Une salle de classe vide et abandonnée

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mar 29 Jan - 10:10

Le félin s'occupe du reste de son corps, la queue on verra plus tard, elle tente de s'équilibrer correctement pour que ses griffes ne sortent plus, donc en essayant d'appuyer un peu plus fort sur ses pattes arrière.

Ophélia tente de faire abstraction de son ouïe mais cela risque d'être difficile, y a-t-il un moyen d'entendre moins fort? Elle tente de se concentrer seulement sur quelques bruits, les moins agressifs, les craquements faibles.

Ressent-elle beaucoup de fatigue ou un mal de tête? Elle écoute toujours un peu son corps et sa tête.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Mar 29 Jan - 18:51

Le geste est maladroit mais les griffes des pattes avant se rétractent ou du moins partiellement, mais c'est celles arrière qui commencent à ressortir désormais. Si pour un tel animal l'instinct empêche cette situation de se produire dès la naissance, elle, n'est pas née dans ce corps.

Tout comme les être humains sont incapables d'entendre plus fort ou moins fort sans réguler manuellement l'entrée de leurs oreilles en mettant les mains dessus, il en va de même pour la quasi totalité du vivant et la panthère ne fait pas exception. Dans ce milieu bruyant, elle ne peut rien faire d'autre à part subir sans pouvoir se concentrer davantage sur d'autres bruits que le mélange ambiant de sonorités. Elle peut bien orienter ses oreilles vers différentes sources, mais ici c'est peine perdu.

Elle est effectivement fatiguée bien que ce soit tolérable, aucun mal de tête à l'horizon.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mar 29 Jan - 19:07

La jeune fille restera sous cette forme un petit moment pour essayer de s'accoutumer à cette nouvelle forme ou plutôt son nouveau corps.

Finalement les bruits trop forts à ses oreilles sensibles auront raison de sa patience alors qu'elle tente de contrôler ses pattes, articulations et muscles.

Se concentrant pour redevenir humaine et retrouver son apparence normale.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Mer 30 Jan - 1:31

La jeune femme redeviendra humaine sans aucune once de difficulté.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mer 30 Jan - 9:37

Ophélia prendra quelques notes sur sa performance, essayant de voir ce qu'elle pourrait essayer d'améliorer la prochaine fois avant de s'en aller, non sans avoir récupéré ses affaires.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mar 12 Fév - 14:49

Ophélia sera venue ici dans un moment de faiblesse, pendant que des gens se battaient contre les immortelles. Elle n’était pas en ce moment même la personne qu'elle avait toujours été. Fermant la porte doucement alors que ses doigts fins glissent contre celle-ci. Elle sentira un flot de sentiments et d'émotion coulés dans tout son corps, ses veines et son esprit. Mais tout ceci semble incontrôlable, bancale et complètement disproportionnée. Le corps et les pensées d'Ophélia ne sont pas en mesure de tout retenir à l'intérieur d'elle-même, elle a besoin d'exprimer tout ce qu'elle ressent, tout ce qui ne va pas et surtout, toutes les mauvaises choses qui font partie d'elle ... peut-être aussi les bonnes.

Elle est comme une rivière déchaînée qui se prend des rochers sans cesse alors que l'eau est furieuse et sauvage, ne s’arrêtant pas car ou bout une cascade l'attend bien gentiment. Ce n'est pas une eau calme et douce comme de la soie, glissant lentement entre les rochers comme si elle était figée, non.

La chute allait être difficile et destructrice durant les prochaines minutes ou heures. Comment savoir combien de temps durera une tempête ou un ouragan? Difficile à savoir surtout quand il n’était pas prévu.

Prenant quelque chose par terre, une planche en bois suppose-t-elle ou alors une chaise...? La lionne n'en a aucune idée. Ophélia a simplement l'impression d'être hors de son corps et d'observer quelque chose hors de contrôle qu'elle n'est pas à même d’arrêter ou de stopper.

Ses deux mains accrochées à l'objet sont en train de se faire fracasser de toutes ses forces contre le mur à plusieurs reprises. Une rage, une douleur, une injustice et une souffrance sont en train de lui faire perdre la tête alors qu'elle s'acharne avec la force de ses bras à sortir tout ce qu'elle a toujours retenu contre le mur de cette pièce vide alors que ça résonne dans ses oreilles, mais tout ceci ne la fait pas réagir, ou perdre de la puissance dans ce qu'elle est en train de faire.

Cela ne fait que renforcer ou attiser ses gestes, continuant à fracasser le mur et encore comme une douce musique à son ouïe, elle ne supporte pas le silence de la guerre et des autres élèves.

Le son que produit le bois contre la pierre est agréable, car elle représente la réalité d’aujourd’hui face à la guerre et à son cœur. Cassés et brisés, ses parents lui manquent et même avec ses amies, elle a l'impression que la solitude la dévore. C'est difficile de vivre dans la solitude, mais c'est encore pire quand elle dévore les tripes alors que quelqu'un est avec nous. Mais peut-être que cette sensation représente l'amour à sens unique qui la lie à Alexandre, quelque chose qui ne s’arrêtera jamais de brûler dans son cœur et qui continuera de la consumer encore et encore. Le vert hante ses pensées et cela la dévaste qu'il ne l'aime pas autant qu'elle, elle puisse l'aimer. Elle lui a juré qu'elle se contenterait simplement de son amitié, mais c'est difficile de se satisfaire que de ça.

Puis il y a la guerre, les immortelles qui font des ravages et dont le vert est en plus lié. Dans l'esprit de la rouge, tout ce carnage représente un mélange de damnation et de dépression. Elle a beau sourire et sentir réellement heureuse parfois, même en présence de ceux qu'elle aime beaucoup, ses amies par exemple. Ce n'est pas suffisant pour lui faire oublier ses malheurs ou ceux du monde.

La lionne aurait voulu se battre avec les autres, les aider à survivre contre les attaques des immortelles. Mais depuis la fois à pré au lard, elle se sent misérable, l'impression d'être un grain de sable qui ne pourra jamais rivaliser face à la grandeur de la montagne. Ce sentiment d'impuissance et de désastre l'a rendu paralyser par la peur d'être simplement un poids mort plutôt que d'une véritable aide. C'est si frustrant tous ses sentiments, tout était beaucoup plus facile avant, dans son monde d’innocence et de naïveté lorsqu'elle était une enfant.

Ophélia a grandi, elle ne sent en sécurité nulle part à l’exception d'une seule chose, ou plutôt personne.

Lâchant l'objet dans ses mains dans un fracas rapide lorsqu'il atterrit par terre, des larmes indéfinissables coulent le long de ses joues.

C'est si ironique qu'elle ne sente vraiment bien qu'avec lui qu'un rire de folie s'échappe de sa gorge, cela ne ressemble pas à quelque chose de jolie ou même de gracieux.

Ce rire pourrait glacer le sang de n'importe qui même s'il ne dure que quelques secondes, la blonde finit par se mettre en boule sur le sol froid alors que des sanglots s'échappent de sa gorge.

Elle restera comme ça un long moment, broyant du noir alors que la sombre pièce ne lui laisse qu'un filet de lumière, celle de la lune.

Toujours les mêmes pensées qui tournent en boucle, les mêmes questions, et la même culpabilité de se sentir aussi mal. Elle n'a pas le droit d'être comme ça, il y a pire qu'elle, il y a pire situation que la sienne.

Puis finalement, elle s'assoit en tailleur et essuie ses yeux à l'aide de ses manches avant d'observer la seule lumière de la pièce, espérant de tout son cœur que tout le monde s'en sortent, même si c'est une pensée bien naïve et complètement stupide.

Si elle savait que son frère de cœur est mort, mais elle l'ignore pour le moment.

Dans son moment de folie, elle se relève et marche hésitante vers l'endroit éclairer par la lune, fermant les yeux, elle s'autorise à imaginer quelque chose d'un peu dingue.

Mais personne n'en sera témoin, et elle a besoin d'y croire quelques minutes, de croire qu'il est avec elle actuellement, se souvenant de l'agréable toucher quand il avait essuyé ses larmes. De son odeur et sa présence si particulière. Un sourire se forme sur sa bouche.

Malheureusement quand elle ouvre les yeux, elle est à nouveau seule dans cette pièce froide, personne pour la réconforter.

Son cœur qui bat vite à cause de toute cette tension et le désarroi en elle, finit par s'apaiser doucement. Respirant lentement, elle tente de reprendre le contrôle d'elle-même et des émotions qui ont afflué en elle comme un volcan prêt à échapper sa lave brûlante. La cendre de ses larmes disparaît, et alors que ses mains tremblantes finissent par ne plus bouger, elle redevient l'Ophélia joyeuse et forte que la plupart des gens voient en elle. C'est surement l'une de ses facettes, oui, mais l'autre qui n'est que tristesse et désarroi ne sont jamais bien loin quand on appuie là où ça fait mal.

Une fois que la crise est passé, elle s'en ira de cette salle, laissant sa rage et ses pleurs ici, lui claquant la porte pour mieux revenir vers elle la prochaine fois, avec plus d’entrain et de colère.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Lun 18 Fév - 12:28

Ophélia arrive ici et s'assoit par terre avant de s'adosser contre un mur, potassant tranquillement des livres pour réviser les ASPIC qui arrivent. Elle n'est toujours pas au courant pour Freddie, à savoir comment elle va réagir en l'apprenant.

Elle restera là un long moment, comme durant la mâtiner elle avait entraîné son corps physiquement avec un jogging, mais aussi à lancer des sorts et à récupérer des ingrédients pour le club de potion ou l’infirmerie. La blonde avait mangé avant de venir ici.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Lun 18 Fév - 15:13

Ophélia se lève tout en s'étirant avant de s'en aller de la salle de classe vide.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mar 19 Fév - 11:16

Une blonde arrive ici avec un sourire figé qu'elle garde que pour sauver les apparences.

Ophélia pose ses affaires dans un coin, mais fermera la porte avant.

La lionne s'assoit par terre en tailleur avant de fermer les yeux et de prendre des inspirations profondes pour se concentrer sur ce qu'elle va faire. Méditant plusieurs minutes pour faire le vide dans son esprit et se concentrer sur sa transformation en panthère.

Elle s'accroche à ce brouillard blanc alors qu'elle entame le changement, imaginant devenir un grand félin noir, avec du pelage, des griffes, des patounnes et une queue. Sans omettre les muscles et les os, elle se prépare mentalement aussi à subir le changement d'ouïe..
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Mar 19 Fév - 22:05

Ophélia parvient sans mal à entamer sa transformation ; de belles pattes, une grande queue, deux oreilles parfaitement félines et un pelage noir, rien ne la différencie plus d'une panthère désormais. Elle demeure dans la position dans laquelle elle était avant d'entamer sa métamorphose : Assise.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Mar 19 Fév - 22:42

Au moins, c'est mieux que la dernière fois ! C'est une avancée non négligeable et la blonde se concentre pour voir si son corps semble être correct et fonctionnel. Bougeant l'une de ses pattes avant pour commencer, et peut-être sa grande queue noire.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Ven 22 Fév - 16:48

Elle bouge sa patte avant sans trop de mal, cette dernière ne lui fait pas mal et le mouvement semble désormais assez naturel, bien qu'il soit encore très difficile de coordonner ses quatre membres à la fois. Quant à la queue, elle parvient à la bouger dans un mouvement très désordonné, comme il s'agissait d'un réflexe hasardeux plus qu'un geste naturel.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Ven 22 Fév - 16:52

Ophélia reste concentrée, écoutant son corps s'il est fatigué alors qu'elle continue de s’entraîner en bougeant ses membres un par un.

Se laissant emporter par l'adrénaline qu'apporte de se transformer en un animal, c'est quelque chose qui la stimule.

La panthère noire en elle est déterminé à s'améliorer pour se maîtriser totalement.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Sam 23 Fév - 2:50

Lentement, un à un, Ophélia parvient à faire bouger ses quatre pattes, elle ressent chaque articulation et tout semble fonctionnel, mais il est encore difficile pour elle de progresser autrement qu'en marchant au ralenti. Elle ressent également les muscles des cuisses arrières, des articulations ainsi que celles du cou qui n'est pas si différent du sien et ne pose donc aucun problème à être dirigé. Enfin, elle se rend finalement compte que ses oreilles peuvent bouger très légèrement, mais cela lui demande un effort considérable pour les orienter, le muscle n'étant pas présent chez les humains.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Sam 23 Fév - 2:55

Ophélia sera heureuse de remarquer toutes ces petites choses alors qu'elle apprend à maîtriser doucement mais surement cette nouvelle forme très différente de celle du corbeau.

Tant qu'elle ne ressentira pas de fatigues, elle continuera dans un premier de s’entraîner avec la panthère noire. Essayant dans un premier temps à maîtriser ses mouvements et toutes les parties de ce corps nouveau.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par MJ Auxiliaire le Sam 23 Fév - 23:33

Ophélia parviendra pendant une petite demi-heure à ressentir les différentes sensations de son animal fétiche. De plus elle commence à appréhender la marche "rapide" mais pas encore le trot ou la course. De temps à autre, elle s'emmelera les pattes et se retrouvera sur le flanc mais sans se blesser. Concernant son ouïe, le silence relatif sera bien vite perturbé par le passage de différents élèves dans les couloirs, soit un changement de classe, soit une petite troupe qui passait non-loin afin d'aller en étude ou dans la Grande Salle.

Impossible pour elle d'entendre quoi que ce soit tant ses oreilles sont saturées, c'est tantôt trop fort, tantôt trop faible selon les réflexes qu'elle adopte pour repositionner ses récepteurs, sans jamais trouver la bonne fréquence.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Dim 24 Fév - 0:14

La jeune femme finira par arrêter de s’entraîner après un long moment, lorsque la fatigue se fera ressentir. Être sous cette forme lui plaît de plus en plus, elle se sent beaucoup plus puissante comme ça que lorsqu'elle devient un corbeau ou même... sous sa forme normale d'humaine.

Ce qu'elle a effectué aujourd'hui et une avancée, comme toujours, elle s'améliorera à chaque entrainement de toute façon, elle en est certaine. Pourquoi en serait-il autrement de toute façon?

Elle s'assoit sous sa forme féline avant de redevenir humaine en une respiration simple. Notant sur un carnet ses performances d'aujourd'hui, elle récupère ses affaires avec un sourire ravies et s'en ira donc de cette salle.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Sam 2 Mar - 12:26

Ophélia n'est pas encore rentré dans la salle, elle fouille dans sa sacoche pour savoir si elle ne l'a pas oublié.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Marshall Wright le Sam 2 Mar - 12:32

La jeune femme peut très clairement entendre quelqu'un approcher de sa position.
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Sam 2 Mar - 12:37

Ophélia poussera un soupire parce qu'elle a oublié ses notes sur la panthère noire. Dommage, elle tourne donc la tête pour essayer de voir qui s'approche, c'est devenu un peu sa salle secrète d'entrainement.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Marshall Wright le Sam 2 Mar - 12:39

Dans le couloir se trouve son Cavalier, et ce dernier s'approche de la Reine, sourire aux lèvres.

"Salut Ophelia ! Tu tombes bien, je te cherchais !"
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Sam 2 Mar - 12:43

Reine est un bien gros mot, elle préfère être le chevalier servant, c'est beaucoup plus amusant que de rester enfermer dans un château à attendre le prince charmant !

Elle lui rend son sourire et viens même prendre le visage du garçon en coupe afin de lui donner un gentil bisou sur sa joue, le relâchant ensuite.


- Bonjour Marshall, pourquoi me cherchais-tu?

Peut-être qu'il a changé d'avis finalement?
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Marshall Wright le Sam 2 Mar - 12:48

De toute façon, en ce moment tout les élèves sont enfermés dans ce château comme des princesses. L'adolescent souffle du nez

"On va finir par être prit pour un couple à force"

Non pas que ça le gêne vraiment. Comme ça il aura l'air normal. La chance.

"Je voulais te demander si tu voulais que l'on se retrouve dans la Grande Salle directement, ou bien ailleurs"

Visiblement, il n'a pas changé d'avis
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Ophélia Turner le Sam 2 Mar - 12:55

Trop de princesse donc et pas assez de princes, quelle ironie, il va donc falloir que les princesses se sauvent toutes seules, ce n'est pas gagné pour certains ou certaine.

À cette remarque la blonde rougie, plus parce que cette idée semble assez étrange, ce n'est pas comme si Marshall était attiré par Ophélia ou le contraire.

Penchant la tête sur le côté, question silencieuse pour savoir si cela le dérange que les autres puissent penser ça, car elle s'en fiche un peu !


- Comme tu veux, je pourrais peut-être arriver dans la grande salle en te portant comme une princesse? Une entrée digne de notre merveilleux couple.

Finalement ça l'amuse, car elle sourit. Amusant de taquiner les gens quand même.
Ophélia Turner
Ophélia Turner
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

Baguette : Charme, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
77/200  (77/200)
Volonté:
49/150  (49/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Marshall Wright le Sam 2 Mar - 12:58

Ne jamais sous estimer une princesse en détresse. Un lancer d'escarpin dans l'oeil, c'est très douloureux parait-il.

"Personnellement, je m'en fiche un peu... Et ce serait étonnant que tu arrives à me porter" Rit-il

Il ne parait pas gêné par l'idée qu'ils soient prit pour un couple, même s'il n'y a aucune attirance entre eux. En réalité, ceux qui seraient le plus embêtés par cette image ne sont autres que les prétendants de la jeune fille.
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une salle de classe vide et abandonnée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum