entre la reniée et son petit frère pouvait laisser penser que... Cela valait sans doute le coup d'exploiter ce mensonge. Néanmoins, son orgueil fut piqué à vif lorsque le moldu considéra ses deux potions comme de la drogue.

D...De la drogue? Elle secoua convulsivement la tête. Non, ce n'est pas de la drogue... J...Je m'y connais un peu en herboristerie... C...Celle-ci Elle désigna la potion de puissance. Est un puissant revigorant... Elle rendrait sa force à un moribond l'autre est ratée mais je voulais la garder... Au cas où...

Elle n'était absolument pas ratée mais il valait mieux que le chasseur ne connaisse pas son réel effet. Cela paraîtrait on ne peut suspicieux.

J...J'ai déposé mon fils dans la seule famille qui lui restait... J'étais trop pauvre pour m'en occuper alors je l'ai amené là bas mais... Ils n'ont pas voulu de moi mais lui...

Elle prit une grande inspiration. Elle était sur le point de s'effondrer une nouvelle fois.

Il a un toit et de la nourriture maintenant... Elle renifla bruyamment une fois encore. Ses yeux avaient de plus en plus de mal à contenir ses larmes. Il va aller à l'école et devenir quelqu'un de bien... Moi ça n'a pas d'importance, je voulais juste qu'il soit en sécurité...
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 17:54

Le chasseur avait déchargé son arme, son instinct lui disait que personne ne viendrait pour lui, ce qui avait de quoi le soulager. La jeune mère n'était donc pas un appât tendu par Brixton.

- Un puissant revigorant... bah voyons, bah voyons! Tu ne me feras rien avaler de tout ça, sorcière!!

L'homme s'accapara de la fiole pour en flairer le contenu du bout de son nez en trompette.

- Mmh. De quoi empoisonner le chien de Brixton, parfait! Je garde celle-là.

Accompagnant le geste à la parole, il fourra la fiole dans la poche de son manteau. Puis, il haussa une nouvelle fois les sourcils, comme pour se donner un air plus sympathique, alors qu'il écoutait l'histoire de la pauvresse, sans beaucoup de compassion. Le chasseur tenta une nouvelle fois, de déduire par lui-même, ce qu'il ne savait pas.

- Ah ah! Ça t'aura appris quelque chose, à ne pas te mettre en couple avec un voyou! Si j'comprends bien, tu veux que je te donne à manger, et qu'en plus j'aille lui régler son compte, hé? Et bah, ça va te coûter. Moi j'te le dis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 18:02

Voilà maintenant qu'elle se faisait dépouiller par un moldu... Si au moins il avait daigné lui tirer dessus. Cela aurait au moins eu le mérite de mettre fin à sa vie sans intérêt et à enfin interrompre le sport le plus apprécié de tous : L'humiliation de Myranda Flint.

Lui régler son compte? Ses yeux s'écarquillèrent un instant. Je n'ai jamais demandé une telle chose...

Elle recula d'un pas. Le chasseur savait bien que la jeune femme n'avait aucun moyen de le payer. Par conséquent, elle savait très bien quel type de "paiement" il espérait.

T...Tout ce que je voulais... C'était un petit morceau de viande mais vous ne semblez pas disposé alors...

Elle ramassa son sac-à-main et sa baguette.

J...Je vais partir... Merci quand même...
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 18:16

L'homme n'avait que faire des photos, du bois étrange et encore moins du trognon de pomme. Si bien, qu'il la laissa faire en regardant, avec une certaine pitié.

- Mais ma petite, rien n'est donné dans ce monde! D'où tu viens? Tu m'as pas l'air d'être du coin. Ici, on apprend à se débrouiller tout seul, personne ne nous tend la main.

Le vieux briscard s'enroula de la bandoulière de sa carabine sur son épaule.

- Tout l'monde attend quelque chose en retour. Certains sont juste plus doués que d'autres pour te faire croire le contraire. Moi, j'suis un gars honnête!

Avant qu'elle ne parte, une idée lui vint en tête.

- Si tu m'aides à mettre la main sur Brixton, j'te donnerais une part de mon gibier. Ton voyou devra attendre, lui.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 18:27

"C'est peut être pour cette raison que votre région est la plus pauvre, la plus minable et la plus inhospitalière de tout le pays". Tels furent les mots qui vinrent instantanément à l'esprit de la reniée. Heureusement, elle se garda bien des les prononcer. Elle avait récupéré sa baguette et cet idiot avait déchargé son arme. S'il lui restait ne serait-ce qu'un pet d'amour propre, elle se serait débarrassée de cet imbécile. Malheureusement, le monde entier avait œuvré à ce que cela ne soit plus le cas.

Je vois...

"Apprendre à se débrouiller tout seul". Balancer une telle platitude à la reniée, au vu de son parcours, au vu de l'ensemble de sa vie, était une insulte absolument impardonnable.

Brixton? Elle se fichait bien du nom de cet individu. Pourquoi voulez-vous la peau de cet homme?

La perspective d'avenir de Myranda Flint : Participer à une querelle entre deux chasseurs consanguins. Vraiment,elle aurait payé très cher pour que ce chasseur lui tire dessus.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 18:49

Mais le chasseur n'avait aucune intention de lui tirer dessus, la carabine ne devait lui être utile qu'à l'art de la chasse, et Myranda faisait déjà partie de son tableau sans qu'il n'ait eu à déverser une seule cartouche. L'homme n'avait visiblement aucune conscience du désarroi de la jeune anglaise, trop heureux à l'idée de recevoir de l'aide.

- Brixton a mis le feu à ma maison le mois dernier! Il a dit que j'avais chassé sur son territoire et que j'avais pas l'droit!

A l'aide de la semelle de l'une de ses bottes de combat, le chasseur traça entre eux deux une ligne grossière.

- Il l'avait fait comme ça pendant le printemps. Alors j'lui ai dit : Brixton, vieil imbécile! Elle va être effacée en quelques jours! Et tu sais c'qu'il a dit?

Le chasseur ouvrit grand ses yeux gris, en fixant Myranda, l'air illuminé.

-"Pas possib'! Car j'ai de l'or sur mes bottes!

L'homme désigna aussitôt les siennes, trouées de part et d'autres.

- Ce salopard avait raison! Il avait de l'or sur ses putains de bottes! Le plan est très simple : Aide-moi à le faire sortir de sa tanière. Je lui tirerais dessus et les bottes seront à moi. T'auras qu'à squatter chez lui jusqu'à trouver un nouveau p'tit jeune qui voudra bien devenir ton mari.

Et le petit homme trapu secoua la tête avec entrain, pour lui, ils seraient tous deux gagnants.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 19:02

Recevoir des autres d'un moldu qui la prenait pour une lapine juste bonne à pondre. Oui, elle avait définitivement touché le fond et il était plus que clair qu'elle n'en ressortira plus jamais à présent. Un seul regret s'installa alors dans son esprit : Elle aurait mieux fait de rester à côté de son feu et d'attendre que la mort vienne.

C'est un coup bas.

Commenta-t-elle lorsqu'il lui parla de l'incendie. En réalité, elle s'en fichait éperdument mais il valait peut être mieux qu'elle se montre compatissante pour l'instant.

Le meilleur moyen de faire sortir une bestiole de sa taverne est encore d'enfumer cette dernière.

Ce n'était pas dans son intérêt de mettre le feu à sa maison. Cependant, quelques calligos pourraient largement faire l'affaire. Par ailleurs, elle n'en avait strictement rien à faire du secret magique.

Bien... Je vous suis. J'ai une idée.

Il y avait deux issus à ce fantastique plan. Soit elle récupérait une maison au beau milieu de nul part qui lui permettrait de disparaître jusqu'à la fin de ses jours, soit elle se faisait tuer par l'autre chasseur. Elle était gagnante dans les deux cas.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 19:38

Le chasseur opina du chef, le regard ampli de haine.

- Brixton n'a aucun honneur. Il serait prêt à se rouler dans la boue, si on lui promet qu'en échange tu te feras piquer par un moustique sur la paume de la main!

Brixton était le pire ennemi du nouveau et seul ami de Myranda, les deux se souhaitaient mutuellement les pires condamnations possibles depuis plusieurs mois. Plusieurs fois, ils en étaient venus aux mains ou aux coups de feu, alors au mieux une blessure, puis une fuite... Sans jamais avoir réussi à se départager. Mais cette nuit, l'un ou l'autre devait mourir.

- On va y aller sur ma mule, ce sera plus rapide. Mais elle n'aime pas les étrangers, et encore moins les femmes, elle devient très vite jalouse. Donc tu suivras à pied, en la tenant par le filet pour garder le rythme.
Allons-y avant qu'il ne fasse nuit noir.


Sans même prendre le temps de parler tactique, le chasseur monta sur sa monture et tendit la lanière à Myranda.

- Tiens la fermement, et économise ton souffle petiote. On a du chemin à faire jusqu'à la baraque de Brixton!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 19:48

Ah. Finalement non. Elle pouvait encore tomber plus bas. C'est ce que lui démontra l'habile chasseur lorsque celui-ci lui tendit la tanière de sa mule. Plus les "événements" s'échenillaient et plus la possibilité que la soirée ne se termine avec deux morts plutôt qu'un seul augmentait.

Je vois le genre.

Commenta-t-elle avec une certaine sobriété qui contrastait avec le reste de l'attitude qu'elle avait montré jusqu'à présent. Le Brixton correspondait à La définition même du professeur Slughorn. Elle espérait que les deux se ressemblent.

Jalouse? Elle hocha un sourcil d'incompréhension. Elle se demandait bien ce que cet énergumène pouvait bien faire avec sa mule. Quoiqu'il en soit, elle était parfaitement manipulée par un moldu édenté et demeuré. Le parcours de la sacrée était prodigieux, digne des plus beaux contes de fée.

Bien.

Elle se saisit donc de la lanière et tâcha d’insuffler un rythme convenable à la grosse bestiole... Sur le chemin elle espérera de tout son cœur que les immortels se décident à bombarder sa position.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mar 8 Jan - 20:28

Et ainsi, à l'aide d'une mule en surpoids, le duo improbable s'enfonça dans les Highlands pour une quête périlleuse et promesses de gloire. Le chasseur caressait la crinière de sa mule avec affection.

- Ne tire pas trop fort dessus! Ou elle risque de s'énerver et te mettre un coup de sabot, je t'aurais prévenu petiote!

Le terrain devenait difficile, herbeux, bourré de fougères, de stellaires et de sureaux bas. Un écureuil passa en hâte devant eux avant de disparaître.

- La vie est difficile petiote, parfois quand la parlote ne mène à rien il faut sortir l'artillerie. Brixton a cru qu'il pouvait continuer à me pourrir la vie parce-que j'suis quelqu'un de bien moi, mais c'est terminé!
Toi et moi on va lui faire mordre la poussière! On lui coupera la tête et on la dressera sur un piquet devant l'entrée. On vivra tous les deux ensemble dans sa cabane, avec son chien et pour toujours.


L'homme rechargea sa carabine en même temps que ces mots étaient déblatérées comme une évidence. Si tous deux survivaient, son destin était scellé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mar 8 Jan - 21:03

L'envie de tirer aussi fort que possible sur la lanière lui foudroya l'esprit. Malheureusement, une mule avait beaucoup moins de chance de la tuer qu'un cheval et elle préférait ne pas prendre le risque. Agoniser pendant des semaines n'était pas non plus la meilleure idée qui soit.

Merci pour l'avertissement.

Conformément à ses précédentes instructions mais surtout à sa volonté propre, la reniée économisait son souffle et parlait le moins possible. Néanmoins, lorsque celui-ci évoqua l' avenir, Myranda ne put s'empêcher de jubiler. Être la femme de cet homme! Vivre dans la maison d'un homme dont on aurait empalé la tête! C'était P-A-R-F-A-I-T! L'ironie à son paroxysme! Un avenir au moins aussi minable que son passé, elle ne pouvait qu'être impatiente! Enfin! Une conclusion adéquate à sa vie minable, inintéressante et sans saveurs!

Il ne reste plus qu'à le faire alors.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mer 9 Jan - 1:58

La variété offerte par les paysages des Highlands avait une fin, et par là où passait Myranda et son nouveau compagnon : les arbres, ces blocs de terre penchés, tordus et immobiles semblaient se répéter à foison, alors que la fatigue, elle, commençait à s'emparer aussi bien de la mule que de la reniée, au point d'en devenir presque vertigineux.

- On va laisser ma petite Elys ici, je ne veux pas qu'il lui arrive malheur.

Le chasseur descendit de selle, arracha la lanière de la main de Myranda et l'attacha en nœud à la branche d'un arbre à portée.

- Il est hors de question que tu rentres chez Brixton, il pourrait t'envoûter avec ses beaux yeux et ses trophées qu'il a accroché partout dans sa vieille baraque puante! Non, tu vas faire comme avec moi.

Une fois le nœud terminé, le petit bonhomme secoua ses deux poings sous ses joues. La comédie n'était pas son fort.

- Ouin, ouin, ouin! Monsieur, j'a dû abandonné mon fils à une famille de mon village parce-que je n'ai pas d'argent, et en plus... Je me suis foulée la cheville! Je n'arrive plus à marcher! Aidez-moi, je vous en priie, pour l'amour du ciel.

Il s'arrêta un instant, l'air de réfléchir. Un sourire narquois s'élargie sous sa barbe grisonnante.

- Tu mettras en évdence ta poitrine, Brixton sortira de son trou, et moi de là-bas...

La colline au dessus d'eux fut désignée.

- Je lui tirerais dessus, comme un lapin! Et pan, pan, pan... Pan! Plus de Brixton!

Cette pensée fit échapper un ricanement chez l'écossais. Il se frotta les mains, avant d'attraper sa carabine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Myranda Flint le Mer 9 Jan - 2:07

Bien.

Jouer les aguicheuses n'était pas vraiment un problème puisque c'était son métier. Intérieurement, elle remerciait Emma Sobeck, la garce à qui elle devait de réhitérer l'expérience aussi tôt.

Vous auriez un couteau?

Elle adressa un regard grave à l'édenté.

Il faudrait que j'arrange ma tenue et que je m'amoche un peu pour que cela paraisse plus réaliste.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la tenue de la reniée était absolument irréprochable. Elle n'était même pas sale... Le chasseur ne pouvait évidemment pas savoir qu'il suffisait d'un coup de baguette à Myranda pour être comme neuve mais tant bien même...

S'il ne tombe pas dans le panneau enterrez moi avec le bout de bois et les photos que vous avez trouvée auparavant, s'il-vous-plaît.

Elle n'ajouta rien et tendit la main vers le fermier dans l'espoir qu'il lui donne bien un couteau. Un diffindo aurait largement fait l'affaire mais, une fois encore, elle ne pouvait pas dévoiler son "secret" tout de suite.
avatar
Myranda Flint
Bon Chic Bon Genre

Baguette : Frêne-épineux, dragon

Feuille de personnage
Affinité Magique:
109/200  (109/200)
Volonté:
90/150  (90/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Maître du Jeu le Mer 9 Jan - 2:28

Qu'était un chasseur sans couteau? Le vieux briscard réfléchit, lâchant finalement son couteau suisse. Il restait méfiant, puisqu'il n'avait aucune confiance en sa complice de fortune. Si elle le trahissait, il enjamberait sa mule et disparaîtrait aussi rapidement qu'elle lui permettrait.

- Tu devrais pas trop déchirer tes vêtements, si t'as qu'ça qu'à te mettre.

Ne baissant pas sa garde, il haussa les épaules. La requête demandée par la reniée était réalisable, et le chasseur avait un grand respect pour les morts.

- Ne t'inquiète pas! Et si Brixton te tue, je rajouterais sa tête avec tes souvenirs, ce sera la démonstration de ma gratitude!
Bon, écoute petiote. La maison de Brixton est au bout de cette route, tu n'as qu'à suivre le chemin en contrebas. Nous sommes tous près. Moi je vais monter là haut, j'aurais une bonne vue.


Après avoir laissé défilé quelques secondes, le chasseur leva l'index.

- Si tu veux qu'on se marie et qu'on ait une ferme qui marche bien avec vaches, cochons, brebis, poulets... et tous pleins d'animaux, tu dois faire sortir Brixton.

Éclaircissements faits, le chasseur dont on ne connaissait toujours pas le nom vérifia qu'il avait bien ses trois cartouches à l'intérieur de sa carabine.

- Oh, et fais gaffe au clebs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelque part dans les Highlands

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum