Sur la côte, un phare

Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Sur la côte, un phare

Message par MJ Auxiliaire le Lun 29 Juil - 1:22

Un phare abandonné se dresse sur une falaise. Parallèlement en contrebas, la Mer du Nord y envoie s'écraser sans repos ses incessantes vagues meurtrières. Encore et toujours, elles s'écrasent contre les rochers de l'île de Grande-Bretagne...


Quelques années plus tôt, l'endroit fut réquisitionné illégalement par un groupe de criminels à l'affut d'un nouvel endroit douillet, isolé surtout, afin de pouvoir y placer quelques hommes... Si l'occasion se présentait un jour. Le phare n'était pas le seul point d'intérêt dans les environs, une modeste maison se trouvait à deux pas. Si la façade conservait son aspect abandonné, l'intérieur fut intégralement rénové, agrandi et remis au goût du jour. Aujourd'hui, elle abritait de précieux amis. 
MJ Auxiliaire
MJ Auxiliaire


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Lun 29 Juil - 2:17

Après de multiples investissements audacieux mais avisés, certains pourtant exprimèrent dès le départ leurs réserves concernant l'établissement d'une nouvelle planque dans la région. Trop éloignée et trop à l'écart du reste, on pointait une incohérence avec le fonctionnement du Louchébem. En effet on opérait surtout en milieu urbain, bien loin des grands espaces, fondu au milieu des marées humaines. Mais la tête voyait plus loin. Cet environnement s'accordait parfaitement avec ses nouveaux espoirs, son investissement allait payer, il eu simplement suffi d'un coup de pouce bienvenu. Yeison Del Bosque eu la bonne surprise de recevoir Desdémone en cette soirée d'Octobre, c'était lui le coup de pouce. Depuis l'établissement d'une solide entente entre le Louchébem et l'un des gros poissons des bas-fonds de Londres, la bande connut une nouvelle expension, chose rare depuis un certain nombre d'années. Plus d'hommes, plus de ressources. Et l'élimination de la concurrence dans certains quartiers avait bénéficié au King's en terme de rentrée d'argent, les choses allaient en s'accélerant.

Cependant ces hommes, souvent de la racaille trop peu efficace ne valaient rien sans un solide bagage magique à son humble avis. La maquerelle, et elle n'était pas la seule trouvait que les capacités au combat de la grande majorité de ses petits collègues laissait franchement à désirer. Cet endroit allait devenir la solution à leur problème. Aidé du capitaine Del Bosque, l'un des meilleurs sorciers de la bande se chargerait de former convenablement ces personnes. Car on ne pouvait le nier, le Louchébem réunissait des hommes de tous les milieux, et de toutes le horizons, pour peu qu'ils soient intéressés. Ce qui comprenait trop souvent des sorciers rejetés de la société de par leur incompétence, leur indicipline, voir les deux à la fois.

- "Monsieur Del Bosque, s'annonça la maquerelle en arrivant, alors joyeusement elle s'approcha de lui jusqu'à pouvoir venir lui tendre la main, j'espère que la journée ne fut pas trop pénible".
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Yeison Del Bosque le Lun 29 Juil - 3:44

- Il faut des journées pénibles, pour profiter de nuits plus belles.

À ciel ouvert sans fin sur l'horizon, Del Bosque n'eut besoin de désigner un lieu, ces dizaines d'étoiles et un simple mouvement de tête suffirent. Il bondit hors du tonneau sur lequel il s'était installé avant qu'elle n'arrive. Et il lui baisa la main.

- Les premiers gros efforts apportent leurs lots de connaissances. Certains sont voués à voler plus de vies, auxquels d'autres auraient bien du mal à survivre. Mais la guerre m'a appris que c'est parmi la chair à canon que l'on découvre nos éléments les plus précieux.
Des risques s'acquière la Gloire.


L'un des ex-corbeaux qui ne quittait pas Del Bosque d'une semelle vint tendre un carnet à Desdémone. C'était le registre des préparations, avec toutes les informations concernant les hommes du Louchébem qui participaient au programme. Vingt-huit étaient répertoriés et ici classés selon leurs résultats, leur sagacité en simulation réelle, maîtrise de divers sorts et autres techniques moralement prohibées.
Le contenu était encré de la lettre hachurée, toute en majuscules du capitaine. Chaque soldat avait le droit au même degré de détails sur ses performances. Et à vu de nez, six d'entre eux avaient pour l'heure droit à un semblant d'éloge. Une force offensive accrue pour le Louchébem, mais encore loin de l'Elite qui a jadis causé tant de pertes en Europe.
Yeison Del Bosque
Yeison Del Bosque

Baguette : Séquoia, Crin de Kelpy

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue149/200Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (149/200)
Volonté:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue118/150Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (118/150)
Statut: leader des « Corbeaux »

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Lun 29 Juil - 4:30

Surprise, elle émit une faible exclamation. Un gentleman comme on en trouvait peu ces jours-ci, et unique en son genre. Mais trêves d'éloges, trêves de bagatelles, plus que de rester béat la tête en l'air ils devaient s'occuper de choses autrement plus importantes. Desdémone reçut le dit carnet avec une satisfaction à peine dissimulée. Ce projet débutait seulement, et il leur faudrait évidemment plus que douze mois pour transformer ces gens en sorciers dignes de ce nom. Néanmoins la machine était en place, de quoi satisfaire la tête du groupe.

- "Marchez avec moi si vous le voulez bien".

L'invitation tenait autant au capitaine qu'à son subordonné. Elle parcourut les annotations dans le même temps, l'œil intéressé. Peu parvenaient à sortir du lot, et encore... S'éloignaient-ils seulement de la médiocrité des autres ? En espérant que ceux-là puissent véritablement s'élever au dessus de la moyenne.

- "Nous avons encore du travail, mais c'est déjà un progrès en soit, résuma la dame, nous avons des éléments prometteurs... Et d'autres moins prometteurs, forcément. Comment ces derniers vivent-ils vos enseignements ? Vous ont-ils approchés d'une quelconque façon ? Des fortes têtes sinon ? Aucune ?"

Aucune raison de croire chez la maquerelle que le capitaine ne puisse gérer deux ou trois têtes de mules au sein du groupe, mais elle tenait à les connaître si de tels cas se manifestaient au sein du projet.
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Yeison Del Bosque le Lun 29 Juil - 5:34

Au bord d'une colline éventuellement nimbée de brume que le phare ne pouvait éclairer, la maquerelle flanquée de deux corbeaux entamait cette marche.
Mains dans le dos, muscles de la mâchoire acérés, le capitaine déluré des immortels ne vieillissait que très peu. Si l'on pensait que cette lueur d'hostilité dans son regard s'était dissipée ou avait peut-être carrément disparue, c'est à y baisser sa garde qu'elle n'en revenait que plus venimeuse encore.
Un éclair, tout juste confisqué par la nuit.


- Chacun de vos hommes sait qu'il est dans leur intérêt de nous obéir. Que certains ronchonnent en cours de route fait parti du processus.
Soudain, il s'arrêta, quelque chose semblait l'intriguer. C'est qu'il ne connaissait que trop bien les lieux, seule son hôte le galvaudait d'énigmes.

- Personne n'est insensible au mysticisme, encore moins lorsqu'il est à portée de main. En revanche, peu sont ceux qui consentent à donner. N'est-ce pas paradoxal? Etre prêt à recevoir, mais sans offrir. J'ai.. connu des personnes de ce genre.
Dites-moi, Desdemona, qu'est-ce qui peut bien vous persuader de ne pas avoir de potentiels déserteurs parmi vos rangs?
Yeison Del Bosque
Yeison Del Bosque

Baguette : Séquoia, Crin de Kelpy

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue149/200Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (149/200)
Volonté:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue118/150Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (118/150)
Statut: leader des « Corbeaux »

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Mar 30 Juil - 3:09

- "Le monde en est rempli capitaine. Il est si facile de prendre, de recevoir. Mais certaines personnes oublient que ces privilèges ne leurs sont pas acquis de droit."

Certes agréable, cette conversation s'égarait pourtant sous l'impulsion de son principal moteur. C'était du moins son ressenti. Desdémone appréciait sa compagnie, un conteur, mais elle trouvait parfois ses images compliquées et maladroites.

- "Je ne crois pas avoir mentionné de pareilles certitudes. Ou bien est-ce là une façon de nous prévenir contre d'éventuelles désertions ? Devrions nous prendre de plus sévères mesures, est-ce cela que vous essayez de me faire entendre ?"

Le Louchébem ne formait pas une armée, et elle comprenait que Yeison puisse avoir sa vision des choses sur la question. La maquerelle releva le bord de son chapeau, la dame essayait de lire sur ce visage basané qui l'accompagnait, voulant comprendre.

- "Vous savez... La majorité de nos hommes savent qu'ils n'ont aucun intérêt à déserter. Nous leur rendons service, et ils nous le rendent en retour. L'emploi de la force est... Disons, peu encouragé au sein de notre groupe. Nous usons de méthodes plus subtiles."
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Yeison Del Bosque le Sam 17 Aoû - 3:59

- Toute éventualité est bonne à prendre en compte. Aussi chaleureuse soit notre auberge - si la porte est laissée entrouverte, tôt ou tard, on sera tenté de sortir... C'est dans notre nature.
Voilà pourquoi il faut fermer cette porte. Et concentrer toute l'attention de chacun autour d'une même table.


Les idées de Del Bosque étaient toujours désordonnées sous des formes lyriques; la faute à l'opium? Peut-être, mais pas seulement. Alors comme pour marquer l'essentiel, il souleva la main devant lui, progressant toujours d'une marche modérée.

- ... Si aux aguerris s'ouvrent le plus de portes, il est de mise d'affirmer qu'ils forment les soldats les moins loyaux. D'un autre côté, les plus faibles se rangent plus facilement, puisqu'ils ne penseront pas trouver mieux ailleurs. C'est ainsi que ça marche, depuis toujours.
Par la force sûre, nous nous assurerons la fidélité des premiers.


Toujours vague, sans jamais entrer dans les détails, il donnait toutefois confirmation au questionnement de la maquerelle. Quant à son visage, même éclairé par la lune, il ne lui en dirait pas plus. il donnait toujours l'impression de serrer les dents sous son air à la fois calme et dédaigneux. Mais il n'en restait pas moins cordial et intéressé.

- Des méthodes plus subtiles? Je serais curieux d'en savoir plus, Desdemona.
Yeison Del Bosque
Yeison Del Bosque

Baguette : Séquoia, Crin de Kelpy

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue149/200Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (149/200)
Volonté:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue118/150Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (118/150)
Statut: leader des « Corbeaux »

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Jeu 22 Aoû - 2:13

- "J'entends bien ce que vous me dites Capitaine, et j'en prendrai bonne note. Devrions nous donc leur laisser l'illusion du choix ? Ou bien le leur imposer, afin qu'il ne puisse même pas songer à nous quitter ?"

Concernant le fonctionnement du Louchébem, il demeurait souvent peu sage de songer à quitter les rangs. Souvent le déserteur traînait en ressortant un plus gros boulet, ainsi la peur d'affronter de nouveau ce monde hostile le faisait trembler, à terme le déserteur finissait par rester parmis eux.

- "Les pauvres âmes qui entrent par nos portes sont perdues lorsqu'elles doivent de nouveau la Justice du monde extérieur. Ce sont de pauvres gens, sans avenir, sans familles parfois. Ou aller dans ce cas ? Pourquoi nous quitter nous qui leur donnons tout ?"

Pour peu qu'ils obéissent.

- "Comprenez vous ? Nous offrons à ces personnes une famille, des amis, des gens sur qui compter. Des gens pour les protéger. Tout ce qu'ils ont à faire, c'est obéir."

Ses mains se rejoignirent devant son corps, elle observa encore cet homme, puis plongea son regard dans le sien.

"Monsieur Del Bosque. J'ai une requête pour vous. J'aimerais que vous me confiez quelques-uns de vos secrets, apprenez moi à me battre comme vous le faites avec nos hommes. Nos hommes ont besoin d'une forte figure, et je fais bien pâle comparaison face à certains de mes collègues."
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Yeison Del Bosque le Ven 6 Sep - 2:05

- Si l'on m'offre à boire et à manger, que l'on donne un sens à ma vie, je ne peux qu'obéir. Ceux qui ne pensent pas ainsi n'ont rien à faire parmi vos rangs.

C'était évidemment le soldat qui parlait, un de ses soldats qui avait un jour fuit face à son devoir. Sujet sur lequel il méditait parfois, car sans cette "erreur", jamais il ne serait devenu Immortel. Superstitieux dans l'âme, et parce-qu'il croyait en une force supérieur, Yeison était persuadé que si la suprématie de Grindelwald n'avait jamais lieu, un jour ou l'autre, et par erreur sans doute, son destin le rattraperait. Mais tant que son maître restait en vie, terré là où il savait, l'espoir le maintiendrait sur pied.
Yeison redressa le buste et mis les mains derrière son dos, comme pour paraître moins vulnérable. Desdémone touchait un point sensible.


- ...Je n'avais pas vu les choses de ce point de vue là. Ce que vous dites fait sens. Tant qu'aucun d'eux ne franchit les barrières, il n'y a pas de raison de s'inquiéter.

Très rares étaent ceux à avoir un jour réussit à faire changer d'avis cet officier borné. Il tiqua de l’œil face à la requête de son employeuse, s'octroyant quelques secondes avant de répondre. Del Bosque sourit à dents déployées, et vinrent s'épanouir des fossettes sur ses joues glabres.

- Vous êtes une femme dangereuse, Desdemona. J'ai préféré éviter d'y penser jusqu'à présent. Mais tout a un coût, n'est-ce pas?
Il hocha simplement la tête, sans quitter le contact visuel. L'officier semblait amère ou captivé, peut-être les deux à la fois.
- J'y penserais.
Yeison Del Bosque
Yeison Del Bosque

Baguette : Séquoia, Crin de Kelpy

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue149/200Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (149/200)
Volonté:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue118/150Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (118/150)
Statut: leader des « Corbeaux »

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Ven 6 Sep - 17:22

- "Dangereuse ?" demanda-t-elle en faisant mine de ne pas comprendre. "Qu'est-ce qui m'a trahi mon cher Capitaine ?"

La sorcière rit doucement en se couvrant la bouche, avait-il vu clair dans son jeu ? Les individus qui y parvenaient se faisaient rares aujourd'hui, le Capitaine Del Bosque ne cessait de la captiver. Le sentiment semblait presque mutuel d'ailleurs. Desdémone ne confirmait pas ses affirmations toutefois, elle donnait l'impression de plaisanter, oui elle tâcherait de conserver cet image de faible femme, si Yeison ne la perçait pas définitivement à jour.

- "Un coût dîtes vous..."

Desdémone tenait elle aussi à maintenir ce petit jeu de regard. Sans s'en rendre compte, cette balade nocturne les avait mené vers une plage de galets aisément accessible en longeant la côte. La maquerelle rompit le contact, à la place elle observa la mer se jeter contre les rochers, puis s'installa elle même sur l'un d'eux, sur la plage.

- "Vous nous rendez un immense service Capitaine sachez-le. Si un jour vous décidiez de revenir, vous seriez chaleureusement accueillis. Car vous partirez n'est-ce pas ?"

De nouveau, elle échangea un regard avec lui.
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Yeison Del Bosque le Mer 2 Oct - 2:32

- C'est étrange, j'ai toujours pensé que les femmes les plus dangereuses préféraient l'ombre à la lumière. J'en ai connu de loin une ou deux dans ce genre là. De ce que j'imagine, elles manœuvrent encore, quelque part...

Si les femmes étaient toutes dangereuses pour Yeison, lui aimait à se considérer comme un homme prudent. Prudent, même face à cette mer cendrée, d'où les vagues pétillantes s'écumaient d'impuretés. L'officier resta debout, c'est qu'une hiérarchie s'était établie, ou aimait-il l'épreuve de ne plus être au pouvoir face à une femme. Chose rare, qui l’amenait à ne plus savoir sur quel pied il était supposé danser. Coincé entre le marteau et l'enclume, Del Bosque nageait entre deux eaux. Et à présent sur le fil, il n'économisait plus aucun sourire. Il savait que la nuit le lui rendait toujours bien.

- ... Je dois faire partie des défenseurs les plus proches qui le suivront à son retour. C'est écrit.

Pris au dépourvu sur cette question, il brisa l'échange pour se laisser aller à quelques pas. Mains derrière le dos - il sourit encore une fois -, puis, il s'agenouilla face à Desdémone.

- Je ne crois pas en la chance, Desdemona. Si la fortune m'a amené jusqu'ici, ce n'était pas uniquement pour attendre dans l'ombre. Vous lui seriez, vous nous seriez utiles. Si l'ascencion de Gellert Grindelwald sera ornée d'or, nos noces seront d'argent. Laissez-moi diriger le Louchébem avec vous Desdemona, et je vous enseignerais tout ce que j'ai appris sur Cattégat.
Yeison Del Bosque
Yeison Del Bosque

Baguette : Séquoia, Crin de Kelpy

Feuille de personnage
Affinité Magique:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue149/200Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (149/200)
Volonté:
Sur la côte, un phare Left_bar_bleue118/150Sur la côte, un phare Empty_bar_bleue  (118/150)
Statut: leader des « Corbeaux »

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Desdemone le Mer 2 Oct - 17:33

- "Puissiez-vous le retrouver un jour. Je sais que cela compte énormément pour vous, pour vous et vos hommes. Mais le temps ne semble pas encore venu n'est-ce pas ? En attendant mon Capitaine..."

La sorcière posa délicatement sa main droite contre l'épaule de l'Immortel. Elle poussa un soupir satisfait en contemplant les vagues, puis sourit en le regardant.

- "J'accepte votre requête. Vous avez l'âme d'un leader. Je vous adouberai avec joie en tant que l'une de nos pièces maîtresses, vous dirigerez avec nous. Alors nous célébrerons ces noces."

Puis elle leva le menton vers les nuages, ah, quelle belle vision nocturne.

- "C'était écrit", prononça la sorcière dans un murmure au vent.

Ainsi une nouvelle alliance fut scellée.
Desdemone
Desdemone

Baguette : Noyer, Dragon

Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Mar 5 Nov - 1:59

Face à la mer, face au vent, une obscure silhouette bravait le froid, bravait les températures. C'était l'automne. L'automne dans le Nord, c'était l'hiver du Sud, il y faisait encore glacial à midi. Pourtant la silhouette se trouvait là, tranquillement elle fixait les vagues s'abattre sur les côtes, assise sur un roc.

"Monsieur ! Quand retrouverons nous oncle Erwann ?"

La silhouette posa enfin son regard sur le groupe de jeunes, ou plus ou moins jeunes enfants qui l'accompagnait sur la plage, plus particulièrement, il s'intéressa au plus curieux d'entre tous, ou le plus impatient.

- Bientôt, répondit le Boucher d'une voix très douce, très grave aussi.

L'enfant eu l'air visiblement peu convaincu. Il fallait dire que depuis leur transfert dans ce centre, ces gamins n'eurent pas le loisir de revoir le moindre de leurs proches. Ce fut difficile au début, moins aujourd'hui, ils désiraient une présence maternelle, ils l'obtinrent. Mais pas celle qu'ils désiraient.

"Pourquoi ne pouvons nous pas quitter le centre ? Je veux revoir mes parents."

Ignorants du sort de ces derniers, le Boucher ni personne d'autre ici ne pu se résoudre à leur dévoiler la vérité. Par pitié ? Non, par intérêt.

- Des gens en veulent à votre famille. Vos parents vous ont placé sous notre protection. Ces personnes recherchent votre fortune, des jaloux, je pense... À des personnes dont la place est élevée dans la société. Ils ne peuvent supporter, ils abhorrent ceux qui osent se mettre en travers de leur chemin. Aussi ils chercherons à les tuer, votre famille, puis vous.

Horrifié, le gamin, et son cousin d'ailleurs ne surent quoi ajouter. Des larmes commencèrent simplement à naître puis à couler le long de leurs petites joues.

- Vous êtes en sécurité désormais. Vous apprendrez avec nous, avec..., il s'interrompit et observa une jeune fille non loin, elle n'eu déclaré un mot jusqu'alors, avec cette jeune fille.

Le Boucher quitta le rocher, il avança vers eux sans se presser en les invitant à le suivre. Ils remonteraient vers le phare, mais l'un d'eux ne vint pas, l'individu masqué arrêta ainsi sa marche, il se retourna.

- Eh bien ? Comptes tu rester seul ici ? Je ne peux te protéger si tu restes sans surveillance, sans ma surveillance, reprit le Boucher, et car le gamin ne se décidait toujours pas, il ajouta une simple mise en garde, je préférais ne pas avoir à compter jusqu'à trois.

Par crainte, le garçon le rejoignit en baissant les yeux. Le Boucher tendit sa main, une main froide, couverte par un gant en cuir sombre. L'enfant vit ses deux grandes ovales teintées de noir le fixer silencieusement, mais il sentit un énorme poids lui peser sur les épaules à cet instant. Finalement, il obéit à son invitation.

- Bien. Dès aujourd'hui vous pourrez nous considérer comme votre seconde famille, cette jeune fille que vous voyez-là, dit-il en la désignant, sera dès aujourd'hui votre soeur aînée. Vous lui montrerez le respect qu'elle mérite.

Il se tourna vers la concernée.

- Présente-toi à eux.
Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Mila Del Bosque le Mar 5 Nov - 19:21

Durant tout ce temps la jeune fille en question resta dans son coin, le froid battant ses cheveux et le vent glacial fouettant son visage aux teintes caramel. Fille d'une mulâtresse et d'un latino Mila Del Bosque était une petite fille calme en apparence, aussi stoïque que pouvait l'être une jeune fille de son âge acclimater par une vie mouvementée et une éducation privée, mais parfois son regard se perdait au loin alors qu'un navire passait au large de la mer du Nord, mer épicontinentale de l'océan Atlantique... Elle trouvait la mer mystérieuse et pleine d'énigme qui savait ce qu'elle cachait en son sein ? C'était merveilleux comme perceptive.

Fascinée par cette vision, Mila reviendra cependant bien vite à la situation actuelle, cette sinistre silhouette de cuir et les enfants. On ne lui avait pas dit grand-chose sauf de s'occuper d'eux. Une seconde famille. Lorsqu'il l'appela elle s'avança à eux dans la lumière ténue du ciel ombrageux, de longs cheveux noirs et bouclés encadrant un visage portrait craché de son père, et, deux pas de plus afin d'être face à ses "petits frères" tout en feignant sur son faciès un air protecteur et chaleureux comme le ferait une grande-sœur.


Un sourire naquit à ses lèvres face aux deux petites mouilles tristounettes, elle savait ce que c'était de perdre les pieds du risque de se noyer dans l'avenir et le passé... Elle se voulait la plus rassurante possible.

Moi, c'est Mila, je sais, c'est très difficile et vous devez vous sentir perdu avec un truc dans le ventre qui vous serre, mais avec nous, votre nouvelle famille vous serez en sécurité personne ne vous fera de mal. d'un doux regard profond se mêlant à sa voix de nouvelle sœur Je vous le promets.
Mila Del Bosque
Mila Del Bosque


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Mar 5 Nov - 21:15

Derrière son masque, l'individu sourit, mais ils furent incapable de le voir. Il s'arrêta sur la petite jeune. Dès ses premières semaines d'apprentissage au sein du Louchébem, Mila manifesta un potentiel certain que le Boucher lui-même ne cessa de louer. On lui enseigna les bases, l'histoire de la Grande-Bretagne, la politique actuelle, la place des sorciers dans ce monde ; on lui fit faire ses premiers mouvements avec une baguette, on lui apprit à concocter quelques potions basiques... L'éducation de cette enfant importait beaucoup au leader de l'organisation, non seulement car cela faisait parti du marché conclu avec son père, mais aussi car le Boucher éprouva rapidement une certaine affection envers cette jeune fille.

- N'ayez pas peur de vous confier à elle au besoin. C'est cela le rôle d'un aîné sachez-le. Rentrons maintenant.

La petite troupe remonta la colline puis après cinq petites minutes, ils parvinrent à se glisser hors du froid, à l'intérieur du grand bâtiment près du phare. Les deux plus jeunes enfants furent conduits dans leur chambre, mais Mila fut invité à rester en compagnie du leader.

- Que penses-tu de ces deux enfants jeune fille ? Te sens-tu prête à assumer le rôle d'une grande sœur, dis moi ?
Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Mila Del Bosque le Mar 5 Nov - 21:42

Elle hocha la tête et offrira un sourire aux deux enfants, si elles voulaient lui tenir la main elle ne refuserait pas, faisant écho aux dires de l'homme mystérieux, aussi mystérieux que l'était la mer... Sa voix était comparable au ronflement des vagues, une voix profonde et pleine d'assurance... De promesses. Il n'y avait pas de place au non ou aux doutes, ils ne pouvaient que suivre et Mila en serait la gardienne, autant qu'elle le puisse elle s’acquitterait de cette responsabilité, car son père lui avait fait promettre. Elle lui avait fait promettre de ne pas faire faux-bond aux Del Bosque. Mais pas seulement, car au fond...

Ce que disait ce mystérieux individu était la vérité, c'était une seconde famille soudée et présente lui apprenant les rudiments et dispensant le savoir... la logeant et la nourrissant, et, on ne mord pas la main qui vous nourrit, elle croyait en cette idée de famille bien que le camp des immortels lui avait offert l'indépendance et celle-ci germait au fond d'elle, cette petite flamme rebelle, elle n'oublia pas qui avait anéanti et forcé son père et elle à se cacher. Mais maintenant, ils avaient tous une nouvelle famille.


Toujours accompagnée de ce calme, la jeune Mila suivait le cortège parfois échangeant quelques mots avec les deux autres simplement pour les mettre en confiance, pour montrer qu'elle était là. La marche ne durera pas longtemps à peine cinq minutes qu'ils furent tous à bon port. Avant que les deux autres ne partent, elle ajouta :

Nous nous revoyons plus tard d'accord ? Je vous montrerai un jeu très amusant qu'on m'a appris. sourire

Elle les laissa partir, tout en répondant à l'invitation du leader, de l'homme au masque. Il pouvait faire peur et être très intimidant surtout pour des enfants, cette tenue représentait un croque-mitaine apportant des cauchemars... Comme dans les vieux contes, pourtant, Mila avait confiance, car elle savait qu'elle le pouvait.

Ils sont perdues et ont besoin d'une présence, je comprends ce sentiment et je serais celle qu'ils recherchent. regardant les deux lentilles de verre fumé Oui, je le crois. La jeune fille avait un accent, un accent chantant comme son père et il était envoûtant, un peu comme une friandise.
Mila Del Bosque
Mila Del Bosque


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Mer 6 Nov - 21:55

- Ils ne reverrons jamais les leurs, tu l'as deviné, dit-il gravement, Petite Del Bosque, tu es presque jeune femme, je considère désormais que tu es capable de comprendre certaines choses.

L'individu masqué la guida vers un autre accès, à l'étage, il restait près d'elle comme un parent veillant attentivement sur son enfant. La double porte suivante les mena jusqu'à un couloir dont le mur de gauche, celui en face de l'entrée, laissait voir à travers de larges vitres teintées, un camp aménagé en contrebas. Une équipe croisa leur route, les hommes qui la composaient ne manquèrent pas de les saluer tous deux avec respect.

- Ils te respectent car tu es la fille du Capitaine. Bientôt ils le devront non plus à cause de ton parent, mais à cause de ta réputation, et de ton rang. Tu as la chance d'être entourée de personnes exceptionnelles, profites-en, abuses-en.

Le Boucher déposa sa main contre l'épaule de l'apprentie, il pointa du doigt les Louchébems à l'entraînement à l'intérieur du camp. Elle y verrait probablement son père, chargé avec d'autres, de l'entraînement des agents de l'organisation.

- Tu as toujours vécu dans cet environnement n'est-ce pas ? Tu pourrais aujourd'hui trouver cela monotone. N'as-tu jamais eu envie de voir autre chose ? Qu'est-ce que tu aimerais faire, que tu n'as jamais eu l'occasion de faire ?

Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Mila Del Bosque le Jeu 7 Nov - 17:29

Le père de Mila se souvenait, mais ses hommes eux pour la plupart avaient peur d'elle, beaucoup la prenait pour un porte-bonheur et d'autre... Pour une malédiction, car à sa naissance, une petite tête d'ombre émergea doucement, c'était un bébé né coiffé comme l'on dit, mais... la coiffe céphalique était différente, elle était noire, ombrageuse et veineuse, recouvrant totalement son petit crâne comme une couronne d'un noir aux capillaires violacés, la "médecin" l'avait opérée en la sortant directement du ventre de la pondeuse mulâtresse, et, lorsqu'on son père l'eut dans ses bras et la nomma, son sourire étrange et méphistophélique étirait ses traits.

Quant à la jeune fille, présentement, elle suivait son bienfaiteur, attentive. Tout en écoutant, elle observait ne coupant pas à un seul moment la parole à son guide. Elle regarda le camp en contrebas, cela lui rappelait le camp des immortels lorsqu'elle gambadait librement parmi les tentes ou les entraînements sous la houlette des Maîtres principaux, lorsqu'ils la saluèrent lui et elle, elle hocha la tête aux paroles de l'homme mystérieux et à ses verres fumés. Elle se gavait des mots, elle apprenait et apprenait vite.


En abuser ? En abuser répétera-t-elle doucement relevant ensuite son regard de bronze sur les deux grands ovales teintés de noir J'y crois vous savez à nos idées. elle parlait de son père Il m'en parle beaucoup, mais je ne crois pas à la chance, je suis sûre qu'au-delà de tous les sacrifices, il doit bien y avoir une récompense au bout.

Elle observa ensuite les hommes et les femmes s'entraîner, son père droit et fier bras en l'air intiment des mouvements et des ordres comme jadis, comme sur les berges gelées de Göteborg toujours celui-ci arborait son sourire visqueux de crapule savoureuse, le genre qui semblait être un serpent dangereusement beau, et ce, tout en balayant les soldats du regard sans bouger d'un cil, stoïque. Il avait l'expérience.

Toujours, oui, on a beaucoup voyagé. elle haussa les épaules Qu'est-ce que je pourrais voir d'autre ? elle se retourna pour revenir à son mécène Je trouve ça plutôt rassurant. On est vivant et on est toujours fort.

Sa dernière question était ouverte, elle était pleine de promesses et la petite Del Bosque passera une petite langue rose sur ses lèvres brunes de latino.

Du quidditch, avoir mon propre balai. Voir des matchs... participer ? Je n'ai jamais eu l'occasion. C'est tellement super cette sensation sur un balai dans le ciel on a l'impression d'être libre et que rien ne nous arrête. un sourire, le même que son père Et vous ? Qu'est-ce que vous aimeriez faire ?
Mila Del Bosque
Mila Del Bosque


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Jeu 7 Nov - 21:08

- Bien entendu, récompense il y aura à terme, pour nous tous. Mais nous devons travailler dur pour y parvenir, le monde dans son intégralité est incapable de savoir quand agir, quand se salir les mains. Il existe alors des gens comme nous, qui se décidons à prendre notre destin en main pour le bien des autres.

L'individu masqué souffla du nez.

- Et je suis persuadé que ce concept te rappelle quelque chose.

Toutefois, les doctrines de Grindelwald et du Louchébem divergeaient parfois sur certains principes. Cela ne fut pas un frein à l'entraide entre ces deux partis, car chaque doctrine voulait profiter au plus grand nombre, leur but devait être noble, mais les méthodes employées certes implacables, certes souvent violentes dérangeaient un grand nombre de sorciers.

- Demain des gens se battront contre l'avènement d'une communauté magique moderne, au lendemain de notre victoire ils célébrerons avec nous. La vérité jeune Del Bosque, c'est que ce monde n'est pas prêt à évoluer, nous devront lui forcer la main.

Le Boucher la conduisit vers un autre endroit, ils traversèrent ce couloir pour atterrir dans une nouvelle chambre. Il y avait un balcon donnant sur le camp en contrebas, il y avait une grande table ronde au centre de la pièce, des tapisseries un peu usées ainsi qu'un grand miroir. Le leader se plaça devant la glace.

- Je peux t'obtenir un balais. Mais tu devras le mériter. dit-il avec sérieux, tu me demandes ce que j'aimerais faire moi ? Qui sorte de mon quotidien j'imagine. Eh bien... Je l'ignore.


Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Mila Del Bosque le Sam 9 Nov - 3:53

Des gens forts, des gens courageux qui n'ont pas peur de se salir les mains, comme nous. Elle usait du nous, comme son père elle était fanatique, elle et lui croyait dur comme fer à la force. Elle se permettra un fugace sourire de connivence. Oui, cela me rappelle quelque chose.

Mila était encore jeune pour faire le distinguo entre les doctrines des Immortels et celle-ci, elle suivait son père et ses idées et maintenant, celles de son bienfaiteur. C'était une jeune fille qui a vécu dans le fanatisme et la guerre, elle était façonnable surtout à son âge. Elle écoutait toujours aussi attentivement en se gardant bien de ne pas le couper.

Nous les forcerons avec la force nécessaire, mon père dit parfois que si une tête n'écoute pas, même en l'enfonçant il suffit d'y aller plus fort.

C'était maladroit, elle utilisait ses mots en vulgarisant, mais elle avait compris ce que disait ce mécène fait de cuir et de verve au lyrisme enflammé. En contrebas, les hommes et femmes s'entraînaient toujours sous les exhortations de Yeison. Et la petite Mila assimilait. Quant à la suite ? Diligemment elle acquiesça du chef.

Rien n'est gratuit, je saurai faire ma part, car dans une famille tout le monde doit mettre la main à la pâte n'est-ce pas ? Et ils étaient une grande famille ici.

Elle pencha la tête légèrement sur la gauche, semblant réfléchir et déchiffrer les deux lentilles fumées avant de laisser ce vain exercice.

Il y aura beaucoup de mort dans cette bataille. Les gens ne comprennent pas qu'il faut avancer et non reculer, ils ne l'ont pas compris. Elle faisait référence aux troupes de Grindelwald et la défaite.
Mila Del Bosque
Mila Del Bosque


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Mar 12 Nov - 2:26

Forts, courageux, des hommes et des femmes à la volonté de fer. Seuls ces derniers parviendraient à changer la face du monde, en bien. Au Diable le dialogue quand cela ne suffisait plus, il fallait alors prendre les armes. C'était une Révolution. "Oui, une Révolution" murmura le leader, ce dernier pivota lentement sur sa droite puis leva l'un de ses bras, et finalement déposa sa paume sur cette petite tête brune.

- Tout le monde doit travailler. C'est le strict minimum. Nous formons une famille, ceux qui en sont dépourvus en obtinrent une. N'est ici requis qu'une dose de bonne volonté petite Del Bosque, ceux qui en sont dépourvus sont destinés à échouer en tant que frères, en tant que sœurs. .

Malheureusement, le Louchébem accusait parfois quelques départs. Ils étaient tous regrettables.

- Méprise ceux qui sont incapables de fournir le moindre effort. Ce sont des individus sans intérêt et qui ne t'apporterons jamais rien de gratifiant. Contrairement à ces gens, toi tu obtiendras un bel avenir, selon ce que tu en feras. Tu pourrais bien t'épanouir dans ce monde moderne que nous attendons tous.

Le Boucher se retourna, il prit une chaise et glissa ses jambes sous la table. Le leader désigna une chaise à côté.

- Assieds-toi, dit-il, tu sais jeune fille, j'aimerais beaucoup éviter de tuer, et de massacrer, et tant d'autres choses dont je préfère ne pas te parler. Mais comme tu le dis si bien, les mentalités pourries de cette communauté sont si bien enracinées qu'il est devenu impossible de les changer autrement. Je vais devoir faire de terribles choses à l'avenir, parfois je m'arrête et me demande... Ce que cela va me coûter au terme.

Moralement, le leader avait déjà sacrifié une grande partie de son humanité. Autrefois il se considérait comme un individu bon avec simplement de nobles intentions, mais nées de la rancœur déjà ; depuis l'individu masqué avait une toute autre opinion de lui-même.

- Mais ceci importe peu aujourd'hui. Car aujourd'hui, nous devons poursuivre ton apprentissage. Qu'aborderons nous ce soir ?
Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Mila Del Bosque le Ven 15 Nov - 2:25

Il n'y avait rien à dire aux premiers mots, elle les connaissait bien et les partageait avec ferveur quant à la paume, ce contact de cuir pouvait bien passer pour une marque de bienveillance et d'attention, cela n'en resta pas moins une relation élève/maître et la jeune Mila ne l'oubliait pas sa place était à l'apprentissage et l'écoute. Il y avait un moment pour s'amuser indépendamment, car elle aimait son indépendance et un autre pour les devoirs et les obligations.

Elle regarda le visage de ce mystérieux individu couvert par ce masque il semblait imperméable et impassible, la vie et ses affres ne semblaient pas l'atteindre comme les gants... Un moyen de faire le ménage sans se salir, oui celui que l'on nomme boucher serait un peu l'hygiène de l'humanité.


Chacun avançait avec un but c'était comme ça dans les camps, il y avait un homme... un estropié qui avait perdu sa jambe pendant un bombardement il était Polonais. elle ne se souvenait plus de son nom, qu'importe elle haussa les épaules sûrement mort depuis Il s'occupait de la distribution des uniformes, les rapiéçait nous pouvons tous avoir un rôle et faire partie d'une grande chaîne enfin... Famille, il faut s'en donner la possibilité.

Elle faisait écho aux mots de son interlocuteur, ravivant des souvenirs lointains... Un jour en Allemagne son père et un manchot Sébastian ? Oui. Alors qu'ils échangeaient des sorts dans un furieux combat, Sébastian son ami ? Non. Son camarade. Celui-ci après l'avoir envoyé dans les orties sa baguette au-dessus du nez, vainqueur lui dit :


Sebastian a écrit:Veloz como un Womatou. Silencioso como una sombra. El miedo hiere más que las varitas, Del Bosque. Rápido como un dorado vivo. Tranquilo como un unicornio. El miedo hiere más que las varitas, Yeison.
 

Plissant les yeux, pleine de souvenance...C'est la peur notre pire ennemi, c'est ce que disait l'autre capitaine. Que la peur est plus dangereuse qu'une baguette. Elle prend place après ses mots. Il faut faire des sacrifices pour le plus grand bien de tous, si ceux... Qui sont en bas vous suivent, si mon père embrasse tout ça elle fit un geste ample de ses bras C'est par ce que nous croyons tous que c'est les bonnes choses, les bons choix. elle baissa un instant la tête les yeux plissés La peur, c'est notre pire ennemi. dit-elle doucement avant de relever la tête

Mila elle, avait de l'expérience dans cette vie dès son  jeune âge gagnant les expériences des uns et des autres, les ressentis et se calquait sur eux... D'anciens immortels et maintenant sur sa nouvelle famille. Elle respectait celui qui était en face d'elle, d'avoir le courage de mener à bien ce en quoi il croyait. Elle voulait lui ressembler, car à son âge elle avait besoin d'un modèle en plus de la figure paternelle de Yeison, elle avait maintenant un enseignant.

Un sourire malicieux s'afficha sur sa bouille.Les enchantements ? Elle aimait bien les enchantements.
Mila Del Bosque
Mila Del Bosque


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Le Boucher le Dim 17 Nov - 1:46

- Ce sont les bons choix. Un jour ils comprendront, un jour ils verront. Il ne s'agit pas de croire, croire sous entendrait presque que nos valeurs sont sujettes à être débattues. Ce n'est pas le cas. Nous nous battons pour la Vérité, pour la Justice, la vraie. Et nous passerons par le sang, par le meurtre, car nous le devons.

Le Boucher resserra son poing, la passion qui l'animait en évoquant ses idées effrayait autant qu'elle captivait. On voulait croire cet individu pourtant sans visage, sans identité propre, on voulait y croire car il se vendait si bien. Car finalement, agir dans sa direction c'était agir pour le bien de tout un chacun, c'était agir en héros ; se battre pour l'Égalité, le credo de cet individu, oui ainsi on se battait forcément du côté du bien quelque part.

- Le Monde Libre est à portée de main petite Del Bosque, nous n'avons qu'à tendre le bras. Sur mon chemin je pulvériserais quiconque osera se dresser contre l'avènement de la Liberté, et je ne serais pas seul. Tous ceux qui réclament de droit ce privilège se tiendront derrière nous. Le Monde Libre... conclut le leader, les yeux tournés vers le plafond. Mais il dut vite s'arrâcher de sa mélancolie, alors il poussa un long soupir et s'enfonça dans son siège.

Bientôt, bientôt. Des décennies de patience pour qu'enfin son rêve devienne une réalité, bientôt il y parviendrait.

- Les enchantements. Alors nous aborderons les enchantements ce soir.

Le leader s'empara de sa baguette puis effectua un mouvement vers lui, visant une étagère. Il attrapa le manuel invoqué au vol, l'ouvrit, et le fit glisser vers son élève. Deux heures durant, ils étudieraient ensemble.

- Commençons.
Le Boucher
Le Boucher


Revenir en haut Aller en bas

Sur la côte, un phare Empty Re: Sur la côte, un phare

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum