La Grande Salle

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Horace Alxnder-Codrington le Lun 18 Fév - 1:31

Ayaya ! Horace tressaille à l'esclaffement de son cousin lion, qu'il a connu lionceau il y a déjà quelques années de cela.

À part ça Horace écoute attentivement et avec attention le petit récit du Codrington en se délectant de son jus d'orange jusqu'à que... Jusqu'à qu'il aborde le sujet de l'estomac gluant et visqueux de la baleine comme le décrivait le lion, et... l'odeur abjecte ! Horace avale la gorgée qu'il avait dans la bouche avec dégoût, en laissant une goûte s'échapper de ses lèvres. Il essuie la goûte de sa bouche d'un revers de son bras....

Et ce n'est pas tout, il fait l'éloge du confort que le mucus de la baleine offrait... C'était trop pour le petit cœur de Horace, il pose son verre de jus d'orange qu'il aurait, avec plaisir, vider d'une traite si le rouge lui avait épargner les détails du liquide visqueux de ce (très) grand mammifère marin.


- Errk ! dit-il de dégoût. Au moins... Tu étais... bien, hein ?

Alors qu'une goutte de sueur coule sur son front, un Marshall sauvage apparaît. Il tourne la tête vers le nouvel arrivant qui n'était pas n'importe qui car c'était Marshall, lui aussi en chair et en os.

- Oh ! Salut ! Ça va mieux, maintenant ? Demande-t-il à Marshall pour conclure ce post qui est déjà trop long.
Horace Alxnder-Codrington
Horace Alxnder-Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
67/200  (67/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Harold Codrington le Lun 18 Fév - 1:45

Harold ricane juste un peu à réaction de son cousin suite à son récit pour le moins...poignant. Sur le coup, il regarde son propre beignet dont le sucre était présenté sous forme de glaçage translucide et froid, en ayant lui même une légère expression de dégoût, pensant au dit mucus.

- Allons Horace ! Aies donc un peu de coeur ! Je n'ai que donné suite à une plaisantrie amusante. Mais pour te répondre en toute franchise, je vais beaucoup mieux mon cher. Avec les BUSES maintenant derrière moi, et les ASPICS encore loin; je t'annonce officieusement qu'un homme peut se détendre enfin ! Mais toi alors, dis moi, comment vas-tu ? De quelles nouvelles es-tu porteurs pour ton vieux cousin ?

Ironique que le plaisanteur s'est fait avoir par sa propre plaisantrie, dirait-on. Poussant légèrement son assiette de beignet, c'est par la présence d'une silhouette que Harold était accuelli, et de plein fouet. Le préfet des jaunes et un bon ami à lui; Marshall Wright. Une bonne présence qui ne manqua pas de soutirer un sourire des lèvres félines du lion brun.

- MARSHALL ! Comment vas-tu ? Ça fait un sacré moment que je ne t'avais pas vu dis donc ! Est-ce que tu gardes la forme ? Si je ne m'abuse pas, c'est ta septième et dernière année ici non ?

Sur le coup, ça pousse tout de même Harold à réfléchir avec insistance. Il connaît Marshall depuis que le blaireaux avait été en deuxième année, et là, l'HOMME, oui, parce que ce n'était visiblement plus un garçon, qui se tenait devant lui ne manqua pas d'impressioner un Harold qui n'y croyait pas ses yeux à quel point le temps passait vite.
Harold Codrington
Harold Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Marshall Wright le Lun 18 Fév - 1:50

Le jeune homme, du haut de son mètre soixante-quinze, adresse un sourire un peu forcé aux deux cousins.

"L'on va comme on peut... Entre examens, deuils, et épée de Damoclès au dessus de la tête"

Un programme chargé pour un étudiant de dix-sept ans... Et que dire des plus jeunes qui devaient parfois faire le deuil de parents morts au Ministère... une période bien sombre, et qui ne semble pas prête de se terminer

"Effectivement, c'est ma dernière année. À moi les ASPICs, puis la vie en dehors de Poudlard"

Du moins, c'est une façon de parler, vu que Poudlard est le seul bastion libre du monde magique Britannique
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Henry Codrington le Lun 18 Fév - 1:56

C'est un Serpentard désormais Préfet de sa maison qui rentre dans la Grande Salle à son tour rivant son regard en direction des personnes présentes. Pour de la chance c'éait de la chance.. ou de la poisse question de position. Son regard se fige notament sur Harold les sourcils froncés.
Henry Codrington
Henry Codrington
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Baguette : If, Ventricule de Dragon.

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Horace Alxnder-Codrington le Lun 18 Fév - 2:08

L'arroseur arrosé ! Son piège s'était refermé sur lui-même ! Harold était bien rusé dans de telles situations. Pour le moment, Horace ne pouvait reprendre son verre de jus d'orange, qu'il repousse légèrement, encore traumatisé de ces détails visqueux... Ça restait amusant, Horace ne pouvait que croquer à pleine dents les moments passés avec son cousin Harold.

- Tout comme toi ! Ça ne diffère pas vraiment de ta situation. Je t'aurais apporter des nouvelles croustillantes si j'étais allé explorer les Indes. dit-il en esquissant un sourire.

Marshall n'allait pas fortiche en ces temps-ci, et ça Horace le savait pertinemment. Horace fait une place sur le banc au préfet de poufsouffle entre lui et Harold.

C'est Henry qu'il aperçoit en balayant la grande salle de ses iris bleus gris, Horace le salue d'un signe de la main.
Horace Alxnder-Codrington
Horace Alxnder-Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
67/200  (67/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Harold Codrington le Lun 18 Fév - 2:42

Harold prend un moment pour processer l'information que lui transcrit un Marshall qui ne semble pas être au sommet de sa forme. Harold estime que l'irlandais manque un peu d'entrain, d'enthousiasme dans ses propos. Surtout lorsqu'il évoque la vie en dehors de Poudlard. Mais pourquoi ? Harold tourne la tête vers Horace, afin de pouvoir obtenir un aperçu de sa réaction face aux propos de Marshall, et, également, pour voir si les propos de ce dernier lui ont étés indifférents. Tout rapidement, le Codrington revient vers son interlocuteur et ami préfet avant de reprendre la parole.

- Tiens bon. Plus qu'une année et je suis certain que ton poids va s'alléger. La course se termine déjà, tout ce qu'il suffit, c'est d'effectuer le sprint final.

Et le sprint final dont faisait référence Harold était sans doute, de cette dernière année dont faisait mention le préfet. Personnellement, Harold ne voyait pas Marshall échouer ses examens car il connaissait bien ses compétences académique durant les cours qu'ils partageaient, surtout lorsqu'il s'y mettait. Donc évidemment, le Gryffondor avait bien foi envers les compétences de son ami. Cette confiance qu'avait Harold en son égard se matérialise justement sous forme de sourire étant destiné à Marshall pendant qu'il lui faisait signe de venir les rejoindre à la table où ils étaient installés.

- Je t'en prie Marsh', rejoins nous. À force de rester autant sur tes pieds, je ne voudrais pas que tes jambes te fasses faux-bond et que tu tombes imprévisiblement sur le sol bien froid !

Un scénario assez impossible à réaliser, mais, néanmoins, le Gryffondor en faisait tout de même l'usage afin d'essayer de convaincre le préfet à les rejoindre à la table en question. Pendant ce temps, c'est vers Horace que le Gryffondor portait son dévolu, après que ce dernier se soit adressé à lui, bien évidemment. Sourire narquois, presque carnassier aux lèvres, une pensée bien à lui traverse l'esprit du Gryffondor.

- Les Indes. Ça me rappelle de cette fois où je suis parti visité les tigres du bengal. Des fauves vraiment insidieux, une seule fois, le dos tourné et boum ! Tu n'as plus de dos du tout. Ou alors, les fameux éléphants d'asie. Ça peut paraître surprenant, mais tu sais ce que ce sont des animaux particulièrement amicaux ? L'on a tendance  à les penser menaçants en raison de leur taille, mais c'est surtout parce qu'on les confonds avec leurs cousins, les éléphants d'afrique ! D'ailleurs Horace, dis moi, la connais-tu toi, la différence entre un éléphant d'asie, et un éléphant d'afrique ? Hein ?

Une question d'importance capitale, puisqu'il fustige Horace d'un regard précis, insistant et surtout; imposant ! Un regard tel que Harold ne quitta pas le jeune britanno-canadien des yeux, tant même qu'il le poursuis du regard lorsqu'il alla pour remarquer Henry en lui faisant un coucou de la main. Geste qui étonne tout de même Harold en le poussant à regarder derrière lui; vers la direction de Henry. Intéressant. C'était lui. Ça faisait combien de temps qu'il ne l'avait pas vu ? Depuis ce fameux jour, où, il lui avait fait part de son désir de rejoindre les êtres immortels. Quelles retrouvailles. Mais Harold ne dira rien pour l'instant. Après avoir regardé Henry pendant trois secondes, c'est vers Horace qu'il se retourne, en attendant que ce dernier donne suite à sa réponse.
Harold Codrington
Harold Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Marshall Wright le Lun 18 Fév - 2:50

"Le temps allège tout les poids... Mais celui du deuil est un de ceux qui perdure le plus longtemps"

Et comme il n'est pas vraiment d'humeur à jouer aux devinettes, il enchaîne rapidement

"Freddie est mort lors de la bataille de Pré au Lard"

Une nouvelle annoncée durement, et d'un ton lugubre. Et encore, il va mieux qu'auparavant, car sinon Harold aurait été bien en peine de reconnaître l'Anglo-Irlandais et son habituel visage souriant.

"Les temps sont durs, et vont le rester" Conclut-il

Il prend ensuite place sans rien ajouter, ignorant quelque peu toutes ces histoires d'éléphants. Il n'en a cure, tout simplement
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Henry Codrington le Lun 18 Fév - 3:03

Henry viens silencieusement prendre place devant Harold. Il écoute attentivement et observe les réactions et les paroles de tous.
Henry Codrington
Henry Codrington
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Baguette : If, Ventricule de Dragon.

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Horace Alxnder-Codrington le Lun 18 Fév - 3:28

La mort apporte toujours la tristesse, mais quand elle frappe soudainement et sans raison une jeune personne qui allait entamer une brillante carrière, cela devient alors insupportable. Horace pour sa part, n'a jamais connu Freddie. Il a pourtant bien parlé brièvement à un jeune serpentard une fois à la bibliothèque, yeux rouges de fatigue et vautré sur son livre, celui-ci avait passé sa nuit à réviser, mais Horace ne sait et ne saura jamais que c'était ce fameux Freddie. Cela remonte tellement qu'on peut même se demander si Horace n'a pas oublié ce petit épisode.

Lorsque Marshall s'assoit, le britanno-canadien passe sa main derrière le dos de l'anglo-irlandais et pose celle-ci sur son épaule tandis qu'il écoute les dires de son cousin rouge.

D'où lui vient le temps pour partir visiter ces contrées improbables et si éloignées ?? Horace se le demande bien ! Et c'est pas tout, il est allé visiter des tigres ! "Le dos tourné et tu n'as plus de dos !", ça fait froid dans le dos tout ça !

La différence entre un éléphant d'Asie et un éléphant d'Afrique ? Hmm...


- Bahh... Les éléphants d'Asie sont en Asie et ceux d'Afrique en Afrique... dit-il, un chouïa hésitant.

Le britanno-canadien n'en avait aucune idée... Ce sont des éléphants, c'est tout... Non ?
Horace Alxnder-Codrington
Horace Alxnder-Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
67/200  (67/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Harold Codrington le Lun 18 Fév - 3:52

Le Gryffondor prend une allure surprise à la déclaration imprévisible que Marshall partagea avec eux. Personnellement, et malheureusement, Harold n'a jamais pu rencontrer Freddie, mais en jugeant de l'expression de Marshall, et de son moral étant au plus bas, il est évident que ce dernier représentait beaucoup pour le préfet. Il se sentait mal de voir Marshall dans cet état, ça, c'était certain.

-  Mes plus sincères condoléances Marshall... je ne connaissais pas Freddie, mais je suis certain qu'il s'est battu jusqu'à la toute fin, pour ce qui lui semblait juste et bon.

Harold regarde Horace pendant un instant en lui faisant un léger signe de tête approbateur lorsqu'il posa sa main sur le dos de Marshall. C'était une bonne initiative de lui apporter un support émotionnel, surtout parmi les temps qui courraient.

- L'Éléphant d'Afrique est beaucoup plus dominant, plus gros, et plus fort. Leurs oreilles sont beaucoup plus larges aussi.

Un peu comme les tiennes ! Pense Harold en rigolant sans raison apparente ! Même si il s'arrête de rire lorsqu'il voit Henry rejoidre la table où il mangeait son repas. Harold semblait toujours fâché et en colère vis à vis le fait qu'il souhaite rejoindre les immortels. Ce qui se voit visiblement sur son visage qui se crispe un peu.
Harold Codrington
Harold Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Marshall Wright le Lun 18 Fév - 3:57

Marshall accueille la sollicitude d'Harold avec un mince sourire qui, s'il ne dure pas, n'en demeure pas moins sincère.

"Merci... Et oui, c'est tout à fait son genre. C'était bien trop un emmerdeur pour mourir facilement"

Il repense avec nostalgie à certains moments de leur amitié. Elle n'a pas été de tout repos, et a parfois été animée, mais... Le Préfet en garde un très bon souvenir dans l'ensemble. Un souvenir qu'il chérit, et compte continuer de chérir encore longtemps. Le télépathe sourit ensuite à Horace, et place lui aussi une main sur l'épaule du garçon. Un contact plus que bienvenue...

"Des retrouvailles attendrissantes..." Ironise t-il ensuite lorsqu'il voit le froid polaire qui subsiste entre le Rouge et le Vert
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Henry Codrington le Lun 18 Fév - 3:59

" Il semble que en toute Ironie des choses je sois devenu Préfet et pas toi cousin."



Dira t'il avec un petit sourire envers Harold.
Henry Codrington
Henry Codrington
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Baguette : If, Ventricule de Dragon.

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Horace Alxnder-Codrington le Lun 18 Fév - 4:22

Horace esquisse un sourire, c'est toujours gratifiant de soutenir ceux qu'on aime et de recevoir des retours positifs. D'autant plus qu'ici, c'est Marshall qui n'est pas n'importe qui aux yeux de Horace et qu'il traverse une période difficile suite à LA mauvaise nouvelle de ces derniers temps...

Harold pourrait rendre n'importe quel sujet de discussion passionnant. Le britanno-canadien n'a jamais été aussi intéressé par les éléphants que durant cet échange de mots. Il adopte une mine interrogative lorsque le rouge éclate de rire. Peut-être que son cousin s'imagine Horace avoir des oreilles larges d'éléphant, encore une hypothèse du jaune.

Sa mine interrogative se prolonge de quelques secondes lorsque le visage de son cousin Gryffondor se crispe. Ça serait l'arrivée de Henry qui poserait problème, à l'entente de son cousin serpentard, ça se confirme. Pour le jaune, Henry est toujours source de querelle, mais il l'aime quand même. Son visage reprend des traits neutres.


Il se tourne vers Henry et prend l'air intéressé.

- C'est super ! Tu as puni combien de serpentard depuis ? Ça va aller, ils sont pas trop agités, hein ?

Et rajoute

- D'ailleurs, ça ne serait pas judicieux de refaire une ronde dans l'immédiat ? J'imagine que les verts sont assez têtus pour attendre une heure si tardive et être tranquille pendant le couvre-feu, ai-je tort ?  
Horace Alxnder-Codrington
Horace Alxnder-Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
67/200  (67/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Harold Codrington le Lun 18 Fév - 4:48

- Les trébulations d'un sympatisant à la cause immortelle ne m'intéressent guère.

C'est la seule phrase qui sera accordée au serpentard, tranchait un Harold, sans même prendre en considération les paroles de Marshall ou de Horace. Sa colère était pleinement portée vers Henry. Mais néanmoins, son poing se resserrait sur la table en raison de la frustration qui s'était emparée de lui.

- Comment pouvez-vous restez ici sans êtres indifférents à la présence de Henry !? Vous étiez là aussi il me semble, quand il a annoncé vouloir rejoindre les immortels lorsqu'il finira sa scolarité, et pourtant, ça ne semble pas vous déranger pour autant ? L'on parle bien du même groupe qui est reponsable de tant de malheurs. Ça ne vous énerve pas cela !?

Sa tête se tourne vers Horace, l'air intrangiseant en regardant son cousin.

- Toi, qui a souffert d'une blessure complètement insupportable aux mains des iimmortels, ça ne t'enrage pas que ton propre cousin souhaite rejoindre ces criminels & N'es-tu pas même agacé par le fait qu'il puisse avoir un tel raisonnement et s'asseoir en face de toi comme si de rien était ? Ai-je manqué quelque chose ?

Puis cette fois-ci, il se tourne vers Marshall, dont la mort de son ami semblait être la raison de son chagrin. Ami, qu'il a dit, être tombé lors de la bataille de Pré-au-Lard. Il n'avait jamais eu la chance de connaitre ce Freddie, mais il se souvient que Eadlyn a quelques fois mentionnés son nom.

Harold regarde Marshall avec le même air dont il a regardé Horace. Il ne dit rien, pour ne pas avoir à troubler son ami qui était en période de deuil, il se contentait seulement de le regarder. Était-il même conscient que le groupe que voulait rejoindre Henry était ce même groupe étant responsable de la mort de cet ami qu'il avait ? Et pourtant, sa présence ne semblait pas lui déranger pour autant.

Tant de questions de la part d'un Harold, qui préféra néanmoins rester silencieux en regardant dans le vide. Il n'y comprenait absolument rien. Il ne pouvait pas faire cela, de jouer le ''jeu'' et de faire comme si de rien était... non. Harold refuserait concrètement de jouer à ce ''jeu', ce serait comme cracher au visage des victimes qui sont tombés sous les coups des immortels, cousin ou pas, un immortel est un immortel.


Si Marshall et Horace étaient indifférents à ce qu'allait devenir Henry par la suite, ou de ses idéaux, Harold lui ne l'était pas, et ça se voyait clairement sur son visage. Visiblement, il a très mal digéré les paroles de son cousin, l'autre soir.
Harold Codrington
Harold Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Marshall Wright le Lun 18 Fév - 5:00

"Henry ne veut plus les rejoindre."

Bizarrement, le garçon demeure d'un calme olympien.

"Du moins c'est ce qu'il m'a dit. Mais il peut tout aussi bien chercher à manoeuvrer pour gagner du temps, pour autant que je sache"

Mais quand bien même...

"Mais donc, Harold ? Je crois bien être celui qui est resté le moins indifférent à tout cela. Pendant que certains jouaient à l'autruche, j'ai agi. J'ai parlé avec lui. J'ai demandé conseil autour de moi. J'ai même hésité à rapporter cette affaire aux professeurs"

Et pendant ce temps, silence radio du côté des deux autres

"Je te pose donc cette question, Harold. Que comptes-tu faire à présent ? Les mots, c'est bien gentil. Mais au bout d'un moment, il faut faire quelque chose et cesser de palabrer. Donc. Ton projet ? Le dénoncer ? Le tuer ? L'emprisonner dans un coin en attendant la fin de la guerre ?"

Ou alors de l'inaction, encore et toujours ? Et quitte à parler, ne vaudrait-il dans ce cas pas mieux tenter de le raisonner plutôt que de faire de beaux discours et de se servir des blessures des uns comme d'un argument contre les autres ?
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Henry Codrington le Lun 18 Fév - 6:02

Henry ne voulait pas être provocateur dans sa remarque simplement être.. ironique. Détendre l'atmosphère  devant l'ironie du sort , sachant que si jamais on aurait connu Henry plus jeune jamais on l'aurait imaginer futur préfet au contrario de Harold. Mais visiblement il va devoir s'expliquer avec son cousin.  C'est en déposant ses mains très calmement sur la table qu'il engage, avec des sourcils pas pour le moins froncés..


" Oh beau ramassis de propagande pur et simple que nous avons la hum ?  Je vais être très clair avec toi mon cousin je suis complètement abasourdi que toi qui connait la vie de solitude et de malheur que j'ai vécu  que ma famille et qui donc de fait ta famille à vécu à cause de ce système magique faible et révolu  , est le culot de défendre becs et ongles des institutions comme le ministère et les abrutis aveugles à la propagande du secret magique. Salem, les Immortels les guerres mondiales hum ? Combiens de milliers de vies ruinés car nous vivons dans un monde magique d'aveugles préférant se cacher plutôt que d'assumer les choses comme elles sont ? Toi qui est si fier de représenter ta connerie "de honneur"  en t'opposant au grand méchant immortel tu n'hésite pas pour autant à faire preuve de subjectivé abjecte. "


Lancera le Serpent un regard plein de haine envers les propos immondes et immatures de son cousin.


" Les immortels sont devenu comment à ton avis d'abord un simple groupe de rebelles puis une armée organisé qui à pris le contrôle de l'Europe ? "


Henry était tout de même choquer par l'ignorance et le lavage de cerveau infâme que avait subit son cousin. Cracher sur la cause et les actions immortels c'est une chose compréhensible cracher sur le pourquoi du comment et remettre toute la faute sur une chimère de "ci li méchant contre lé gentil" c'est des putains de conneries digne de première année.



"
Ose me répondre si tu en à le culot que c'est parce que se sont tous du plus petit soldats aux lieutenants de Grindelwald  des méchants fanatiques qui se révoltent contre le gentil et tolérant système. Et encore une fois toi qui à vécu à l'étranger toi qui est américain dans un pays qui applique la peine de mort sur des sorciers avec des causes aussi futiles que  une violation du secret magique ou s'être défendu avec de la magie contre les moldus , tu devrais comprendre encore une fois plus que n'importe qui les raisons de la haine d'une grandes parties des Immortels envers le code internationale de la magie. Tu va me sortir quoi comme foutaises encore ? Que je suis un mage noir violeur d'enfant qui sacrifie des filles vierges à la lune simplement car dans un moment intense de détresse et d'incompréhension j'ai voulu changer le monde à ma façon ?  Je te rapelle que j'ai perdu mes  parents, ton oncle et ta tante . Car oui c'est bien facile les beau discours ou tu blame ceux qui s'opposent à nos lois de tout les problèmes du monde mais ça t'arrive jamais dans ta  de tête lion sans crinière de te dire que nos putains de lois sont le problème ?"


Cette fois le Serpent crache son venin sans aucune forme de courtoisie sa ne lui ressemble pas du tout  pour le moins du monde mais à cette heure-ci la Grande Salle est complètement vide alors il se gène pas. Cependant bien qu'il parle d'une voix direct il ne criera pas une seule fois.


Il observe Harold avec un énervement féroce tout simplement car son cousin lui rapelle en ce moment précis TOUT ce qui la fait partir à la dérive et dans des sombres projets de base.


"Oh mais je sais que tu t'en fous complètement mais je te l'annonce , contrairement à toi je suis capable de me remettre en question. Marshall ici présent ma notamment aider à me rendre compte que l'utopie idéologue de Grindelwald c'est juste une utopie. Car aussi bien chez les Immortels que chez les idiots dans ton genre des abrutis  fanatiques en quête de sang et de toujours "plus" de pouvoir existent. Le monde ne sera jamais équilibré le monde ne sera jamais en paix je me suis fait une raison."



Henry lève les mains vers le ciel avant de les rabattres sur son torse affichant un sourire qui n'a de sourire que l'allure car la cela se vois qu'il est pas content du tout. Envers qui ? Envers Harold ? Envers lui même ? Envers le monde.


"Je l'admet. J'avais tord. L'idéologie de Grindelwald ou toute idéologie qui prone la guerre pour la paix c'est illusoire. Satisfait ? Ou tu veux me dénoncer pour me faire enfermer je ne sais ou ? Car c'est ce que les héros comme toi font pas vrai ? Ils se fient au système sans jamais rien remettre en cause et tout ceux qui le font sont définitivement catégorisé comme "méchants" Ta vraiment connu la tragédie entre le Macusa et Salem ? Car je peux te dire que moi j'ai connu un Gryffondor qui à vécu les mêmes choses que toi mais en pire et lui il à une vision bien plus terre à terre des choses."



Le sang-froid implacable du préfet dans la plupart du temps reviens rapidement après son discours et il croise les bras en fronçant les sourcils fixant Harold de ses yeux azurs.


" Laisse moi deviner j'imagine que tu est contre une réforme du Ministère si jamais c'est la résistance qui reprend les commandes une fois la guerre fini ?Tu va me sortir quoi encore ? Que nous sommes dans une méritocratie égalitaire et que aucun privilège pour personne existe ? Cependant biensûr ne te méprend pas je ne défend en aucun cas la cause Immortel ou les massacre commis par eux, cependant je trouve tes deux poids de mesures hypocrites à outrance. "
Henry Codrington
Henry Codrington
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Baguette : If, Ventricule de Dragon.

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Horace Alxnder-Codrington le Lun 18 Fév - 7:13

Système magique, guerre, immortels, et bla bla bla et bla bla bla... Toujours ces mêmes discussions et discours répétitifs et rébarbatifs... De quoi faire sortir Horace de ses gonds.

Un tas de choses à dire lui passait par la tête, comme par exemple Henry qui fait l'anti-système, expert en politique alors qu'il n'a toujours pas ses aspics, et il parle de changer le monde et d'institutions. Il y a un pays où Henry serait envoyé au trou ou en camp de travail pour avoir dit au moins une petite critique envers le pouvoir en place en étant accusé de révolte antirévolutionnaire.

Mais rien ne sortira de la bouche de Horace, le jaune se terre à nouveau dans le silence, comme avant... Cette fois-ci aucun dialogue coloré ne viendra maquiller ce post. À la place, Horace saisit son verre de jus d'orange qu'il vide d'une traite en fixant Henry d'un regard glacial pour ensuite se lancer dans un geste impulsif qu'est d'envoyer violemment son verre contre la table, brisant celui-ci en multiples morceaux.

Non, je n'ai rien à dire... Non. Non ! se persuade Horace.

Excédé, Horace se lève et quitte la grande salle à grands pas rapides et cadencés. Le britanno-canadien laisse la baraque prendre les flammes, lui ne participera pas à ça. Il n'en a pas envie. Il ira aux quartiers poufsouffle pour se coucher dans le ras-le-bol et la mauvaise humeur.
Horace Alxnder-Codrington
Horace Alxnder-Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
67/200  (67/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Harold Codrington le Lun 18 Fév - 8:15

Harold entamera tout d'abord de répondre à Marshall même si sa réponse lui passe au travers de la gorge. Il ne le croit pas, tout simplement.

- Je ne te crois pas.

Tranche-t-il en rejoignant ses deux mains sur la table avant de reprendre sur le même ton auquel on s'est adressé à lui.

- Ce n'est pas à moi de décider du sort d'Henry, puisque cette guerre ne me concerne pas, dès la fin de mon cursus scolaire, je partirai de toute façon parce que j'ai un rêve que j'aimerais réaliser qui, pour moi, signifie beaucoup plus que ce conflit injustifié et donc, si il souhaite rejoindre une faction dans ce même conflit, je ne pourrais pas bien faire grand chose, parce que je dois réaliser ce que j'entreprend, ou du moins, mourir en essayant. Toutefois, il est tout bonnement dans mon pouvoir, et surtout dans mon devoir d'exprimer mon opinion, surtout sur un sujet aussi délicat que celui-ci. Rappelons-nous qu'il s'agit là de rejoindre un groupe de meurtriers qui ne possèdent aucune considération pour la vie humaine, sorcière ou moldue et non pas d'une secte insignifiante. Ils ont blessés des amis  qui me sont extrêment cher et pour ça, jamais je ne les pardonnerais. Je les déteste comme le typhoïde et le fait même qu'Henry considère de les rejoindre me donne la nausée. Il suffit de regarder les conséquences de Pré-au-Lard et les autres villages conquis pour se le réaliser: on ne tue pas autant d'innocents, parce qu'on veut ''changer'' le monde. Tu crois que tout ces gens qu'ils ont attaqués et détruits en avaient quelque chose à foutre du ministère ? Ou bien qu'ils voulaient tout simplement, et naturellement défendre leur foyer, leur maison, ainsi que leur familles ? C'est un massacre ça, une envie sanguinaire. ''Pour le plus grand bien'', ''Pour la plus grande tuerie, oui''. Cela dit, je n'ai pas besoin de tes justifications Marshall, si elles t'aident à croire que tu as fait ''ce qu'il fallait'' alors soit.

Évoque-t-il avec une expression indifférente, en se tournant vers Henry qui semblait déjà avoir entamé son monologue.

- Je ne défends pas le ministère ni même l'institution dont tu fais allusion, au contraire, je m'en contrefiche de la sphère politique magique britannique. Tu sais très bien que mes plans et l'avenir que je souhaite conçevoir est bien loin d'ici, très loin même. Mais si je peux te dire une chose alors ce serait la suivante; changer le monde, est-ce vraiment justifiable par le massacre et le sacrifice de milliers ?

Il prend une pause avec Henry, pour revenir vers Marshall, décidément, ils s'étaient adonnés à deux contre lui, mais de toute manière, Harold s'en fichait.

- Ce que je vais faire tu dis ? Et bien, c'est tout simple, je vais continuer à faire ce que j'ai fait durant les sept mois passés; l'éviter. Je n'ai rien à échanger avec un fanatique de Grindelwald, meurtriers tueurs d'enfants. Au diable eux tous, je ne les pardonnerai jamais pour ce qu'ils ont fait à Horace, ou bien à Tara et Viktor.

Cette fois-ci, il adresse un nouveau regard vers son cousin. Haussant les épaules tout en semblant indifférent des jacasseries qu'il pouvait bien communiquer.


- Comme je l'ai dit plus tôt, les trébulations d'un sympatisant à la cause immortelle ne sont rien pour moi. Tes paroles ne sont que du vent, immortel. Tu parviens à mettre les autres dans ta poche avec ta langue fourchue et tes allures pouvant semblés sincères et raisonnés, mais sache moi, je ne tomberai pas dans ton jeu psychotique, je te connais depuis bien trop longtemps pour cela, cousin.

En effet, c'était plutôt au niveau personnel, que la haine de Harold pour se groupe d'individus s'était profondément enraciné dans son coeur, une haine si profonde qui leur voulait la destruction à tous, l'anéantissement total. Il ne semblait avoir aucune considération pour ces sorciers déchus, n'ont pas que les sorciers, mais surtout, pour la pensée elle même. Le simple fait de la mentionner suffisait grandement pour mettre Harold dans tout ses états. Et comme la dernière fois, ayant ressenti que la colère s'était emparé du plus gros de lui même, il se relèvera de son siège en emportant son journal. L'heure de la méditation était venue pour canaliser les émotions néfastes que la présence de Henry avait attisé dans son coeur. C'était elle qui lui avait permi de s'éloigner d'eux pendant tout ce temps. Il n'avait plus rien à dire et il ne leur accordera même pas un simple regard avant de partir pour rejoindre les étages supérieurs.
Harold Codrington
Harold Codrington

Baguette : Sorbier, Monstre du Fleuve Blanc

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Marshall Wright le Lun 18 Fév - 13:26

Marshall se pince l'arrête du nez, sentant monter en lui deux choses. Premièrement, un début de migraine. Deuxièmement, une incommensurable envie de prendre l'un pour frapper sur l'autre. "Je ne te crois pas". Mais qu'est-ce qu'il ne croit pas, au juste ? Pourquoi dire au Jaune qu'il ne le croit pas, alors qu'il ne fait que rapporter des paroles d'Henry ? N'est-ce pas au Vert qu'il devrait dire ceci ? Voilà déjà une des raisons qui donne envie au télépathe de les envoyer bouler tout les deux.

"Quelle chance, tout de même... De décréter que ce conflit ne te concerne pas. Ce conflit concerne tout un chacun. Tout le Monde Magique. Et toi doublement puisque Henry est de ta famille."

Il lève les yeux au ciel

"Alors ça y est ? Tu as exprimé ton opinion, et c'est tout ? C'est ça ton devoir ? Te laver les mains de ce sujet et laisser d'autres personnes gérer ça pour toi ? Parce que s'il suffit de donner son opinion, alors mon devoir est fait, et plusieurs fois, même."

Aux yeux de Marshall, Harold est tout simplement en train de faire preuve d'une incroyable lâcheté. Ce n'est pas en regardant dans une autre direction que les problèmes disparaîtront.

"Quand à tes amis blessés par les Immortels... Je suis fort marri qu'ils aient du subir quelque chose de ce genre. Mais eux sont en vie, au moins."

Contrairement à Freddie. Et c'est un petit peu facile de les utiliser comme argument. Mais bon, quand on instrumentalise une blessure telle que celle d'Horace, on est pas à ça près.


"Ce n'est pas parce que j'essaye de comprendre ton cousin, et de le raisonner, que je suis en accord avec l'idéologie nauséabonde des Immortels, je les déteste autant que toi, si ce n'est plus."

Il vaudrait d'ailleurs mieux qu'Harold ne se laisse pas aller à tenir de tels propos. Une insulte de ce genre ne resterait pas sans réaction.

"Et ne pense pas que j'ai confiance en Henry. Quelqu'un qui m'a annoncé une telle nouvelle n'aura plus jamais ma confiance, peu importe si je fais des efforts pour la comprendre ou la ramener de nôtre côté."

Comme l'a dit Henry à la bibliothèque, l'étincelle du doute consume tout une fois qu'elle est allumée.

"Des efforts que, à mon avis, tu devrais faire."

Henry est son cousin, alors s'il y a bien une personne qui doit agir au lieu de se contenter de parler, c'est Harold. Il est beau de jouer les preux chevaliers saints et justes, mais au bout d'un moment, les mots ne suffisent plus. Le Rouge est probablement l'ancêtre des gens qui inondent les réseaux sociaux de posts ou de tweets plein de prêchi-prêcha, et qui pensent ainsi mener des combats sans bouger leurs culs de derrière leurs écrans.

"Et puis vous savez quoi ? Vous me les brisez, bordel de merde."

Il se lève à son tour, excédé.

"J'ai là devant moi deux visions extrêmes et opposées, servies sur un plateau par des personnes incapables de parler de façon civilisée, et incapable d'essayer de se comprendre."

Et pourtant... Avec la facilité qu'on les gens a mourir en ce moment, il est clair que ce n'est pas la bonne période pour les disputes familiales. Mais au final, c'est à eux de s'en rendre compte. Marshall va faire comme Harold, et qui lui-même fait comme Ponce Pilate. Il va s'en laver les mains. Ce qu'il va également faire, c'est se mettre à leur niveau, et ne pas essayer de les comprendre. Il conclut donc d'une voix grave et calme :


"Allez-vous faire enculer, tout les deux."

Il quitte ensuite la pièce d'un pas rapide, mais digne, tout en gardant les deux olibrius dans sa vision périphérique. Bordel de merde. Huntley a bien trop d'influence sur lui...
Marshall Wright
Marshall Wright
Préfet de Poufsouffle
Préfet de Poufsouffle

Baguette : Hêtre, Plume de Phénix

Feuille de personnage
Affinité Magique:
78/200  (78/200)
Volonté:
55/150  (55/150)
Statut: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Henry Codrington le Lun 18 Fév - 14:41

Henry hausse les épaules indifférent, qu'il le crois u non peu importe. Le Serpentard fera ce qu'il à toujours bien fait. C'est à dire suivre son opinion sans considération pour les autres,il en à fini avec les Codrington. Fini d'essayer de comprendre les liens alors qu'au fond c'est une putain d'illusion Mara avait raison en long et en large, si seulement le préfet pouvez agir singulièrement comme un serpent et pas être tourmenté par des émotions à la con.... Des émotions à la con qui lui font faire connerie sur conneries.  Quoiqu'il en soit il se lève et partira quelques heures avant que le soleil se lève avec le reste de l'école.
Henry Codrington
Henry Codrington
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Baguette : If, Ventricule de Dragon.

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
45/150  (45/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Clíona Niallán le Lun 18 Fév - 16:20

Arrivant ensuite ici avec la bleue, elle posera un instant son regard sur les personnes présentes: pas grand monde, tant mieux, avant de se replonger sur sa voisine.

-On s’assoit à quelle table ?
Clíona Niallán
Clíona Niallán

Baguette : Chêne rouge, fléreur

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
43/150  (43/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Effemy Kyle le Lun 18 Fév - 18:08

La brune mit un doigt sur ses lèvres en « comptant » avec son pouce, index, majeur, et annulaire.

- Ça dépend de, as-t-on beaucoup faim, as-t-on envie de calme, as-t-on envie qu’on aille à ta table, ou qu’on aille vers celle opposée ? Ou veux tu qu’on décide au hasard par ?

Elle chercha dans ses poches une pièce pour faire un pil ou face pour choisir entre deux propositions.

- Je te suis aujourd’hui.
Effemy Kyle
Effemy Kyle

Baguette : Ébène, troll

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Clíona Niallán le Lun 18 Fév - 19:10

Elle même ne savait pas, le choix d'une table lui important peu, elle désigna donc du doigt la pièce sorti par Effemy.

-Allez tire au sort, je te laisse faire.
Clíona Niallán
Clíona Niallán

Baguette : Chêne rouge, fléreur

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
43/150  (43/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Effemy Kyle le Lun 18 Fév - 19:18

La jeune fille faisait sauter la pièce dans sa main pendant qu'elle disait une simple phrase. Enfin plutôt 4 phrases.

- Je fais trois lancés. Les deux premiers pour savoir laquelle entre les attributs des tables 1,2 et la 3,4 puis un troisième pour décider entre les deux verdicts restant. Ça fait Pile, Face, Pile (bis), Face (bis). Et entre les deux dernier c'est Pile et Face.

Le premier jeté est sur face et le deuxième et sur pile. Le troisième est de nouveau pile.

- Alors, nous allons.. là bas.

Elle montra la table des verts avec le pouce. Après quoi elle regardera la pièce en arquant un sourcil, fermant sa main contenant le.. 1 franc avant de se diriger vers la table.
Effemy Kyle
Effemy Kyle

Baguette : Ébène, troll

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
46/150  (46/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Clíona Niallán le Lun 18 Fév - 19:39

Ainsi, la rouge suivra la bleue à la table des verts, un peu inquiète de s'asseoir tout de même à la table de la maison rivale de la sienne. Mais elle était une gryffondor, l'incarnation du courage, alors le fera.

-Bien, alors tu as pris quoi comme spécialisation Effemy ?
Clíona Niallán
Clíona Niallán

Baguette : Chêne rouge, fléreur

Feuille de personnage
Affinité Magique:
66/200  (66/200)
Volonté:
43/150  (43/150)
Statut: Sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Salle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum