Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Jeu 24 Jan - 22:48

Un bel environnement tout de bois fait. Des lueurs chaleureuses qui plânent ça-et-là dans des bocaux enchantés. Quelques bouteilles de whisky cachées derrière des murs de verre et un vieux fauteuil en cuir qui trône au centre de la pièce. Tel était l'environnement dans lequel travaillait le vieux professeur de sortilèges.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Jeu 24 Jan - 22:52

Le vieux professeur de sortilèges, voilà quel était le but de sa présence ici: revoir son vieux professeur de sortilèges qui l'avait accompagné pendant sept années à Poudlard. Quatre années s'étaient maintenant écoulées depuis, peut être l'avait-il oublier, peut être pensait-il que son ancien élève était mort ou peut être pas ? A vrai dire Marius s'en moquait totalement, car en cet instant il venait de traverser avec nostalgie le couloir menant au bureau du professeur Valrand.

Trois coups furent toqués à la porte, et au dernier le blondinet s'écarta par respect bien qu'il savait que cela serait très certainement inutile.
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Jeu 24 Jan - 23:14

Marius connaissait sans doute très bien les lieux. Néanmoins, une chose avait bel et bien changé ; la porte ne s'était pas ouverte d'elle même! Le professeur, vieux malin, n'étais pas un mage aussi exceptionnel que certains de ses collègues. Cependant, il était d'une ingéniosité rare. La porte de son bureau était programmée de sorte à ce qu'elle ne s'ouvre qu'aux personnes possédant une baguette soumise à la trace !

Quelques secondes passèrent... Presque une minute entière jusqu'à ce que quelques bruits de pas pétris de paresses n'approchent de l'interstice éclairé de la grande porte en bois. Le singulier bruit d'un loquet se fracassant dans son abri, suivi du grincement singulier des rouages de l'entrée ne résonnent aux oreilles de l'ancien Serpentard.

Le professeur était là, appuyé sur sa canne. Il ne semblait pas avoir beaucoup changé si ce n'est que l'ensemble de son être semblait affligé d'une importante fatigue... C'était une lassitude saine, marquée par des activités physiques importante.


Oui...?

Grommela l'ancien qui semblait proche du sommeil. Ses yeux se plissèrent derrière ses lorgnons tandis qu'il se penchait en avant pour mieux apercevoir son visiteur. Soudain, son visage se figea et un étonnement palpable étira ses traits.

Monsieur De Jacquier? C'est bien vous?

Il resta sans voix quelques instants.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Jeu 24 Jan - 23:37

Les habitudes avaient la vie dure et lui qui pensait que la porte s'ouvrirait immédiatement après voilà qu'il se fourvoyait. De longues secondes s'écoulèrent sans qu'aucuns sons ne paraissent à l'intérieur de la chaleureuse pièce, Marius se demanda même si l'éminent professeur de Sortilèges n'était tout simplement absent pour une quelques raisons. "Peut être ferai-je mieux de revenir plus tard", pensa-t-il à cet instant et aussitôt il commença à tourner les talons et partir.

Mais c'était sans compter l'ingéniosité de l'hôte des lieux, et au même moment le son de ses pas accompagné du claquement éparses de sa canne lui fut audible. Un léger sourire se dessina sur son visage tandis qu'il reprenait place en face de l'ouverture alors que le mécanisme d'ouverture s'activait laissant apparaître le vieux visage familier touché par la fatigue de son âge.

Se maudissant de l'avoir sans doute sorti de sa sieste, Marius ne bougea pas facilitant ainsi sa reconnaissance par le professeur penché légèrement. Compréhensif de ce qu'il pouvait ressentir, le silence instauré après sa question pour le moins rhétorique dura un peu plus longtemps encore après, car il ne répondit pas tout de suite.


-Oui Professeur, c'est bien moi ...

Les mains croisées derrière son dos, l'ancien membre des forces d'élite magiques britannique continuait de garder ce petit sourire en coin, satisfait de retrouver son cher professeur.

-Je passais par ici et je me suis dit que cela aurait été dommage de ne pas s'arrêter ... mais bien sur si je vous dérange je peux repasser plus tard.

Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Jeu 24 Jan - 23:59

Son visage groggy et grincheux se tordit bientôt en une expression ravie et enjouée. Le vieil homme s'était un sang d'encre pour tous ces anciens élèves et les voir se mettre en sécurité ici, à Poudlard représentait une miraculeuse éclaircie au milieu d'un orage de malheurs.

Hors de question mon garçon. Vous entrez.

Ordonna-t-il sur un ton faussement inquisiteur. Il pivota sur le côté pour laisser le champ libre puis se dirigea vers son bureau. Avant de se rasseoir, il désigna d'un vague geste de main le gros fauteuil qu'il réservait toujours à ses invités.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point cela me fait plaisir de vous revoir! Comment allez-vous?
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Ven 25 Jan - 0:51

Une année et quelques semaines avaient passé maintenant depuis l'attaque du Ministère et de la Grande Bretagne, de nombreux sorciers étaient morts ce jour là ainsi que de nombreux agents mais tous ses anciens élèves avaient survécu aux diverses épreuves sur leurs chemins, enfin tous sauf ce traître d'Howard.

-Aye aye, sir.

Ce même sourire aux lèvres, Marius suivit le professeur dans son bureau tandis que ses deux yeux observèrent avec une pointe de mélancolie le décor de cette pièce qu'il avait visité un certain nombre de fois alors qu'il était encore scolarisé ici. Obéissant une nouvelle à l'injonction inaudible, il s'assit dans le moelleux fauteuil et posa ses deux mains sur les genoux.

-Le plaisir est partagé professeur. Un léger hochement de tête alors qu'il continuait ensuite. Comme un Homme libre Monsieur, et vous ? Fatigué peut être ?
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Dim 27 Jan - 1:57

Un événement que le vieux professeur avait essayé de suivre... Sans grand succès. Cela faisait déjà bien longtemps que son propre réseau d'informations s'était obstrué. Ainsi, il s'était retrouvé dans une situation qui l'avait toujours excédé : L'ignorance. Malgré son grand âge il n'avait pas peur de dire que le noir continuait de lui faire peur.

D'un mouvement étonnement souple, le vieil homme se retourna et se pencha vers ses étagères. Le bruit singulier du verre s'entrechoquant résonna dans tout le bureau.


Oh ça oui! Mettre en place et renouveler les défenses du château n'est pas une chose aisée... L'ancien tira deux verres qu'il posa sur son bureau puis replongea dans son armoire. Je ne pense pas que nos moyens soient suffisants pour essuyer un assaut d'envergure malgré tout... Mettre à disposition l'ensemble des réfugiés aurait pu s'avérer fortuit mais certain professeurs s'y opposent et préfère garder leur rancune personnelle...

Dans le haut du panier il y a avait le professeur Slughorn. Même si ses efforts étaient considérables, le fait d'avoir refusé les mains tendues par certains paraissait, pour le professeur Valrand, comme quelque chose de tout simplement surréaliste. Certains enseignants mettaient leurs petites considérations, leurs petites opinions, au dessus de l'effort de guerre et de la protection des enfants et cela avait tendance à mettre l'ancien dans une colère noire. A tel point qu'il évitait de plus en plus le contact avec la plupart de ses confrères. Lui, avait fait la guerre et savait que la victoire passait par des concessions à l'égard d'éventuels alliés. Certains, néophytes comme vétérans, n'avaient tout simplement tiré aucune leçon du passé.

Mais tout cela n'a pas d'importance... Racontez moi plutôt comment vous avez réussi à vous en sortir et à arriver jusqu'ici?

Dès qu'il eut terminé sa phrase, le professeur ressortit de son armoire avec une bouteille au contenu ambré entre les doigts.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Dim 27 Jan - 4:19

Il l'avait déjà apprit de la bouche de la Professeur de Botanique mais là encore, il fut satisfait de voir et d'entendre d'un autre professeur que la défense de Poudlard se préparait depuis déjà de longs mois cependant la suite fut moins agréable. Il y avait une variable lors des guerres qui était très importante, l'unité. Sans unité il n'y avait pas de victoire possible, il fallait à tout prix garder la même direction peu importait les déviations empruntées, peu importait les divergences d'opinions, c'était une des nombreuses choses ce qu'il avait retenu des enseignements militaires de feu son père.

-Oh ... c'est dommage de se fourvoyer pour de telles futilités.

Il était en effet dommage de voir que la passion prenait souvent, bien trop en tout cas à ses yeux, le pas sur la raison et que certains comportements allaient en ce sens. Marius observa la bouteille au liquide d'ambre, ils en auraient bien besoin tous les deux après son macabre récit.

-Je crois qu'il est préférable que je vous raconte tout depuis le début Professeur ... mais ... mais ... enfin je risque de m'interrompre parfois ... c'est normal ... ce sont des souvenirs plutôt ... douloureux.

Un instant il ferma les yeux puis soupira avant des les rouvrir et de se lancer.

-Pendant l'attaque du Ministère j'étais au Bureau des Aurors, je me souviens qu'un à un moment tous les scrutoscopes se sont mis à tourner en même temps que l'alarme s'est mis à sonner, un son strident. Il n'y avait pas beaucoup d'Aurors ce jour là, surtout des apprentis comme moi mais nous avons tous sortis nos baguettes, tous.

Si il y avait bien une chose qui était vrai, c'est que le Bureau avait chèrement vendu sa peau ce jour là, beaucoup plus que certains Départements dont les membres avaient plus fait preuve de lâcheté qu'autre chose...

-C'est à ce moment qu'ils sont arrivés, derrière leur commandant qui nous a fait un discours sur le bien fondé de leur cause. Bien entendu Professeur, c'était une évidence que personne ne baisserait baguette. Un Auror qu'il soit apprenti ou confirmé ne se rend pas Monsieur, jamais. Les hostilités ont donc rapidement commencé, des sorts fusant des deux côtés. Un premier Feudeymon, quelques maléfices explosifs, un des Immortels a même essayé de m'Endoloris puis on l'a tous entendu: Avada Kedavra. C'est drôle, car à ce moment je me souviens de quelques secondes de battements, plus personne n'a rien fait comme si nous étions tous tétanisés alors qu'il y avait déjà des dizaines de morts. Heureusement, mon instructrice Mademoiselle Layne a érigé une conjuration sur la trajectoire de l'impardonnable qui a explosé à l'impact projetant des débris de partout, accentuant l'ambiance d'un champ de bataille.

Tout en prononçant ses dernières paroles, sa main droite viendra désigner sa joue droite et la large cicatrice visible dessus: un des vestiges de cette conjuration lui avait tranché la peau à ce niveau, profondément.

-Les pertes commençaient vraiment à s'accumuler des deux côtés, nous avons tenter de nous replier sur les ascenseurs de l'autre côté pour fuir mais les sortilèges de la mort sont devenus plus fréquents, j'ai failli en prendre un ... mais c'était l'apprentie à mes côtés qui a été touché. Elle s'appelait Louise, je la connaissais un petit peu, elle était gentille. Je crois qu'elle aurait du avoir 21 ans ce mois d'Avril ...

Son regard se perdit dans le décor du bureau, un de ces instants de flottements dont il venait de parler quelques secondes auparavant. En faisant appel ainsi à ses souvenirs, il prenait forcément le risque de les revivre et cela ne manqua pas: une sorte de flashback de ce funeste moment. Avant qu'il ne secoue la tête et reprenne son sombre récit.

-J'ai été touché par un maléfice explosif, j'avais le bras gauche dans un sale état et seule ma main était pire encore: elle ne tenait que par un miracle et j'avais perdu deux doigts, les premiers agents sont arrivés aux ascenseurs et les sortilèges sont devenus de plus en plus mortels à mesure que le temps passait. La fin est plutôt vague, je me souviens d'un second Feudeymon qui a brûlé presque l'ensemble des survivants. Je n'y ai échappé que par miracle, au final 3 Aurors et apprentis ont pu fuir et 4 ont été capturé, dont moi, sur presque 80.

Marius secoua la tête, il ne voulait pas parler de ces horreurs mais en même temps cela lui faisait beaucoup de bien, comme si il se sentait s'alléger d'un fardeau.

-Ensuite c'est plutôt flou, mais nous avons été ligotés et amenés dans l'Atrium avec tous les survivants des autres Départements. J'avais le bras en charpie, absolument déchiqueté, plusieurs coupures, sur le flanc droit, à l'épaule et au visage et nous sommes restés très longtemps à genoux, à la merci des Immortels. Je nageais en plein délire, les blessures n'aidant pas réellement à maintenir mon esprit du bon côté. C'est à ce moment que d'autres Immortels sont apparut avec d'autres prisonniers ...

Nouveau moment de silence, celui-ci dura cependant quelques secondes de plus car il était nettement plus douloureux pour le blondinet.

-Il s'est avéré que ces prisonniers, ou plutôt otages, étaient des proches, familles, amis, des agents du Ministère capturés. J'ai reconnu mes deux parents parmi la foule. Et ensuite un Immortel nous a fait tout un discours ... je me souviens plus du tout de sa teneur, mais jamais je n'oublierais ce qu'il a dit à la fin :" Pour vous rappeler ce qui arrivera si vous choisissez encore de vous soulever contre ce nouvel ordre, et en guise de représailles pour chacun de nos soldats tombés aujourd'hui". Ils ont exécuté des otages, parmi eux il y avait mon père ... ils l'ont assassiné sous mes yeux ...

L'émotion restait encore palpable dans la voix de Marius tandis qu'il perdit son regard une nouvelle fois sur le bois du bureau de son enseignant

-Ils ont ensuite emmené le reste des otages dans un lieu secret, tandis que les agents du Ministères devenaient de la chair à canon. Etant donné que j'étais blessé, j'ai pu gagner "quelques jours de repos". J'y ai laissé ma main, irrécupérable d'après les "médecins" immortels.

En échange il en avait gagné une autre, étrange cadeau d'un général Immortel qui était "curieux". Il n'avait jamais su si il devait pleinement lui faire confiance ou non.

-Les autres prisonniers eux ont été envoyés dans un village moldu, qu'ils ont "nettoyé". Quand je suis arrivé à mon tour quelques jours plus tard il n'y avait pas de survivants parmi les moldus, juste une fosse un peu à l'écart ... Ainsi commençait notre captivité: un collier autour du coup, probablement ensorcelé, pas de baguettes sauf quand ils avaient besoin de soldats à sacrifier là ils nous les redonnaient.

Des atrocités qu'ils avaient commis au nom du soit disant "Plus grand bien".

-Nous avons aussi nettoyé un autre village en Belgique puis ... rien hormis notre libération par les résistants il y a de cela quelques semaines maintenant, avec les otages. J'ai pu retrouver ma mère donc, depuis j'alterne entre Pré-au-Lard et Poudlard. Elle fait son deuil, je m'occupe d'elle comme je peux même si c'est dur de la voir ainsi.

Finalement, Marius sourit légèrement à son professeur.

-Je suis désolé, je crains d'avoir cassé un peu l'ambiance avec mon histoire mais j'avais besoin de parler ...
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Dim 27 Jan - 18:24

Absolument.

Il préféra ne rien ajouter à ce sujet. Tout était déjà dit et il valait mieux ne pas s'éterniser en longs discours qui ne serviraient qu'à éveiller des conflits internes. En temps de guerre, si certains n'étaient pas capable de s'effacer, alors le meilleur moyen de ne pas aggraver le mal était encore de contrebalancer en silence.

Prenez tout votre temps mon garçon. Si parler peut vous aider à tourner la page alors il est de mon devoir d'enseignant de prendre sur moi et de vous laisser aller.

Et il ne fut pas déçu. Du raisonnement des scrutoscopes jusqu'à l'arrivée du serpentard à Pré-Au-Lard, l'ancien se contenta d'écouter silencieusement ; sans chercher à s'introduire dans ce long et terrible récit. Finalement, lorsque Marius eut prononcé ses dernières paroles, le visage amical du vieil homme sembla se décomposer dans un long torrent de désespoir. Un long silence s'installa dans le bureau, puis il décida enfin à se lever.

Immortels...

Soupira Aurius.

Ils ne scandent pas ce nom parce qu'ils se croient invulnérables à titre individuel... Non. C'est au nom de l'effet de masse. Ils savent que lorsque leurs cœurs noirs et prosélytes cesseront de battre, un autre, tout aussi noir et prosélyte, surgira des ténèbres pour le remplacer. C'est ce qui donne tant d'aplomb à leurs convictions. Néanmoins, le jour où ils devront faire face à leur créateur, ils réaliseront qu'ils sont seuls et que pour la première fois de leur vie, c'est en leur seul nom et pas au nom de cette organisation qu'ils seront jugés.

L'histoire démontrait une nouvelle fois la force de l'autoritarisme. Tous réunis autour d'un seul et même noyau ; d'un seul et même coeur ... Comme les cellules d'un corps! Celles qui se trouvent en périphérie se régénèreront toujours tant que le noyau subsistera...

Aurius fit quelques pas vers son ancien élève, et posa une main sur son épaule.


Je vous présente mes condoléances les plus sincères monsieur De Jacquier.

Le professeur resta quelques instants dans cette position, puis repartit vers son bureau.

J'imagine qu'il va vous falloir un peu de temps pour remettre votre vie en ordre, n'est-ce pas? Il est important dans ce genre d'instants de ne pas être seul. Êtes vous parvenu à retrouver vos anciens amis?

D'ici que Marius réponde, le professeur déboucha sa bouteille et commença à remplir un premier verre.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Dim 27 Jan - 19:39

Une sombre année et même si il s'était renfermé sous une chape de plomb impénétrable nommé solitude, Marius savait que certains autres prisonniers étaient dans le même cas que lui, ce qui avait pour effet d'atténuer un petit peu la douleur qu'il ressentait.

-C'est exactement ça Monsieur. Je crois que le plus dure est de se dire que finalement nous ne retenons par les erreurs passées. Il y a dix ans lorsque les Nazis furent vaincu, nous avons tous pensés que de tels fanatiques ne pourraient tout simplement plus exister. Et pourtant encore aujourd'hui l'Histoire montre que nous nous trompons lourdement. Je ne suis pas spécialement croyant en une quelconque autorité divine ou religion mais comme vous je reste persuadé qu'ils auront, que nous aurons, tous un jour des comptes à rendre. Et j'espère que le jugement sera exemplaire.

Immortels ... il avait entendu de la bouche d'un de ses professeurs avant qu'il ne rentre à Poudlard que les Immortels étaient une unité d'élite chargée de protéger les empereurs perses. 10000, ils étaient 10000 ni plus ni moins et à chaque fois que l'un d'entre eux mourrait, il était aussitôt remplacé. Immortels.

-Merci beaucoup Professeur.

Il était évident que le geste d'empathie dont son ancien enseignant faisait preuve à son égard le touchait.

-Je n'y ai même pas réfléchi, pendant toute cette année j'étais concentré sur un moyen de m'évader avec mes camarades, puis maintenant j'attends avec impatience la prochaine attaque. En fait, mon esprit n'y pense pas directement ... c'est peut être mieux pour l'instant, car quand cette guerre se terminera, c'est à ce moment là qu'il faudra que je remette ma vie en état. Et cela me fait peur.

Tandis qu'li entendait le bruit du liquide se versant dans un verre, Marius hocha la tête bien que son interlocuteur était de dos.

-Oui, nous sommes avec les réfugiés à Pré au Lard, des têtes que vous connaissez par ailleurs Professeur.
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Lun 28 Jan - 0:15

L'histoire commence à se répéter à un rythme beaucoup trop effréné... S'en est terrifiant...

Pour ceux qui, comme le professeur Valrand, avaient également connu la première guerre mondiale, tout ce cumul de malheurs commençait à prendre des proportions effroyables! Susceptibles de changer à jamais la face de l'humanité dans son ensemble... L'ancien avait tout fait pour insuffler l'espoir dans l'esprit des jeunes têtes blondes sous sa garde mais même lui commençait à douter.

Que puis-je dire? Il poussa un long soupir. C'est ma génération, celle des anciens qui a gravement failli et qui fait vivre un véritable cauchemar éveillé à nôtre jeunesse. Je n'aurai pas l'arrogance de critiquer les choix de vie que vous ferez lorsque tout ceci sera terminé... Le simple que, contrairement à d'autres, vous n'ayez pas rejoint de votre chef ces meurtriers me suffit largement.

Il poussa l'un des verres rempli vers Marius et brandit l'autre.

Puisse ceci calmer vos meaux au moins le temps d'un instant. L'on a trop tendance à boire dans les instants joyeux...Par confort. Néanmoins, je demeure convaincu que c'est en pleine guerre qu'un bon whisky sait montrer toutes ses vertus.

L'ancien brandit son propre verre et prit une bonne gorgée.

Bien. Je suis ravi de l'apprendre. Vous leur transmettrez mes salutations les plus sincères.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Lun 28 Jan - 16:45

-Alors que la technologie moldu avance elle aussi à grand pas, les Immortels choisissent ce moment pour attaquer. Le timing n'est pas bon, le monde courre droit à la catastrophe Professeur.

La première guerre mondiale, la seconde, cette guerre ... Trois guerres majeures en Europe, tout cela en un intervalle de quarante années à peine ... La folie de certains Hommes dans toute sa splendeur. Mais l'espoir subsistait, en tous cas au plus profond de son âme, cette faible flamme ne s'éteindra que lorsque son dernier soupir aura quitté ses poumons.

-Vous ne pouvez porter un tel fardeau sur vos épaules Monsieur. Malgré la douleur qu'ils nous ont infligé, vous pouvez être sur d'une chose. Nous nous battrons jusqu'au bout contre la tyrannie et le despotisme obscur qu'ils essaient de mettre en place, le prix que nous avons déjà dû payé n'est plus rien en comparaison du futur qui s'annonce, de votre futur, du futur des générations suivantes.

Marius avait déjà trop perdu pour s'arrêter maintenant, ne restait que simplement sa vie et sa baguette.

-Merci Professeur. Un instant son regard se posa sur le liquide ambré avant qu'il ne prenne le verre de sa dextre et de le lever à son tour. A votre santé Monsieur. Puissent les temps prochains être et porteur de bonnes nouvelles !

Avant d'imiter l'enseignant et de prendre une gorgée du whisky. Celle-ci lui réchauffa la gorge et l’œsophage mais étrangement la sensation de chaleur le détendit légèrement. Il avait entièrement raison lorsqu'il disait que c'était en temps de guerre qu'un bon scotch montrait toutes ses vertus, celles-ci prenaient tous leurs sens.

-Je leurs transmettrais Monsieur.
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Mar 29 Jan - 22:48

C'est justement pour cette raison précise que les immortels attaquent à cet instant... L'ancien croisa ses vieilles mains ridées et fixa son verre encore à moitié plein quelques instants. Ils sont nés pendant l'entre deux guerres... Tout comme moi, ils ont vu les progrès phénoménaux de la technologie moldu. C'est sans l'ombre d'un doute ce qui les a poussés à accélérer leur mouvement. Ils savent qu'asservir les moldus sera bien plus difficile à faire dans les années à venir...

Il poussa un bref soupir, souleva mollement son bras jusqu'à son verre en cristal et termina enfin son breuvage.

J'ai déjà terminé mes jours tranquillement et dans une paix absolue, vous savez. Lorsque j'ai pris ma retraite, j'ai mis mes affaires en ordre, je suis retourné dans mon petit appartement londonien et je ne me suis jamais plus intéressé à autre chose qu'à mes écrits ou à mon potager et ma pelouse.

Il adressa un sourire à l'ex Serpentard avant de reprendre.

Lorsque l'on m'a proposé de reprendre le poste de madame Welden, l'on m'a offert une seconde jeunesse. Je ne m'étais plus autant impliqué dans une tâche depuis le début de mes études! Ce n'est que du bonus. Une vie supplémentaire que l'on accorderait qu'à un parmi des millions. Le futur, mon futur, je suis déjà en train de le vivre.

Il tira sa baguette et ramena la bouteille quasi pleine jusqu'à lui avant de se resservir un verre.

Bien. Dites moi Monsieur De Jacquier. Si vous cherchez une activité qui vous donnerait l'opportunité de vous changer un peu les idées... Que diriez vous de m'assister dans quelques cours de spécialisation?
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Mer 30 Jan - 17:00

-Monsieur, pensez-vous sérieusement qu'un jour nos deux mondes parviendront enfin à cohabiter ? Combiner la magie des sorciers et la technologie des moldus, n'est-ce pas quelque chose d'attirant ? Un monde vivant dans une symbiose des deux principales caractéristiques de ses "sous-mondes" ... bien loin de ce sectarisme obscur à la limite du racisme. J'ai passé mes dix premières années dans le monde des moldus, j'en étais moi même un, je connais parfaitement le fonctionnement de ce monde, je sais et je saurais me débrouiller quoi qu'il arrive avec eux ...

Il s'interrompit: portant son verre à sa bouche, Marius but une autre gorgée.

-Je ne sais pas si cela est votre cas. Mais je me demande bien ce qui peut pousser de tels groupes à exister, à moins que leurs envies de pouvoirs n'aient complètement embrumées leurs esprit, massacrer d'innocentes victimes n'apportent rien à notre monde si ce n'est toujours plus de malheur.

Enseigner, il avait toujours perçu cela comme une suite logique à une carrière professionnel: on ne pouvait pas se destiner à être enseignant immédiatement après sa sortie de l'école, il fallait au moins engranger un certain bagage technique. Peut être que si il survit à cette guerre, un jour deviendrait-il lui aussi professeur ?

-Et vous continuerez à le vivre demain Monsieur, croyez moi.

Après tout c'était le propre de chaque générations de faire un sacrifice pour les autres. En revanche, l'importance du sacrifice n'était qu'une variable aléatoire ne dépendant aucunement de la génération.

-Vous assistez pour quelques cours de spécialisation ? la proposition était si inattendue qu'il s'arrêta quelques instants une mine étonnée. Bien sûr Professeur, avec joie même !

Peut être le début de son expérience afin de devenir enseignant à son tour qui sait ?
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Jeu 31 Jan - 21:32

Je crains que non. Répondit l'ancien avec une certaine franchise. Si nous avons érigé le secret magique, c'est pour une bonne raison. C'est dans la nature des hommes d'envier le pouvoir. Ceux qui n'ont pas accès à la magie sont destinés à jalouser les sorciers et ceux qui y ont accès sont destinés à se sentir supérieurs. Ces deux caractéristiques, combinées l'une sur l'autre, engendreraient un nombre considérable de drames. Si les moldus mettaient les sorciers sur le bûcher lorsqu'ils n'étaient armés que de fourches, qu’adviendrait il aujourd'hui?

Il poussa un long soupir. Pour lui la réponse tombait sous le sens. Il n'était pas un grand partisan du secret magique sous sa forme actuelle mais il était forcé de reconnaître que c'était, jusqu'à preuve du contraire, le système le plus viable pour les uns comme pour les autres.

Les totalitarismes naissent toujours dans les esprits les plus désemparés et marginaux. Les petites gens, les gens en margent, ceux qui bataillent mais ne trouvent pas leur place dans le système en place voient les totalitarismes comme une seconde chance dans la vie. Avez-vous vu à quoi ressemblait le bras droit du führer, Joseph Goebbels? Un petit bonhomme laid comme un poux, un universitaire aigri et un auteur raté. Cette homme n'était pas parvenu à faire son trou dans la société et il a vu dans l'émergence du Reich, une seconde chance de devenir quelqu'un.

Il fit doucement tournoyer son liquide ambré avant d'en prendre une nouvelle rasade.

Ces hommes là sont le noyau dur de toutes les organisations. Ce sont les plus fidèles. Ceux qui viennent après ne s'y rendent souvent que par peur, opportunisme ou ambition.

Le volontariat du français arracha un sourire à l'ancien chercheur.

Merci beaucoup mon garçon. Je vous ferai parvenir un hibou dès que j'aurai besoin de vous.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Ven 1 Fév - 14:25

Le pouvoir, l'Homme, qu'il soit sorcier ou moldu, avait toujours été attiré par le pouvoir sous n'importe quelle forme. Depuis son enfance, Marius avait pu observer cette constante à de bien trop nombreuses reprises.

-Cela serait tout simplement l'extinction du monde sorcier professeur. Avec leur nombre d'habitants qui a plus que croit depuis ces années là et leur technologie jamais aussi développée que maintenant ... non je ne vois pas ce qui pourrait empêcher les plus fanatiques d'entre eux massacrer les sorciers. D'ailleurs cela s'est vu aux Etats-Unis ces dernières années je pense ... Vous avez raison, parfois je pense que ma vision utopique à la limite de la naïveté m'empêche d'avoir les yeux ouverts.

Pas le meilleur système, mais le moins pire. Alors qu'il finissait son verre ambré, Marius vint le reposer sur le bureau loin du bord pour que celui-ci ne tombe pas à terre par accident.

-Oui, enfin je ne savais pas qu'il était un auteur raté ni un universitaire aigri. Par contre sa propagande était efficiente, juste avant que je n'entre à Poudlard, les boches -pardon- les Allemands ont réussi leur troué dans les Ardennes pour envahir mon pays. Et avec eux venait toute une propagande sur le bien fondé de leur idéologie, c'était Goebbels qui s'en occupait si je me souviens bien.

Marius souffla du nez lorsqu'une anecdote lui revint en mémoire.

-Je me souviens qu'une fois un officier SS s'est arrêté chez moi, il voulait "parler au châtelain" mon père donc, mais pas de chance il se battait encore, en Afrique. Ma mère a discuté un court instant avec lui et je me souviens que celui-ci m'a longuement regardé avant de donner une affiche à ma mère. Sur celle-ci était marqué "Hitlerjugend" ... On a vu ce que ces "Hitlerjugend" formaient à la fin de la guerre ...

Il fallait dire que Marius était exactement ce que les nazis cherchaient chez une personne, blond, yeux bleus, une certaine prestance ... l'incarnation de la "soit disant race supérieur".

-Je crois qu'on doit cette absurdité à Goebbels aussi. Comme les Immortels en fait ... donc si on abat les têtes principales nous gagnerons ? Reste à trouver un moyen de les atteindre et de couper ces têtes.

Il avait hâte de commencer à aider pour voir ce que cela pouvait être d'enseigner et surtout de montrer sa dernière création, qui, il n'en doutait à aucun moment, rendrait fier son ancien professeur.

-Parfait, d'autant plus que j'ai quelque chose qui pourrait vous intéresser.
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Ven 1 Fév - 14:58

Si nous ne pouvons pas être utopistes pendant notre jeunesse alors nous ne pourrions plus jamais l'être. L'on pourra se targuer d'avoir été sage plus tôt que les autre mais tout de même...

Le professeur se fendit d'un sourire, puis se replaça sur son siège.

Nous passerions à côté de quelque chose de beau. Vous ne devriez pas avoir à rougir d'être utopiste tant que vous prenez en considérations les conseils et le vécu d'autrui.

Il écouta la suite du discours de Marius sagement, sans l'interrompre.

Oh il était très doué pour ce qu'il faisait, cela ne fait aucun doute. Non seulement il a pris du galon au sein du Reich mais il s'est également découvert une passion, un domaine d'activité dans lequel il excellait. Dès lors... Il allait de soi que cet homme ferait preuve d'une fidélité sans faille. Pour faire le parallèle avec les immortels, je suis prêt à parier que leurs premières recrues correspondaient également à ce profil.

Il y avait également les prisonniers d'Azkaban. Des criminels qui s'étaient vus offrir l'opportunité de tuer, voler et marauder sans aucune limite. Le totalitarisme créait des vocations mais il en exacerbait d'autres également.

Ils préparaient déjà l'avenir... Ce n'est pas étonnant. Avant la brutale attaque des immortels sur Berlin, rares étaient ceux qui pouvaient apercevoir une fin à ce conflit...

De telles méthodes faisaient tout de même froid dans le dos et le vieux professeur ne pouvait que prêter respect à la résilience britannique.

Il en va toujours ainsi, Monsieur De Jacquier. Je vous parlais des raisons qui avaient poussé ces criminels à se faire appeler "Immortels". Si l'un tombe, un autre le remplace. Néanmoins, si le bas du panier est facilement remplaçables, il n'en va pas de même pour les dirigeants. Personne sur cette Terre ne pourrait remplacer Grindelwald. Quant à ses "ailes" il ne fait nul doute que si nous parvenions à les couper, la privation qui en résulterait ébranlerait considérablement leur armée.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Dim 3 Fév - 3:51

-Oui c'est vrai ... pourtant j'ai déjà vu des choses qui auraient amené n'importe quel utopiste sur le chemin de la réalité, cependant c'est comme si mon cerveau en son âme et conscience ne voulait pas que je perde cette vision et que je la remplace par ce que j'ai vu. Une bulle de protection ... de mon subconscient je dirais.

Enfin il ne pourrait nier qu'une part de lui s'était rompu ce jour là devant toutes les atrocités auxquelles il avait été forcé d'assister, tout ce qu'il pouvait espérer était qu'elle ne se soit pas cassée définitivement.

-Je pense aussi, je pense même que maintenant ce sont ces mêmes hommes et femmes là qui sont à des postes clés de leur organigramme car il ne faut pas s'y tromper Monsieur. Pour avoir passé une année auprès d'eux je sais qu'ils sont organisé à un tel point que la plupart des gens ignorent, peut être même mieux que le Ministère l'était à son époque.

La gestion d'une telle organisation ayant pris le contrôle de l'Europe était tout simplement remarquable, ils ne pouvaient le démentir.

-Peut être serions-nous même encore en guerre maintenant si Berlin n'avait pas été attaqué par ceux-ci ?

Ses mains s'étaient reposés sur ses jambes alors que son ancien professeur s'était rassit à sa place en face de lui, un geste qu'il faisait habituellement.

-J'espère bien que personne ne peut remplacer Grindewald, un seul est déjà bien assez suffisant. En revanche cela voudra dire que nous allons devoir neutraliser les lieutenants, car même avec toute la volonté et la force du monde nous restons bien inférieur à celui-ci. Je ne sais même pas si le Professeur Dumbledore pourra le vaincre ... Ou alors si nous y mettons tous ensemble ? Peut être ... Quoi qu'il en soit si nous réussissons à rendre hors d'état de nuire ces têtes là, je pense qu'il sera vulnérable même aussi fort soit-il, sans compter le résultat catastrophique pour leur armée comme vous venez de dire.
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Dim 3 Fév - 15:29

L'esprit est capable de prouesses qu'aucune magie ne pourrait égaler. Ce n'est pas pour rien que la magie de l'esprit est si passionnante à étudier. Néanmoins, si seuls quelques élus sont capable de maîtriser celle-ci, il n'est pas impossible que d'autres l'utilisent sans même s'en rendre compte. L'occultation, la sublimation, le déni ce sont des tromperies créées par notre propre subconscient qui vont nous faire prendre une décision plutôt qu'une autre. Dans votre cas, toutes ces tromperies vous servent de carapace car c'est ce dont vous avez fondamentalement besoin pour continuer de surmonter ces épreuves...

Pouvait on aller jusqu'à considérer ceci comme une forme de magie? Difficile à dire dans le fond. C'était un phénomène qui se manifestait autant chez les moldus que chez les sorciers... Mais alors quoi? La chimie moldu pouvait amener à des prouesses qui s'approchaient de l'alchimie.

Cela va de soi. Le vieil homme opina doucement. Il n'y a pas de bonne organisation sans bonne gestion. Cela n'a jamais fait le moindre doute. Nous nous ferions grand mal, si nous nous focalisions seulement sur la haine qu'ils nous inspirent. Nous ne pouvons qu'avoir de l'admiration pour leur effroyable efficacité.

Il fallait toujours voir l'histoire telle qu'elle était. Se contenter d'une vision manichéenne mènerait Poudlard et tous ceux qui sont sous sa protection droit dans le mur.

Je pense que la guerre se serait terminé avec ou sans l'intervention de Berlin... Cependant, je ne suis pas convaincu que notre camp aurait été celui des vainqueurs.

Il poussa un long soupir. Le professeur avait gardé son post pendant toute la fin de la guerre. C'était une époque lugubre et pétrie de pessimisme... Un peu comme aujourd'hui finalement.

C'est difficile à dire. Si l'issu d'un duel magique pouvait se prévoir par une simple formule mathématique cela se saurait ... Mais oui. Comme toujours, visons les têtes. C'est la plus vieille tactique militaire du monde et son efficacité n'a jamais eu besoin d'être prouvée.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Lun 4 Fév - 0:08

-Pourtant Monsieur, le plus étrange dans tout cela c'est que ce n'est pas un fonctionnement intrinsèque au monde sorcier, de nombreux moldus ont vécu ces sensations, serait-ce possible que cela soit une sorte de magie ? Je n'en sais rien ou alors une magie primitive peut être ? Qui serait alors accessible à tout le monde ? Ce domaine est trop complexe je pense encore pour que nous ayons la réponse ... peut être que le Département des Mystères étudie cette voie mais je crains qu'avec la guerre en cours, les langues-de-plomb soient malheureusement entravés dans leurs travaux.

Était-ce comparable aux travaux d'analyse du célèbre Freud ? Peut être, la comparaison tenait la route en tous cas. Ensuite Marius se contenta simplement de hocher la tête, avec de si on refait bien trop souvent le monde et il était très difficile voir impossible même de prévoir un autre futur tant les variables en jeu étaient complexes et tout aussi nombreuses. Féru de mathématiques, Marius savait en effet de part certaines théories et branches d'études mathématiques que ce genre de questions restaient malheureusement sans réponses.

-Peut être, peut être pas, impossible à dire avec exactitude Monsieur. Tout comme pour les duels ...

Alors qu'un soupir sortait de sa bouche, Marius commença à sortir sa baguette.

-J'ai quelque chose à vous montrer Monsieur. C'est le fruit de mon travail personnel quand j'étais encore au Ministère, juste avant l'attaque des Immortels. La théorie est un peu plus complexe qu'un simple Protego, difficile à dire donc si des élèves de septième année pourront l'apprendre mais dès lors que vous ferez un cours de spécialisation j'essaierai tout de même de leur enseigner. C'est une version amélioré en quelque sorte du Protego.

Prenant finalement sa baguette en main, il se leva de son fauteuil et commença par faire la gestuelle classique, à savoir un mouvement du haut vers le bas, un protego en somme, sauf que la différence se voyait à la fin. Sa dextre fit un léger mouvement vers la droite pour faire un "L" majuscule. Le bouclier magique fut visible devant lui quelques instants: il protégeait bien plus que son lanceur puisqu'il y avait un espace, à droite donc, pour qu'une autre personne puisse s'y abriter.

-Qu'en pensez vous ?
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Lun 4 Fév - 0:21

Je vais vous dire une chose. La magie n'a pas de définition concrète. Cela fait des siècles que nos chercheurs cherchent à théoriser celle-ci, sans le moindre succès. Le ministère n'a jamais connu de plus grand gouffre financier que la recherche fondamentale magique. Dès lors... Il hocha les épaules. Vous pouvez vous en tenir à la propre définition que vous avez de la magie et vous tenir à celle-ci.

Il adressa un sourire à Marius puis continua.

Oui. Ne nous perdons pas en prévision. Les prévisions, il n'y a qu'en temps de paix que nous avons le temps d'en faire.

En tant qu' "universitaire" il en savait quelque chose.

Ainsi, il assista silencieusement à la petite démonstration de Marius. Il allait de soi, qu'il avait facilement décelé la petite modification de gestuelle. Cependant, le résultat final sembla l'étonner.


C'est très ingénieux! Ce petit changement dans la gestuelle vous a suffi à revisiter le protego! Je vous félicite mon garçon. Dites moi... Qu'en est il de l'efficacité de ce bouclier? Est-il aussi solide qu'un protego classique?

Il voulait s'assurer de cela avant de donner carte blanche à Marius.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Lun 4 Fév - 0:35

-C'est ce qui fait la beauté de celle-ci ... quelque chose d'indéfinissable, c'est quelque chose qui "attire" l'Homme forcément, la part de mystère qui entoure cette chose, le fait que l'on arrive pas à mettre de mots dessus ... Oui la magie est vraiment quelque chose de magnifique.

En revanche aux interrogations légitimes de son ancien professeur, il ne put que hausser les épaules.

-En théorie oui, malheureusement je n'ai pas pu m'en assurer dans la pratique. Fait important à noter, je pense qu'il est tout à fait possible d'étendre la protection magique des deux côtés de la personne le lançant. En théorie c'est possible, en revanche je ne pense pas être encore assez fort pour le faire. Par contre, dans ce cas précis je crains que le bouclier soit plus "fragile". En fait pour être précis, lorsque je le lance, "j'étire" Mot qu'il accompagna de guillemets avec ses deux mains. le bouclier magique pour l'étendre de quelques mètres sur le côté que je veux. En faisant cela à gauche et à droite, il perdrait forcément de "l'épaisseur" ...ce qui le rendrait un peu moins solide. Mais là encore, ce ne sont que des hypothèses basées sur mon travail théorique.

Beaucoup de théorie donc ...
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Lun 4 Fév - 1:07

Et je suis intimement convaincu que nous n'en percerons jamais les secrets car ce n'est tout simplement pas notre destiné. Le vieil homme se fendit d'un léger ricanement. C'est ce qui fait son charme absolu, oui. L'un des pires maux de notre époque est bien celui de la découverte. Il n'y a rien guère de régions sur lesquelles l'homme n'a pas encore posé pied. Ce plaisir là, nous l'avons perdu. Néanmoins, la magie, elle, demeurera toujours une inextinguible source de recherche.

Le vieil homme écouta le court exposé de Marius avec grande attention. En apprendre plus sur la façon qu'avaient les autres de gérer leurs sortilèges spécifiques était quelque chose qui le passionnait singulièrement.

Oui je comprends comment vous avez opéré et c'est on ne peut plus logique... Cependant... Vous êtes désormais capable d'ériger une protection déjà existante. Si vous vous consacriez à la création d'une armure plus complète que le protego, je suis certain que vous pourriez l'étirer de la même façon et au prix d'un effort bien moindre. Après tout... Vous maîtrisez déjà la méthodologie.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Marius De Jacquier le Lun 4 Fév - 1:43

-L'être humain est quelqu'un de naturellement ambitieux Monsieur, bien qu'en effet la probabilité que nos générations ne percent ce secret est inexistante, je suis prêt à parier avec vous que nos héritiers le feront. Bien sur un pari sur ça était inutile, c'est pour cela que Marius aussi sourit légèrement après sa remarque. Il y a aura toujours des personnes passionnées par ce qu'elles font, et un champ d'étude aussi large amène bien souvent les passions.

A cet instant précis, le blondinet pensa qu'il avait bien fait d'en parler à son professeur, car il n'avait pas imaginer encore les futures possibilités d'amélioration. Bien qu'il ne voyait pas exactement où il voulait en venir par "armure plus complète".

-Plus complète ? Dans quel sens Professeur ? Comme une conjuration ?
Marius De Jacquier
Marius De Jacquier

Baguette : Cyprès, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
117/200  (117/200)
Volonté:
92/150  (92/150)
Statut:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Aurius Valrand le Lun 4 Fév - 15:33

Décortiquer certaines choses, réussirent à donner un peu de sens à certains phénomènes... Oui, cela ne fait aucun doute. En septième année, vous aviez appris le sort Prior Incanto, mais saviez vous qu'une variante de ce sort existe? Nous l'appelons : "Priori Incantatum". C'est un sortilège qui se lance "naturellement", lorsque deux sorciers possédant des baguettes jumelles s'affrontent mutuellement. Des manifestations étranges et, sans l'ombre d'un doute, relatives à la vieille magie émergent de cette confrontation. Lorsque j'ai quitté le ministère, j'ai quitté un groupe de travail qui se penchait sur la nature d'une telle manifestation. Il y a plusieurs décennies de travaux derrière tout cela et je pense qu'il faudra au moins autant de temps pour théoriser le tout.

A l'interrogation de son ancien élève, le professeur répondit par l'affirmative.

Entre autre chose. Si des élèves de troisième année peuvent lancer un protego, c'est bien parce qu'il s'agit là d'un sortilège basique. La vérité, c'est qu'un gardien accompli tâchera de créer un bouclier spécialement conçu pour une grande variété d'attaques. Le patronus permet de se prémunir de choses contre lesquelles le protego ferait chou blanc. Par extension, si l'on vous lançait un sortilège de mort, la défense la plus judicieuse serait de chercher à placer quelque chose de physique sur la trajectoire du sortilège.
Aurius Valrand
Aurius Valrand

Baguette : Érable, phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
152/200  (152/200)
Volonté:
128/150  (128/150)
Statut: Professeur de Sortilèges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bureau d'Aurius Valrand, professeur de sortilèges - Marius

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum